Rechercher
  • L. GILMAN

JACQUES 5



Verset 1 à 6

Dieu n’est pas contre ceux qui gagnent de l’argent, mais il est contre ceux qui l’amassent et vivent égoïstement. Il faut des ouvriers et des patrons, mais le patron ne doit pas profiter de sa situation pour exploiter ceux qui travaillent pour lui. Jacques avertit les riches de ce qui les attend, parce que Dieu rendra justice quoi qu’il arrive. Combien de gens vivent dans une opulence débordante, alors que d’autres sont dans la misère la plus totale ! L’injustice règne sur la terre, mais Dieu jugera tous ceux qui auront profiter de cette injustice et qui ne se seront pas soucié de leur éternité.


Verset 7 à 8

C’est notre foi dans les promesses de Dieu qui nous fait tenir debout, car nous savons que ce monde va disparaitre et que tous les hommes seront jugés pour le bien et le mal qu’ils auront fait. Nous sommes appelés à prendre patience, car Dieu est parfait et il attend que le fruit soit mur pour agir.


Verset 9

Ne murmurons pas contre nos frères et nos soeurs, c’est Dieu qui jugera chacun en fonction de ce qu’il a fait et n’a pas fait. Paul nous dit de juger les gens de l’intérieur et non ceux du dehors, c’est à dire de constater ce qui n’est pas biblique et Jésus nous demande de reprendre ce frère ou cette soeur s’il péche et même de ne plus le considérer comme frère ou comme soeur s’il n’écoute pas (Mat 18:15-17) et Paul nous dit de ne plus avoir de relation avec quelqu’un qui se dit frère et qui vit dans le péché (1 Cor 5:11)). C’est pourquoi nous devons faire une distinction entre le péché et les différences de personnalités ou de comportements qui bien souvent nous agacent.

Jacques parle ici plus précisément de l’injustice qui règne et de la patience dont nous devons faire preuve en attendant que le jugement arrive. Le péché est condamnable dans l’église, mais pour les gens de l’extérieur, il ne le sera que lorsque Dieu jugera la terre. Nous avons malheureusement la critique facile face à nos différences. Nos personnalités sont parfois si opposées que nous jugeons et critiquons l’autre, parce que nous n’acceptons pas ce qu’il est ! Ayons les sentiments qui sont en Jésus Christ et ainsi nous regardons nos frères et nos soeurs comme lui les voient. C’est Jésus qui nous a choisis et il ne se trompe jamais. Nous sommes tous sur le chemin de la sanctification. Les paramètres de chacun sont tellement différents : nos racines, notre enfance, nos parents, notre éducation, nos souffrances, un handicap parfois, notre conjoint et nos propres enfants, tant et tant de choses qui nous empêchent si souvent de comprendre l’autre.

C’est pourquoi nous serons jugés avec la mesure dont nous aurons nous-mêmes jugés Lc 6:37-38 Ne jugez point, et vous ne serez point jugés ; ne condamnez point, et vous ne serez point condamnés ; absolvez, et vous serez absous. Donnez, et il vous sera donné: on versera dans votre sein une bonne mesure, serrée, secouée et qui déborde ; car on vous mesurera avec la mesure dont vous vous serez servis.


Verset 10 à 11

La patience est notre plus grande alliée dans la marche chrétienne et elle nous est donnée par l’Esprit, car c’est l’un de ses fruits. Le jour viendra où nous rejoindrons le Seigneur et sa justice sera parfaite. Tout sera mis en lumière lorsque nous comparaitrons devant lui, et tous, sans exception n’auront d’autres choix que d’accepter le jugement qui leur sera prononcé. Nous avons l’exemple des prophètes et des apôtres qui ont souffert jusqu’à la mort et ces exemples nous ont été donnés pour notre instruction, afin que nous restions debout et que nous tenions fermes jusqu’à la fin.

Nous sommes dans les mains du Seigneur et c’est ce qui doit nous rassurer avant toute chose. Nul n’a envie de souffrir, mais n’oublions pas que Jésus nous a avertis dans le chapitre 10 de Matthieu. Le disciple n’est pas plus grand que son maitre, c’est pourquoi, nous devons être solidement ancré dans la Parole de Dieu. Beaucoup se disent chrétiens et pourtant ne respectent pas ce que dit la Parole. Ils blasphèment le nom de Dieu en se créant un autre évangile, un autre jésus et un autre esprit. Nous ne devons pas être surpris, mais au contraire, être honorés de participer aux souffrances de Christ. 1 Pi 4:13 Réjouissez–vous, au contraire, de la part que vous avez aux souffrances de Christ, afin que vous soyez aussi dans la joie et dans l’allégresse lorsque sa gloire apparaîtra.


Verset 12

Nous avons souvent tendance à justifier nos propos lorsque nous essayons de nous défendre, mais plus nous parlerons, plus nous risquerons de pécher. Jacques répète ce que Jésus nous a déjà enseigné Mat 5:36-37 Ne jure pas non plus par ta tête, car tu ne peux rendre blanc ou noir un seul cheveu. Que votre parole soit oui, oui, non, non ; ce qu’on y ajoute vient du malin.


Verset 13

Nous avons un remède à toutes les situations, celui de toujours être dans la présence de Dieu. La prière et la louange nous mettent en connexion directe avec le Seigneur. Nous n’avons besoin de personne, car Dieu nous attend personnellement, sans intermédiaire, quel que soit l’état de notre coeur.


Verset 14 à 16

Nous avons besoin les uns des autres, c’est pourquoi, nous ne pouvons rester isolés. Dieu veut que nous formions une famille unie et soudée dans un même esprit. C’est son voeu le plus cher, c’est pourquoi, il veut également guérir et pardonner les péchés par l’intermédiaire des frères et des soeurs, afin que nous comprenions l’importance de l’unité.

Le terme « ancien » peut désigner ici non seulement un responsable d’église, mais aussi une personne qui a un certaine maturité chrétienne. L’autorité ecclésiale n’est pas indispensable pour avoir le droit de prier pour un malade ou un pécheur, loin de là ! Dans une église, il est évident que nous allons nous rapprocher du ou des responsables, mais dans la vie de tous les jours, nous pouvons pratiquer ces choses pour aider nos frères et soeurs.

L’huile d’onction n’est pas une huile spéciale, c’est une huile basique, elle ne contient aucune formule magique et n’est pas réservée à certains élus uniquement. C’est la foi en Christ, en sa Parole, en son autorité, qui fera toute la différence. C’est pourquoi le terme ancien est utilisé, car il faut une certaine maturité pour prier avec foi et autorité.

L’ancien de l’église n’a pas forcément un ministère particulier, c’est quelqu’un qui a, soit des responsabilités au sein de l’assemblée ou soit une autorité spirituelle parce qu’il n’est pas un jeune converti.


Verset 17 à 18

Elie est l’exemple parfait d’un homme qui a obtenu ce qu’il désirait par la prière fervente. C’était un simple homme, comme chacun de nous, mais il avait la foi et ne vivait pas dans le péché. Cet exemple nous est donné afin de nous montrer que la prière est efficace dès lors que nous sommes obéissant à Dieu et que nous cherchions à faire sa volonté et non la notre. 1 Jn 5:14-15 Nous avons auprès de lui cette assurance, que si nous demandons quelque chose selon sa volonté, il nous écoute. Et si nous savons qu’il nous écoute, quelque chose que nous demandions, nous savons que nous possédons la chose que nous lui avons demandée.


Verset 19 à 20

Beaucoup s’égarent malheureusement à cause des soucis de ce siècle et des épines qu’ils rencontrent sur le chemin de la vie. Ils sont déçus par les chrétiens et rencontrent des loups ravisseurs qui les séduisent et les entrainent avec eux. Il est très difficile de les ramener sur le droit chemin, mais pas impossible avec l’aide de Dieu. Si une telle personne revient sur le droit chemin, tous ses péchés seront à nouveau pardonnés. C’est la raison pour laquelle nous ne pouvons jamais considérer que quelqu’un a franchi le point de non retour, seul Dieu en est juge.





8 vues