Rechercher
  • A.W. TOZER

NOTRE DEMEURE CELESTE : UN DON DE LA BONTE DE DIEU


Nous…. Avons dans les cieux un édifice qui est l’ouvrage de Dieu, une demeure éternelle qui n’a pas été faite par la main des hommes. 2 Cor 5:1


Le vrai chrétien peut en toute sécurité envisager un avenir aussi heureux que l’amour parfait veut qu’il le soit !


Aucun de ceux qui ont senti le poids de leur péché ou entendu le cri déchirant du sauveur à Golgotha, « Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m’as-tu abandonné ? » ne peut permettre à son âme de se reposer sur le faible espoir que procure la religion populaire. Il veut - plus même, il doit - s’appuyer sur le pardon, la purification et la protection qui lui garantit la mort substitutive de Christ.


« Celui qui n’a pas connu le péché, il l’a fait devenir péché pour nous, afin que nous devenions en lui justice de Dieu. » Voilà ce qu’écrit Paul et le grand cri de foi de Luther montre ce que cela signifie pour l’âme humaine : « Seigneur, tu es ma justice, je suis ton péché ! »


Tout espoir valable d’un état de justice au-delà de l’épisode de la mort doit se fonder sur la bonté de Dieu et sur l’oeuvre expiatoire accomplie pour nous par Jésus-Christ sur la croix. L’amour profond, très profond de Dieu est la source d’où coule notre future béatitude, et la grâce de Dieu en Christ est le canal par lequel il nous atteint.


Même la justice est de notre côté, car il est écrit : « Si nous confessons nos péchés, il est fidèle et juste pour nous pardonner nos péchés et nous purifier de toute injustice. »


A.W. TOZER



13 vues