Rechercher
  • ILTAIME

JACQUES 3




Verset 1

Tout le monde ne peut pas enseigner, car il faut connaitre la parole et ne pas dire n’importe quoi.

On ne s’improvise pas « docteur » et on ne le devient que parce que Dieu nous y a établi. 1 Cor 12:28 Et Dieu a établi dans l’Eglise premièrement des apôtres, secondement des prophètes, troisièmement des docteurs, ensuite ceux qui ont le don des miracles, puis ceux qui ont les dons de guérir, de secourir, de gouverner, de parler diverses langues.

D’autre part celui qui enseigne ne sera jamais parfait, il doit avant tout être lui-même en règle avec la parole de Dieu, car il ne peut enseigner ce qu’il ne vit pas lui-même.

L’enseignant n’est pas un prédicateur. Le prédicateur est un messager de la parole divine, quant au docteur, il enseigne sur les choses de Dieu, sur les devoirs de l’homme envers Dieu.

L’un comme l’autre ne peuvent exercer ce rôle sans avoir été choisi par Dieu pour cela; c’est un ministère que Dieu donne à des hommes en particulier, selon son bon vouloir.

Un enseignant se doit de ne pas se tromper, sous peine d’éloigner les autres de la vérité. C’est une lourde responsabilité et c’est pour cela que Paul avertit les chrétiens de ne pas courir après ce ministère, mais de ne l’exercer que si Dieu le décide et de le faire avec beaucoup de sérieux.


Verset 2 à 3

Celui qui enseigne dirige les autres dans une voie et si elle n’est pas bonne, c’est une catastrophe. C’est pourquoi, peu de personnes ont la capacité d’enseigner, parce que très peu sont réellement plongés dans la Parole de Dieu tous les jours et sont capables de la transmettre avec droiture et fidélité. Beaucoup se permettent d’enseigner des versets isolés pensant en avoir compris le sens, alors que la bible dans son ensemble dit tout le contraire. C’est pourquoi, il ne suffit pas d’avoir compris quelques versets ou passages de la bible pour parler de la part de Dieu, mais il faut avant tout être imprégné de la vérité dans son ensemble, et la méditer tous les jours pour en recevoir les révélations.


Verset 4 à 10

Jacques va parler des dégâts que peuvent causer notre bouche. Tous nous avons un jour fait du mal, par nos paroles et nul ne peut le nier. Nous blessons par inadvertance, mais parfois aussi consciemment. La bouche reflète l’état de notre coeur. Ce n’est d’ailleurs pas ce qui rentre qui souille notre corps, mais c’est ce qui en sort, c’est à dire nos paroles. Mc 7:21-23 Car c’est du dedans, c’est du cœur des hommes, que sortent les mauvaises pensées, les adultères, les impudicités, les meurtres, les vols, les cupidités, les méchancetés, la fraude, le dérèglement, le regard envieux, la calomnie, l’orgueil, la folie. Toutes ces choses mauvaises sortent du dedans, et souillent l’homme.

C’est un avertissement à ne pas proférer des paroles en vain, mais à tenir notre langue en bride, que ce soit au sujet de l’enseignement comme dans tous les autres domaines de la vie. Ceux qui aiment parler ont tendance à pécher davantage, c’est pourquoi ils doivent encore plus que les autres se tenir dans la présence de Dieu pour l’écouter et se laisser imprégner de la vérité. Pr 10:19 Celui qui parle beaucoup ne manque pas de pécher, Mais celui qui retient ses lèvres est un homme prudent.


Verset 11 à 12

Un enfant de Dieu ne vit pas comme un enfant du diable. Les choses anciennes sont passées, en devenant une nouvelle créature, tout est devenu nouveau et il ne produit plus les mêmes fruits qu’auparavant. Il ne devrait pas y avoir de mélange ! C’est la raison pour laquelle Jésus a dit que tous ses disciples se reconnaitraient aux fruits qu’ils porteraient Mat 7:16-17 Vous les reconnaîtrez à leurs fruits. Cueille–t–on des raisins sur des épines, ou des figues sur des chardons ? Tout bon arbre porte de bons fruits, mais le mauvais arbre porte de mauvais fruits.


Verset 13 à 18

Les fruits de l’Esprit sont décrits dans Galates 5, mais l’apôtre va parler ici du fruit de la justice qui est principalement la sagesse et il va expliquer ce qu’elle est réellement : pure, pacifique, douce, docile, pleine de miséricorde et de bons fruits, impartiale et sans hypocrisie.

L’enfant de Dieu a la paix dans son coeur et il cherche la paix dans tout ce qu’il fait.

La sagesse d’en haut se démontre par des fruits bien précis et non par des grands discours et un étalage de connaissances. Mais pour obtenir la sagesse, il faut craindre Dieu, (Pr 9:10) il n’y a pas d’autre solutions. Et si nous pensons en manquer, demandons-la sans douter, Le Seigneur nous la donnera Jc 1:5 Si quelqu’un d’entre vous manque de sagesse, qu’il la demande à Dieu, qui donne à tous simplement et sans reproche, et elle lui sera donnée.

Ne pas la demander démontre soit de orgueil, soit un aveuglement. Nous avons été justifiés par le sang de Jésus, c’est pourquoi Jacques insiste sur les fruits qui doivent par conséquent apparaître. La nouvelle naissance change le coeur de l’homme et si ce n’est pas le cas, c’est que cette nouvelle naissance n’a jamais eu lieu. Il est par contre évident que les fruits sont à peine visibles au début et qu’il y a encore des chutes de temps à autre. Mais ces mêmes fruits grandissent petit à petit et les chutes s’espacent de plus en plus. On voit du changement dans le coeur d’un homme régénéré, il n’est plus jamais comme avant sa nouvelle naissance.

Jacques est clair sur ce point : celui qui a un zèle amer et un esprit de dispute n’est pas animé par l’Esprit de Dieu ! Et il doit impérativement se repentir s’il veut avancer avec le Seigneur.




9 vues