Rechercher
  • A.W. TOZER

L'HOMME PÉCHEUR EST MAL À L'AISE DANS LA PRÉSENCE DE DIEU


L’Eternel Dieu appela l’homme et lui dit : Où es-tu ? Gen 3:9


Le péché ne se sent jamais à l’aise dans la présence divine.

Adam et sa femme se sont cachés loin de la présence de l’Eternel au milieu des arbres du jardin. La peur et la peine du moment ont triomphé de leur besoin conscient de Dieu. Dans son refus obstiné d’obéir au commandement de Dieu, Jonas s’est levé pour aller à Tarsis et fuir ainsi la présence du Seigneur.


Dans une prise de conscience aussi aiguë que soudaine de son état de pécheur coupable, Pierre n’a pas cherché à fuir la présence du Seigneur, mais il l’a supplié de s’éloigner de lui !


Le hommes ont avant tout besoin de Dieu, et pourtant ils sont mal à l’aise dans sa présence. C’est le péché qui nous a mis dans cette situation morale contradictoire.


Aucune confession de foi d’Eglise chrétienne ne défend l’idée d’un Dieu très éloigné. Celui qui professerait une telle foi serait considéré comme un hérétique et évité par les gens religieux respectables ; pourtant, nos actions, et en particulier nos déclarations spontanées, révèlent nos vraies convictions religieuses mieux que n’importe quelle confession de foi ne pourrait le faire.


A en juger par nos paroles et nos actions, je pense qu’il est difficile de nier que le chrétien moyen considère que Dieu est à bonne distance et qu’il regarde dans une autre direction !


A.W. TOZER




15 vues