Rechercher
  • L. GILMAN

JACQUES 1



Verset 1

Lettre de Jacques adressée aux 12 tribus d’Israël, c’est à dire à l’ensemble des juifs dans le monde entiers. Jacques était plus particulièrement l’apôtre des juifs, car il avait une grande influence dans les églises de Judée.

Comme Paul, il se présente en tant qu’esclave de Dieu et du Seigneur Jésus-Christ. Rom 1:1 Paul, esclave de Jésus Christ, apôtre appelé, mis à part pour l’évangile de Dieu

C’est le mot « doulos » qui est employé. Voir article https://www.iltaime.com/single-post/2017/05/13/LESCLAVE-DE-JESUS-CHRIST


Quoi que nous fassions, nous sommes esclaves nous dit Paul, soit du péché, soit de la justice. Le chapitre 6 de l’épitre aux Romains traite particulièrement de ce sujet Rom 6:16 Qu’ainsi n’advienne ! Ne savez–vous pas qu’à quiconque vous vous livrez vous–mêmes comme esclaves pour obéir, vous êtes esclaves de celui à qui vous obéissez, soit du péché pour la mort, soit de l’obéissance pour la justice.


Bien qu’enfant de Dieu, nous nous rendons nous mêmes esclaves de Christ, c’est un choix délibéré de notre part et non une contrainte qui nous est imposée.


Verset 2 à 4

Comment pourrions-nous trouver une quelconque joie dans les épreuves ? Il y a plusieurs réponses à cela :

  • Les épreuves nous apprennent la patience et la persévérance

  • C’est par les épreuves que nous vivons réellement la communion avec Christ, la communion de ses souffrances

Sans épreuves, nous ne grandirons jamais spirituellement et resterons des bébés spirituels. Ce sont les épreuves qui nous façonnent et nous aident à passer des caps qui sont indispensables à notre croissance. C’est une raison que Jacques évoque ici, et c’est suffisant en effet pour les regarder avec joie, elles sont en fin de compte une bénédiction pour notre vie. Sans épreuves, nous n’apprendrions rien et nous ne changerions jamais. Elles sont douloureuses très souvent et parfois plus que d’autres, mais elles nous permettent de rentrer dans une parfaite communion avec le Seigneur. C’est dans ces moments de difficultés très intenses que nous nous rapprochons de lui encore davantage et que nous apprenons à compter sur lui uniquement. Comment vivre une totale résurrection, si nous ne vivons pas d’abord la mort ? C’est la mort à nous-mêmes, au travers les épreuves que nous traversons, qui nous aident à mourir et ainsi à ressusciter en Jésus-Christ. Ph 3:10-11 Afin de connaître Christ, et la puissance de sa résurrection, et la communion de ses souffrances, en devenant conforme à lui dans sa mort, pour parvenir, si je puis, à la résurrection des morts.


Verset 5

Le commencement de la sagesse, c’est la crainte de Dieu. Si donc, nous manquons de sagesse, demandons au Seigneur de nous en donner et surtout demandons-lui de nous apprendre la crainte de son nom. Plus nous craindrons Dieu, plus la sagesse sera présente dans notre coeur.


Verset 6 à 8

La foi est également un élément indispensable dans la vie chrétienne. Beaucoup de gens croient en Jésus mais n’ont pas la foi. Croire en Jésus ne suffit pas, les démons aussi croient en lui. Plus loin Jacques va insister plus précisément sur ce point Jc 2:19 Tu crois qu’il y a un seul Dieu, tu fais bien ; les démons le croient aussi, et ils tremblent. Mais avoir la foi, c’est avoir une totale confiance en Dieu, se reposer sur lui et être en paix. Si nous demandons quelque chose qui est dans sa volonté, nous le recevrons, et nous ne devons pas en douter. 1 Jn 5:14-15 Nous avons auprès de lui cette assurance, que si nous demandons quelque chose selon sa volonté, il nous écoute. Et si nous savons qu’il nous écoute, quelque chose que nous demandions, nous savons que nous possédons la chose que nous lui avons demandée.

Si la volonté de Dieu est respectée et si notre vie est en règle devant Dieu, que nous ne vivons pas dans un péché caché ou un non pardon, alors nous pouvons être certain que Dieu exaucera notre prière Mc 11:23-24 Je vous le dis en vérité, si quelqu’un dit à cette montagne: Ote–toi de là et jette–toi dans la mer, et s’il ne doute point en son cœur, mais croit que ce qu’il dit arrive, il le verra s’accomplir. C’est pourquoi je vous dis : Tout ce que vous demanderez en priant, croyez que vous l’avez reçu, et vous le verrez s’accomplir.


Verset 9 à 11

La richesse et la pauvreté matérielles ne sont qu’éphémères. Le jour de la mort les fera totalement disparaitre. Le riche comme le pauvre repartiront tels qu’ils sont venus, c’est à dire sans rien. Une seule chose nous différenciera les uns des autres, c’est notre appartenance à Christ. C’est pourquoi réjouissons-nous, non pas de posséder des biens sur la terre, mais d’être un enfant de Dieu et d’avoir du sang royal dans les veines. 1 Pi 2:9 Vous, au contraire, vous êtes une race élue, un sacerdoce royal, une nation sainte, un peuple acquis, afin que vous annonciez les vertus de celui qui vous a appelés des ténèbres à son admirable lumière,

Dieu ne rejette pas le riche, il lui demande simplement de ne pas s’attacher à ses biens et d’en faire profiter les autres 1 Tim 6:17-19 Recommande aux riches du présent siècle de ne pas être orgueilleux, et de ne pas mettre leur espérance dans des richesses incertaines, mais de la mettre en Dieu, qui nous donne avec abondance toutes choses pour que nous en jouissions. Recommande–leur de faire du bien, d’être riches en bonnes œuvres, d’avoir de la libéralité, de la générosité, et de s’amasser ainsi pour l’avenir un trésor placé sur un fondement solide, afin de saisir la vie véritable.


Verset 12 à 15

La tentation n’est pas de Dieu, elle provient de ce que nous convoitons dans notre coeur. C’est parce que nous avons des désirs encore mauvais et charnels, que nous succombons. Celui qui n’a plus de mauvais désirs ne se laisse plus tenter. Il nous faut purifier notre coeur et regarder à notre héritage céleste. Tout est vain ici bas et tout disparaitra un jour ou l’autre, c’est pourquoi Jacques nous met en garde contre toutes les richesses matérielles qui ne sont que temporaires. Ayons les yeux fixés sur l’éternité, c’est ainsi que la convoitise disparaitra totalement de notre coeur.

Dieu ne tente pas, mais il permet que nous soyons éprouvés et cela dans le but de nous faire grandir. C’est ainsi que nous comprendrons par nous-mêmes que notre chair est mauvaise et qu’elle a besoin d’être crucifiée. La tentation n’est pas un péché, mais elle peut le devenir si nous ne savons lui résister. Chaque tentation nous offre un choix : celui de plaire à Dieu ou celui de lui désobéir et nous savons que le péché entraine la mort, c’est pourquoi, nous devons crucifier notre chair et nous soumettre à l’Esprit.


Verset 16 à 17

Dieu est parfait et tout ce qui vient de lui l’est également. Il est le même depuis toute éternité et le restera à jamais. Aucune obscurité, aucune ténébre, ni même la moindre ombre ne peut venir de lui, il est le père des lumières. Jésus est la lumière du monde.


Verset 18

Nous ne sommes pas nés par accident, car rien n’est le fruit du hasard, c’est Dieu lui-même qui a voulu notre naissance. Il nous a choisis pour devenir semblables à l’image de son Fils Rom 8:29 Car ceux qu’il a connus d’avance, il les a aussi prédestinés à être semblables à l’image de son Fils, afin que son Fils fût le premier–né entre plusieurs frères. Et ceux qu’il a prédestinés, il les a aussi appelés ; et ceux qu’il a appelés, il les a aussi justifiés ; et ceux qu’il a justifiés, il les a aussi glorifiés.


Verset 19 à 21

L’écoute est une qualité essentielle dans la vie chrétienne, elle nous permet d’entendre le besoin de l’autre et de pouvoir ainsi mieux l’aider.

C’est le verbe AKOUO en grec qui correspond davantage à entendre. Jésus emploie le même verbe chaque fois qu’il dit à ses disciples : " que celui qui a des oreilles pour entendre, entende "

En grec le même mot est utiliser pour entendre et écouter, mais en français, il y a une différence significative. Voir article https://www.iltaime.com/single-post/2019/01/21/VOULOIR-FAIRE-ENTENDRE-%C3%89COUTER


Ici, dans le texte, il est plus précisément question d’entendre, c’est à dire de comprendre l’autre, de chercher à connaitre son besoin dans le but de pouvoir ensuite l’aider. C’est pourquoi Jacques nous demande de prendre du temps pour entendre l’autre, entendre son besoin, ses soucis et ses attentes.

A l’inverse, il est préférable de prendre du temps avant de parler. Plus loin Jacques nous sensibilisera sur les effets néfastes que peuvent avoir nos paroles. C’est pourquoi ne nous hâtons pas d’ouvrir la bouche comme le dit le proverbe 10:19 Celui qui parle beaucoup ne manque pas de pécher, Mais celui qui retient ses lèvres est un homme prudent.

Quant à la colère, nous devons l’éviter à tout prix. Nous savons que la colère peut nous faire déraper et dire des choses que nous regrettons très souvent. La colère est souvent du à notre manque de maitrise, c’est pourquoi nous devons de plus en plus laisser le Seigneur prendre toute sa place en nous « recevez avec douceur la parole » (Jésus est la parole), car c’est ainsi que nous apprendrons à nous taire là où nous aurions sauté sur l’occasion pour répondre avec ardeur et sans ménagement. Dans les moments de tension, la douceur sera une alliée puissante qui apaisera notre coeur et celui de l’autre. Pr 12:1 Une réponse douce calme la fureur, Mais une parole dure excite la colère.


Verset 22 à 24

Jésus a dit clairement de sa bouche que tous ceux qui lui disent « Seigneur, Seigneur », n’entreront pas tous dans le royaume de Dieu, mais seulement ceux qui appliquent la parole de Dieu et comme le dit Jacques, ne se bornent pas à simplement l’écouter. Mat 7:22-27 Plusieurs me diront en ce jour–là : Seigneur, Seigneur, n’avons–nous pas prophétisé par ton nom ? n’avons–nous pas chassé des démons par ton nom ? et n’avons–nous pas fait beaucoup de miracles par ton nom ? Alors je leur dirai ouvertement : Je ne vous ai jamais connus, retirez–vous de moi, vous qui commettez l’iniquité. C’est pourquoi, quiconque entend ces paroles que je dis et les met en pratique, sera semblable à un homme prudent qui a bâti sa maison sur le roc. La pluie est tombée, les torrents sont venus, les vents ont soufflé et se sont jetés contre cette maison : elle n’est point tombée, parce qu’elle était fondée sur le roc. Mais quiconque entend ces paroles que je dis, et ne les met pas en pratique, sera semblable à un homme insensé qui a bâti sa maison sur le sable. La pluie est tombée, les torrents sont venus, les vents ont soufflé et ont battu cette maison : elle est tombée, et sa ruine a été grande.


La parole de Dieu ne nous a pas été donnée pour qu’on la connaisse par coeur et qu’on la prêche aux autres, elle est là pour nous enseigner et transformer nos coeurs. La personne qui la reçoit dans son coeur est bouleversée parce qu’elle se sent personnellement concernée, c’est pourquoi elle se met à l’oeuvre avec l’aide du Saint-Esprit, pour corriger ce qui n’est pas à la gloire de Dieu.

Ne pas mettre la parole en pratique, c’est ne pas voir la poutre qui est dans notre oeil et bâtir sa vie sur le sable. Le verdict final sera terrible pour ceux là : « Je ne vous connais pas ! »


Verset 25

À l’inverse, celui qui écoute la parole et la met en pratique bâtit sa vie sur le roc. Il plait au Seigneur, parce qu’il est conscient de ce qu’il est et se met à l’oeuvre pour que le nom de Dieu ne soit pas simplement prononcé dans sa bouche, mais qu’il soit glorifié dans sa vie.


Verset 26

Il ne suffit pas de croire, il faut vivre et pratiquer ce que la parole nous enseigne. Beaucoup de croyants seront en enfer malheureusement, parce qu’ils ne se seront jamais repentis de ce qu’ils étaient et par conséquent n’auront jamais commencé un travail de sanctification avec le Seigneur.


Verset 27

Un vrai chrétien n’est pas tourné sur lui-même, il aide ceux qui souffrent, que ce soit matériellement, affectivement ou spirituellement. Un orphelin, c’est quelqu’un qui ne connait pas Dieu et une veuve, c’est quelqu’un qui est seul, qui n’a le soutien de personne. Le vrai chrétien va vers eux et ne se mélange plus au monde, il en est sorti. Il est une personne à part qui a ses yeux fixés vers les choses d’en haut, vers le Seigneur Jésus.





14 vues