Rechercher
  • L. GILMAN

ECCLESIASTE 5



Verset 1 à 3

Parler peu et écouter, c’est ce que nous demande le Seigneur en toute chose, mais ici, dans le cas présent, surtout pour lui. Pr 10:19 Celui qui parle beaucoup ne manque pas de pécher, Mais celui qui retient ses lèvres est un homme prudent.

Jésus a répété cela avant de nous enseigner la prière Mat 6:7-8 En priant, ne multipliez pas de vaines paroles, comme les païens, qui s’imaginent qu’à force de paroles ils seront exaucés. Ne leur ressemblez pas ; car votre Père sait de quoi vous avez besoin, avant que vous le lui demandiez.

N’ayons pas peur de nous approcher de Dieu, il est heureux de nous accueillir dans sa présence et d’entendre notre voix, mais ne parlons pas pour ne rien dire, en accolant une multitude de mots les uns derrière les autres, sans un coeur sincère. Dieu retient nos prières et ne les oublie pas, c’est pourquoi il est inutile de répéter sans cesse les mêmes demandes. Nous devons persévérer dans la prière, mais surtout avoir foi en Dieu. Il a promis de répondre à ceux qui cherchaient sa volonté, c’est pourquoi nous pouvons être certains qu’il exaucera nos demandes si nous lui obéissons. 1 Jn 5:14-15 Nous avons auprès de lui cette assurance, que si nous demandons quelque chose selon sa volonté, il nous écoute. Et si nous savons qu’il nous écoute, quelque chose que nous demandions, nous savons que nous possédons la chose que nous lui avons demandée.


Verset 4 à 5

Un voeu, c’est à dire un souhait. Dieu n’aime pas les vains discours, il aime la sincérité. Lorsque nous prenons de bonnes dispositions, c’est bien, mais ce qui est important c’est avant tout de les mettre en pratique. Certaines personnes disent beaucoup de choses et ne font presque rien et cela déplait au Seigneur. Pr 20:25 C’est un piège pour l’homme que de prendre à la légère un engagement sacré, Et de ne réfléchir qu’après avoir fait un vœu.


Verset 6 à 7

Jacques nous prévient, dans son épitre, de l’importance de maitriser sa langue, mais il le fait tout particulièrement concernant l’homme, car selon lui, nous avons plutôt tendance à bénir Dieu et à maudire l’homme. Nos paroles peuvent nous entrainer dans le péché : la médisance, le murmure, la critique, etc… Les paroles peuvent, à force d’être répétées et ressassées, créer des mauvais désirs et entrainer la chute. C’est pourquoi notre langue est un venin mortel et nous devons absolument la maitriser si nous voulons être agréable au Seigneur et rester dans ses voies. La sagesse consiste à peser davantage ses mots et à ne pas parler pour ne rien dire. Celui qui craint Dieu mettra tout en oeuvre pour ne pas tomber lui-même et ne pas être une occasion de chute pour son prochain.


Verset 8

L’oppression de certaines personnes ne devraient pas nous étonner et surtout ne pas nous faire parler n’importe comment. Dieu règne au dessus de la terre et siège sur son trône, sachant tout ce qui se passe. Un jour, il fera justice et nous ne devons pas le perdre de vue. N’essayons pas de faire justice par nos propres moyens, ce n’est pas ce que Dieu nous demande. Ayons foi en lui et prions pour ceux qui souffrent injustement.


Verset 9

Version Darby : La terre est profitable à tous égards, le roi même est asservi (soumis) à la glèbe (terre, champ).

Que l’on soit pauvre ou riche, nous sommes tous dépendant de ce que Dieu nous donne. Si la terre ne produit plus rien, même le riche en subira les conséquences.


Verset 10 à 12

Les richesses matérielles ne rempliront jamais le vide qu’il y a dans le coeur. La pauvreté peut être matérielle, mais le plus grave, c’est quand elle est spirituelle. Celui qui a beaucoup matériellement ne porte souvent ses regards que sur le visible, alors que celui qui connait Dieu porte ses regards sur ce qu’il ne voit pas. Connaitre Dieu, c’est être riche spirituellement, et cette richesse ne disparaitra jamais, elle sera éternelle.

Celui qui s’appuie sur les richesses matérielles ne trouvent jamais la paix dans son coeur, il est avide de gains et de biens matériels, il n’est jamais rassasié. Mais un jour, il partira comme tout le monde et il laissera tout parce qu’il ne peut rien emporter.


Verset 13

Jésus a dit au jeune homme riche : Jésus lui dit : Si tu veux être parfait, va, vends ce que tu possèdes, donne–le aux pauvres, et tu auras un trésor dans le ciel. Puis viens, et suis–moi. Mat 19:21

L’argent ne devrait pas rester statique dans un seul endroit, mais il est fait pour circuler, pour servir aux biens de tous. Celui qui conserve tout pour lui, démontre sa pauvreté morale et spirituelle Pr 11:24 Tel, qui donne libéralement, devient plus riche ; Et tel, qui épargne à l’excès, ne fait que s’appauvrir.


Celui qui est avide de richesses sert Mamon et ne peut donc prétendre servir Dieu, les deux sont impossibles, c’est Jésus lui-même qui le dit Lc 16:13 Nul serviteur ne peut servir deux maîtres. Car, ou il haïra l’un et aimera l’autre ; ou il s’attachera à l’un et méprisera l’autre. Vous ne pouvez servir Dieu et Mamon.


Verset 14 à 17

Toutes les richesses matérielles peuvent disparaitre du jour au lendemain. Une banque peut connaitre un crash financier, un bâtiment peut bruler, des oeuvres d’art peuvent être volées, un fils peut tout dilapider, et surtout la mort nous sépare définitivement d’elles. Comme nous sommes venus, nous repartirons. Il est triste de voir des gens qui ont mis toute leur énergie dans le travail pour gagner toujours plus, ils sont passés à côté de leur vie, simplement parce qu’ils n’ont pas compris que le bonheur ne se trouvait pas dans les biens matérielles, mais en Dieu. Le jour du malheur arrive et ils crient à Dieu, mais Dieu ne leur répond pas parce qu’ils ne le cherchent que par intérêt Pr 1:27-29 Quand la terreur vous saisira comme une tempête, Et que le malheur vous enveloppera comme un tourbillon, Quand la détresse et l’angoisse fondront sur vous. Alors ils m’appelleront, et je ne répondrai pas ; Ils me chercheront, et ils ne me trouveront pas. Parce qu’ils ont haï la science, Et qu’ils n’ont pas choisi la crainte de l’Eternel,

La cupidité n’amène que des tourments, des nuits agitées et des angoisses dans le coeur de l’homme. Son portefeuille est plein, mais son coeur est vide, il est en fin de compte, le plus malheureux des hommes.


Verset 18 à 20

Dieu veut bénir ses enfants et c’est un plaisir pour lui de les voir heureux sur la terre, jouissant des bonnes choses qu’il leur a données. Nous travaillons pour vivre convenablement et avoir une vie agréable, c’est là le but en soi du travail, tel que Dieu le désire. Avoir une maison, nourrir sa famille, la vêtir, lui offrir des cadeaux de temps à autre. Dieu pourvoit aux besoins de ses enfants, parce que c’est une promesse qu’il a faite Mat 6:31-33 Ne vous inquiétez donc point, et ne dites pas : Que mangerons–nous ? que boirons–nous ? de quoi serons–nous vêtus ? Car toutes ces choses, ce sont les païens qui les recherchent. Votre Père céleste sait que vous en avez besoin. Cherchez premièrement le royaume et la justice de Dieu ; et toutes ces choses vous seront données par–dessus.

Notre regard doit s’élever vers le ciel car notre avenir est dans les mains du Seigneur. C’est lui qui pourvoit à nos besoins lorsque nous nous confions en lui. Ne cherchons pas à posséder des choses qui ne seront qu’éphémères, car notre vie sur terre n’est qu’un souffle qui disparaitra en un éclair. Notre avenir est éternel, mais la destination finale ne sera pas la même pour tous : Avec Dieu ou sans Dieu.

Nous irons là où notre coeur a toujours été attaché Mat 6:21 Car là où est ton trésor, là aussi sera ton cœur. Si notre coeur est attaché aux richesses terrestres, nous irons rejoindre le dieu Mammon éternellement, mais si notre coeur est attaché sincèrement à Dieu, c’est avec lui que nous passerons l’éternité.





12 vues