Please reload

LA SEMENCE POURRIE D'UN FAUX SAINT-ESPRIT

 

 

Il s’agit là du reproche le plus grave. Cela devrait nous faire tomber sur nos faces de voir la façon et la manière dont le Saint-Esprit est représenté dans le monde entier.

 

Il est triste de dire qu’il reste si peu de discernement dans l’Eglise parmi de si nombreux pasteurs et même des responsables d’églises. Ils ne savent même pas quand le Saint-Esprit est dénaturé ou blasphémé. Il y a des milliers de chrétiens qui se rendent à des campagnes d’évangélisation et voient des choses dont ils pensent qu'elles viennent du Saint-Esprit, et qui ne savent même pas sur quoi ils mettent les pieds. Ils frappent des mains et louent Dieu alors qu’un homme est debout, là dans la salle, en train de blasphémer et de présenter sous un faux jour le Saint-Esprit, et ils ne le savent même pas.

Des dénominations charismatiques entières, y compris les Assemblées de Dieu, sont dévastées, littéralement dévastées par des pseudo-réveils. Toutes sortes de choses font leur apparition, chaque semaine quelque chose de nouveau est introduite. Les responsables ne savent pas s’ils doivent l’embrasser ou la maudire. Ils ne savent pas quoi faire. Nous recevons des lettres de centaines et de centaines de pasteurs du monde entier qui disent : "Qu’est-ce qui est juste, et qu’est-ce qui est faux ?" Où sont les responsables ? Où se trouve-t-il quelqu’un qui pourrait nous dire ?

 

Mes amis, ce que nous voyons se manifester aujourd’hui dans ce qui est appelé par tant de personnes des "réveils", et dans ce qui est attribué au Saint-Esprit, ne peut être trouvé nulle part dans les Écritures. Tout ce qui ne peut pas être trouvé dans le Livre doit être rejeté du tout au tout. Totalement rejeté !

 

Je pleure lorsque je regarde ces vidéos qui me sont envoyées des quatre coins du pays, sur lesquelles je vois des groupes entiers de corps qui se secouent hors de tout contrôle, qui tombent à terre, riant hystériquement, qui titubent comme des ivrognes, se tortillent comme des serpents, mugissent comme des animaux sauvages. Il y a des évangélistes qui se tiennent debout pour souffler sur les gens et pour les pousser à terre, comme si le souffle du Saint-Esprit était maintenant incarné par lui. Un autre (3) jette sa veste stylée sur les gens en disant que c’est le "bras de Dieu."

 

Aujourd’hui, un nouvel évangile vient de toucher l’Amérique du Sud. Mes amis, c’est rude et crû, mais je dois vous le dire. Lorsqu’on s’éloigne des paramètres des Écritures, lorsqu’on se lève et qu’on dit : "Oh, c’est une chose nouvelle, Dieu fait une chose nouvelle. Je ne le comprends pas, ça ne se trouve pas dans les Écritures, mais je ne veux pas m’opposer au Saint-Esprit," amis, si ce n’est pas dans le Livre, vous devez, vous, vous lever et prendre position contre la chose. Aujourd’hui, la Nouvelle Chose dont il est question, c’est qu’on ne peut pas entrer dans le Royaume de Dieu si l’on ne devient pas un petit bébé. Les gens viennent avec des couches sous leurs sous-vêtements afin de déféquer et d’uriner lors des réunions. C’est cela la Nouvelle Chose. Mes amis, où finira-t-on ?

 

Un pasteur a dit : "Un jour, un évangéliste s’est levé et a dit : ‘J’ai une révélation de la part du Seigneur, il est temps d’inclure Marie dans notre adoration’." C’est ce qui va arriver.

Un autre évangéliste se donne lui-même le nom de " Barman du Saint-Esprit. "(1) Il dit : "Venez au bar faire la fête et prenez une boisson du Saint-Esprit." Ils appellent cette boisson le " vin nouveau. " J’entends dans mes oreilles les paroles du prophète qui résonnent : "Le jour du Seigneur est à la porte. La méchanceté abonde. Pleurez entre le portique et l’autel. Revêtez-vous de sacs de cendre. Jeûnez et priez à cause de Mon peuple qui rétrograde."

 

Jésus est sur le point de venir. Les masses ne sont pas touchées. Lorsque je vois des chrétiens s’adonner à ce qui est appelé le "Bar du Saint-Esprit", titubant comme des ivrognes, la parole de Joël me vient d’une façon forte et claire (2)"Réveillez-vous, ivrognes, et pleurez! Vous tous, buveurs de vin, gémissez, Parce que le moût vous est enlevé de la bouche!" (Joël 1:5)

 

Des âmes se perdent par milliers, et vous de quoi riez-vous ? Tout ce qui est du Saint-Esprit doit fonctionner partout sur la face de la terre. Vous devez être en mesure de l’amener dans les endroits les plus méchants et les plus vils. Vous devez l’amener dans les nations pauvres. Vous devez l’amener dans les ordures de l’humanité et il doit marcher là-bas. Ce n’est pas possible qu’il ne fonctionne que dans l’Amérique prospère. Il doit marcher partout sur la face de la terre.

Je défie ces hommes de porter cet évangile, cet évangile du rire aux Balkans maintenant. Allez dans les camps de réfugiés où des femmes pleurent parce qu’elles voient leurs maris fusillés. Leurs filles ont été violées. Leurs enfants sont affamés. Elles ont perdu leurs maisons, et vous allez là-bas et leur demandez de "faire la fête au bar" en leur disant : " le Saint-Esprit veut que vous riiez. " Ce soi-disant réveil (1, 2) va venir au Madison Square Gardens cet été. Connaissant ce que vous connaissez des Écritures, portant la douleur et le fardeau pour l’Assemblée Solennelle, comment pouvez-vous même concevoir d’embrasser une telle doctrine ?

 

Laissez-moi vous dire qui est entrain de rire : le monde, les impies, les païens. L’Eglise est devenue un lieu de spectacle, à une époque si proche du retour du Seigneur alors que l’Eglise de Jésus-Christ devrait s’enfermer dans la chambre secrète de la prière, où elle devrait pleurer pour les perdus, où elle devrait avoir le désir de tout abandonner pour suivre Jésus, où il ne devrait jamais y avoir de mention d’un seul billet de dollar. C’est le dieu de l’Amérique, l’idolâtrie américaine. Nous avons le monde qui observe cette folie et savez-vous ce qu’il pense maintenant ? Que le Saint-Esprit est Monsieur Loyal. C’est un cirque charismatique.

 

Je ne me préoccupe plus de ce que quelqu’un peut penser. Cela m’est égal si des gens se désabonnent de la liste de diffusion email. Je me soucie de leurs âmes et du fait que beaucoup sont dans cet état d’aveuglement. J’ai le devoir devant Dieu, devant l’assemblée qu’Il m’a appelé à servir, de vous avertir et de vous dire ces reproches de l’Assemblée Solennelle, et la Bible dit que vous devez être en peine à ce sujet. Les anciens doivent être dans le chagrin. L’assemblée, les pasteurs, les ministères, les évangélistes, nous devrions tous prier pour renverser ces forteresses.

 

David Wilkerson

Eglise de Times Square à New York, le 11 avril 2000

 

 

 

1. Il s’agit de l’évangéliste Rodney Brown Howard, l’initiateur du prétendu " réveil du rire " plus connu sous le nom de la " Bénédiction de Toronto " qui a rendu célèbre l’assemblée TACF de Toronto (Canada) affiliée au mouvement " Vineyard " de John Wimber.

 

2. David Wilkerson se réfère ici aux mouvements de Toronto, Pensacola et leurs multiples dérivés et sous-produits. En dénonçant ces faux mouvements, David Wilkerson n'exclut pas le moins du monde la possibilité de trouver des manifestations surprenantes et ponctuelles du Saint-Esprit dans les véritables réveils, comme des rires irrésistibles, des gens tombant par terre ou gémissant de douleur sous la conviction de péché. Il rapporte lui-même dans les termes suivants avoir vécu le saint rire suivi par des larmes de contrition: "Le rire que nous voyons aujourd'hui n'est pas nouveau. J'ai eu le saint rire à l'âge de 10 ans. J'ai ri pendant des heures et ensuite pleuré pendant des heures - tout ceci à cause de la conviction du Saint-Esprit. Il n'y a rien de nouveau en cela" (déclaration faite dans son message du 3 février 1997, "La Mort de la Compassion" délivré dans son église Times Square Church à New York). D'autres hommes du réveil tels que Charles G. Finney, Jonathan Edwards, John Wesley ou William Seymour par exemple ont également rapporté des expériences similaires. Son propos auquel ERM se rallie est plutôt de déplorer l'immiscion de pratiques charismatiques qui se centrent sur la recherche évidente et ostentatoire des manifestations charnelles, mimant des manifestations produites par le Saint-Esprit consécutives à la piété, la conviction de péché et une prédication authentique de la croix. Nous assistons en fait à une inversion ici. Ce qui devrait être en effet une conséquence directe de la visitation de Dieu après la prière prolongée, les larmes de repentance et le brisement (les manifestations singulières), donnant lieu parfois à quelques débordements, devient maintenant la norme, le critère de départ, les manifestations recherchées en elles-mêmes et pour elles-mêmes et produites par la chair, d'un pseudo-réveil qui ne nécessite aucune des conditions de sainteté du cœur requises et engendrées par un vrai réveil biblique. C'est là que nous devons sonner la trompette d'alarme, car il s'agit assurément d'une séduction spirituelle grossière : le mouvement de Toronto a ostensiblement porté aux nues les manifestations, indépendamment de la pureté du message prêché, et sans exercer aucun discernement. L’ouverture si facile à la chair a également ouvert la porte à de nombreux esprits de séduction et à des pratiques démoniaques. Une analyse est donnée dans le texte "Deux Réveils?" (lire également les quelques pensées d'Arthur Katz sur le réveil actuel ainsi que la réflexion de Donald Gee sur l'absence de profondeur dans les réveils modernes). 

Ceci dit, nous ne voulons pas laisser croire qu'il ne doit se produire aucune manifestation surprenante dans un vrai réveil. Nous réfutons tout également la thèse réductrice et non conforme à la vérité historique et biblique qu'un véritable réveil est dénué de manifestations étranges ou d'excès charnels qui viennent comme un mal occasionnel (cf. : extraits n°1, 2 et 3 de "Une oeuvre du Saint-Esprit, ses vrais signes" de Jonathan Edwards ainsi que les mises en garde de Charles G. Finney contre "les excitations malsaines dans les réveils"). Mais à la différence d'un réveil charnel contrefait, une véritable visitation de Dieu est centrée sur le message du Calvaire, et attire les coeurs à Christ. 

 

3- il s'agit de Benny Hinn

 

 

Please reload