Please reload

MAUVAISES DISPOSITIONS : LE VICE DES VERTUEUX

 

 

Ne sois pas vaincu par le mal, mais vainqueur du mal par le bien.  Rom 12:21

 

On a qualifié une mauvaise disposition de « vice des vertueux ». Voilà qui nous amène à une conclusion inévitable : il est temps que nous, chrétiens, cessions de nous excuser pour nos dispositions contraires à celles de Christ et que nous admettions notre incapacité à vivre comme nous le devrions. 

 

Wesley a dit un jour que nous ne causons pas de tort à la cause de Christ en admettant nos péchés, mais que nous en causons à coup sûr en les niant. 

 

Les péchés liés aux mauvais penchants sont aussi nombreux que les différentes facettes de la nature humaine. Pour éviter tout malentendu, énumérons-en quelques-uns : susceptibilité, irritabilité, caractère revêche, chicanerie, maussaderie, colère, ressentiment, cruauté, manque de charité ; et il en existe beaucoup d’autres. 

 

Ces péchés tuent l’esprit de l’Église et freinent tout progrès possible de l’Évangile au sein de la communauté. De nombreuses personnes qui aspiraient secrètement à trouver Christ dans l’Église ont été repoussées et amèrement déçues par les horribles défauts dans les dispositions manifestées par la vie de ceux qui s’efforçaient de les gagner à Christ. 

 

La tragédie du christianisme est de compter dans ses rangs de saints qui ne le sont pas ! L’état lamentable de la religion aujourd’hui est dû en grande partie au manque de confiance dans les gens religieux. 

 

Il existe un remède à ce mal interne. Le pouvoir de Christ rend capable le pire d’entre nous de mener une vie de pureté et d’amour. Il nous appartient de rechercher ce pouvoir et de le saisir par la foi. Dieu ne nous décevra pas !

 

A.W TOZER

 

 

 

 

 

 

 

Please reload