Please reload

LA VIE CHRÉTIENNE NE PEUT SE NOURRIR DE CHOSES NÉGATIVES

 

…. Oubliant ce qui est en arrière et tendant vers ce qui est en avant … Ph 3:13

 

Le chrétien est sauvé de ses péchés passés. Il n’a plus rien à voir avec eux; ils font partie des choses à oublier au même titre qu’on oublie la nuit lorsque le jour se lève.

le chrétien est également sauvé de la colère à venir. Voilà une autre réalité avec laquelle il n’a plus rien à voir. Certes, la colère de Dieu existe, mais elle ne plane plus au-dessus de sa tête. Le péché et la colère ont une relation de cause à effet. Mais comme le péché du chrétien a été effacé, la colère a également été ôtée. Se nourrir de choses dont on a été délivré, c’est vivre d’une manière négative.

Nous ne sommes pas appelés à la communion avec ce qui n’existe plus. Nous sommes appelés à des choses qui existent en vérité, des choses positives. C’est en nous occupant à ces choses que l’âme retrouve la santé. 

 

La vie spirituelle ne peut se nourrir de choses négatives; L’homme qui ressasse constamment le mal qu’il a fait avant sa conversion regarde dans la mauvaise direction. Il ressemble à l’athlète qui s’élancerait sur la piste en regardant en arrière !

 

L’oublie est un art, et tout chrétien devrait l’apprendre et devenir un maître en la matière. L’oubli des choses qui sont derrière est une nécessité positive si nous voulons devenir autre chose que des nourrissons en Christ. 

 

Et voici la bonne part : l’Esprit de Dieu vient remplir le vide occupé autrefois par nos péchés et nos manquements, et il fait toutes choses nouvelles. Une vie nouvelle, une espérance nouvelle, des joies nouvelles, des intérêts nouveaux, un nouveau travail utile et, par-dessus tout, un objet nouveau et pleinement satisfaisant vers lequel orienter le regard de notre âme ravie ! 

 

A.W. TOZER

 

 

 

 

Please reload