LA PURIFICATION QUI VIENT


La mission de Jésus Christ a été non seulement de racheter et baptiser les croyants du Saint-Esprit, mais aussi de vanner le blé et le séparer, le purger de la balle. Quel aspect épouvantable de Sa mission — séparer et détruire la graine corrompue et la préparer à la combustion !


L'Eglise a expérimenté une puissante effusion du Saint-Esprit. Il y a eu une grande moisson d’âmes issues de toutes les religions et de toutes les conditions sociales. La sainte aire de Dieu est pleine et déborde d’une abondante moisson. En fait, ces champs qui blanchissent ont rapporté une moisson record.


Maintenant, l'Eglise de Jésus-Christ est sur le point d’expérimenter la deuxième moitié de la promesse de la Pentecôte. Jésus Lui-même est sur le point de purifier Son peuple. Si vous croyez dans la promesse de l’effusion du Saint-Esprit, vous devez aussi croire le reste de cette promesse. Immédiatement après l’effusion promise vient un nettoyage de toutes les impuretés "sur Son aire." Jésus va séparer le blé de la balle. "Il a son van à la main; Il nettoiera son aire, et Il amassera son blé dans le grenier, mais Il brûlera la paille dans un feu qui ne s'éteint point." (Matthieu 3:12).


Notre Seigneur va débarrasser Sa vraie Eglise de tout ce qui est faux et sensuel. Les orgueilleux, les corrompus, les tièdes, ceux qui aiment le plaisir — tous ceux-là seront séparés de Sa demeure.


JEAN A PROPHÉTISÉ UNE PURIFICATION DANS L'ÉGLISE

Dans un grand verset prophétique, Jean prophétise ce que Christ fera à Sa moisson après que le Saint-Esprit aura été répandu dans les derniers jours — juste avant Son retour. Après le baptême, vient un temps de nettoyage, un temps de tri en diverses catégories. Le vent du Saint-Esprit va souffler d’une façon nouvelle— non seulement pour baptiser, mais pour souffler toute la balle hors de Sa maison ainsi que de nos vies.


Cette puissante promesse trouve son contexte sur les versants des collines de la Terre Sainte. Les moissonneurs s’approchaient de ces tas de blé mélangé avec de la balle, tenant dans les mains une fourche en bois à trois dents. D'autres utilisaient une pelle en bois avec une poignée d’environ un mètre de long. La moisson mélangée était jetée en l'air, directement dans le vent. Les particules de la balle plus légères étaient emportées sur les côtés, libérées, de par le souffle du vent, du blé plus lourd qui tombait directement sur l’aire. La balle était brûlée et détruite, ne laissant place qu'à un tas de cendres carbonisées. Le blé était rassemblé dans des sacs et stocké dans des granges.


Aux temps bibliques, s'il n’y avait aucun vent qui soufflait pendant cette période de vannage, un van était utilisé pour créer une brise. C’était fait d'habitude tard dans la soirée et si le travail n'était pas terminé avant minuit, les moissonneurs avaient coutume de dormir sur l’aire de battage, pour finir la tâche le lendemain matin.


La Parole de Dieu déclare : "... Son van à la main." Le van que Jésus tient dans Sa main meurtrie par les clous est le Saint-Esprit. Il a envoyé l'Esprit en tant que Consolateur et Baptiseur. Il utilisera aussi l'Esprit comme le vent qui sépare. Jésus, je crois, contraint maintenant même le Saint-Esprit à souffler puissamment sur la moisson. L'Eglise de Christ commence à sentir les premières brises de ce vent final de purification venant du Ciel. Et Il finira le travail avant minuit.


JÉSUS VA EXPOSER DEVANT LES REGARDS DE TOUS LE PÉCHÉ DANS SA MAISON

Notre Seigneur a surveillé Sa moisson avec vigilance et un amour plein d'attention. Il sait que tous ceux qui disent : "Seigneur, Seigneur" ne seront pas rassemblés dans cette moisson. Il sait que dans cette moisson ont maintenant été entassés au sommet ceux qui offensent — ceux qui doivent être dévoilés tels qu'ils sont vraiment – de la balle ! Il a été si patient. Jusqu’à maintenant, Il a permis au blé et aux mauvaises herbe de croître ensemble. Il a permis à la moisson mélangée de s'accumuler sur Son aire sanctifiée. Mais, oh, mon frère et ma sœur — quand Il décide de purifier Son aire, ce ne sera plus le temps des sermons sur la séparation. Ni le temps pour des livres avertissant les gens corrompus à se purifier. Ce ne sera plus le temps des moissons mélangées à demi-levées. Il plongera Sa fourche de vannage dans ces tas, incluant chaque petit groupe de prière — chaque communauté de l’Eglise Catholique et de l’Eglise Protestante — chaque assemblée de croyants, dans le monde entier. Nous allons tous sentir l'impact de cette heure où nous serons vannés par Sa main. À ceux qui se sont séparés du péché et se sont sanctifiés pour Christ, la purification et le vannage ne sont aucunement à craindre. Nous sortirons de cette période de purification toujours intacts et tous ceux qui, autour de nous, possèdent une foi précieuse resteront intacts.


Les prédicateurs, les enseignants et les évangélistes ne vont pas faire le vannage. Jésus va faire tout cela, par Son Saint-Esprit. L'Eglise n'a pas besoin de s'inquiéter des Nicolaïtes, des foules énormes, de ceux qui font des compromis, de ceux qui se mélangent avec le monde. Jésus va bientôt s’occuper d’eux. Nous avons été dans une effusion — maintenant préparons-nous à un déracinement !

Il y aura une séparation finale entre les moutons et les boucs au Jour du Jugement. Mais, je crois que le processus du vannage a lieu ici sur la Terre, avant le jugement final. L'épuration de la moisson vient avant sa récolte dans la grange du Maître. "Car c'est le moment où le jugement va commencer par la maison de Dieu. Or, si c'est par nous qu'il commence, quelle sera la fin de ceux qui n'obéissent pas à l'Evangile de Dieu?" (Pierre 4:17).


TOUT CE QUI OFFENSE DIEU DEVRA PARTIR


Ces dernières années, l'appel de Dieu à tous les peuples a été : "Venez ensemble du nom de Christ. Unissez-vous dans l’amour." Et il fallait voir comment ils sont venus en effet ! Les méthodistes ont étreint les Baptistes ! Les Pentecôtistes ont commencé à aimer les Catholiques ! Des hippies, des drogués, des prostituées, d’anciens malfaiteurs — tous sont venus sous cette bannière de l’amour. La moisson semblait sans fin; l'amour englobait tout; et ceux qui avaient langui après la promesse ont déclaré : "C’est cela !"


Cette moisson incluait des récoltes en provenance de Hollywood, Nashville, Washington — de l'industrie du spectacle, de la politique, de la maison d’Israël. Quelqu'un peut-il nier que la moisson est en train d’être entassée ? Les amoureux de Jésus ont rentré les liasses partout. Il y a là des réjouissances dans le corps de Christ. Jamais la moisson n’a été aussi mûre; jamais les outils de battage n’ont été autant utilisés. Mais cette moisson "n'est pas juste couchée là" intacte, attendant d’être stockée. Jamais ! La balle s’est immiscée jusqu’au cœur de ces tas. Tout cela ressemble au blé, mais ce n'en est pas. On ne peut pas permettre à la balle de rester avec la moisson. Le propriétaire de cette moisson doit venir et séparer le réel de l'imaginaire.


Qu’est-ce qui sera soufflé et qu'est-ce qui restera ? Nous savons, par la révélation de la Parole de Dieu, que toute fornication, tout mensonge, tout vol, tout adultère, tout commérage, toute haine devront être expurgés de l'Eglise. Mais Il a aussi dit qu'Il purgerait "tout ce qui offense." "Or, comme on arrache l'ivraie et qu'on la jette au feu, il en sera de même à la fin du monde. Le Fils de l'homme enverra Ses anges, qui arracheront de son royaume tous les scandales et ceux qui commettent l'iniquité." (Matthieu 13:40,41).

Notre Seigneur est sorti visiter de grandes superficies pour souffler hors de la moisson tout scandale, toux ceux qui commettent le mal et tout ce qui offense Dieu. Et ce qui s’en ira en tout premier, ce seront ces choses qui ont été fortement estimées parmi les hommes, mais qui sont une abomination aux yeux de Dieu.


LA MUSIQUE ABOMINABLE VA ÊTRE SOUFFLÉE

Qu’est-ce qui est porté à une si haute estime parmi les hommes et qui pourrait être une telle abomination aux yeux de Dieu ? Par exemple, ayez un autre regard sur la vache sacrée numéro un de la plupart des jeunes chrétiens d’aujourd'hui — le hard rock ! Ils l'ont maintenant rebaptisé "le Rock de Jésus" — "le Rock d'Amour" — "le Rock du Saint-Esprit." La musique elle-même n'est pas une abomination pour Dieu, parce qu’elle n'est rien de plus qu'un son amplifié. Elle peut même être imitée par un tas de technologie, comme un synthétiseur Moog. Mais, le mercantilisme bon marché promu par tant de rockeurs de Jésus est l’une des pires abominations que l'Eglise ait jamais connues.


Je ne peux pas le retenir plus longtemps. Quelqu'un doit le dire. L'effet du prétendu rock de Jésus sur l'Eglise est scandaleux. C'est une puanteur dans des narines de Dieu et quand Jésus commence à purger la moisson — tous les changeurs de monnaie du rock de Jésus seront les premiers à s’en aller. Combien de temps pensez-vous que Dieu supportera certains de ces groupes de chant corrompus qui voyagent à travers le pays et qui font payer jusqu’à 7 000 $ un simple "spectacle pour Jésus" ? Combien de temps Jésus permettra-t-Il à une petite armée d'agents, de managers et de promoteurs d'intimider les églises en poussant les jeunes à une musique qui n’est rien d’autre que l’écho bon marché des halls de concerts de rock impies ? C'est un retour à la vieille musique "pot et acide" d'il y a une décennie.


Je suis persuadé à 100 % que Jésus est sur le point de souffler directement hors du sanctuaire toute la musique sensuelle, copiée du monde. Nous avons désespérément besoin d'un purification de notre appréciation de la musique. Notre Seigneur ne peut pas être heureux quand Ses enfants développent un goût pour un son qui s'identifie tellement avec les drogues, le sexe et la violence. Et qu’en est-il des chrétiens qui nourrissent leur esprit de chansons occidentales de country avec des paroles mettant en scène le divorce, la tromperie et le blues des salles de bar ?


UNE RÉVOLUTION MUSICALE VIENT

Soupesez mes mots, une nouvelle révolution dans la musique vient dans l'Eglise. L'Esprit va souffler tous ces actes "de Las Vegas" de Son aire — et à la place naîtra un son pur et glorieux qui réjouira tout le ciel. Ces groupes acceptant le compromis et qui étaient autrefois si populaires ne trouveront pas une seule poignée de jeunes chrétiens qui désireront les écouter. Jésus va introduire Sa propre musique "qui revient à la mode". Il va purger et chasser hors de l’Eglise tous les faux chanteurs et musiciens, qui ne se sont livrés à Dieu qu’à moitié. Il va sanctifier les voix et les instruments de ceux qui passeront la purge. Christ va ramener Ses vrais enfants à la musique d'adoration.


Aujourd’hui même, les jeunes chrétiens ne peuvent pas se relever de leur position agenouillée — ayant vraiment répandu leurs cœurs devant Jésus — pour ensuite mettre en marche une musique de hard-rock. La prière, un cœur brisé, des yeux remplis de larmes, une vision de Jésus — aucune de ces choses ne fait partie du rock de Jésus. Mais, tout ceci est sur le point de changer. Déjà, des milliers de jeunes chrétiens commencent à méditer et à prier avec de la musique reposante et douce de louange et d'adoration. Le rock de Jésus est dehors ! Il se peut qu’il se cramponne quelque temps de plus et ses promoteurs diront qu'il doit rester en place. Mais, c'est mort ! Et à la place, qu’est-ce qui viendra ? Une musique nouvelle. Une musique entièrement de Jésus. Un chant de louange joyeuse et d’adoration pleine de crainte révérencieuse. Jésus Lui-même va opérer ce changement. Nous allons voir de nouveaux groupes se lever — si consacrés à Jésus, si séparés du monde et de toute sa stupide musique— et ils ne chanteront que des chants originaux, rien d'emprunté ! Ces chanteurs et groupes qui aiment maintenant la popularité seront délaissés, à moins qu'ils ne retournent à la croix, humiliés eux-mêmes, et commencent à se concentrer sur l'adoration.