Please reload

LE MESSAGE CHRÉTIEN EST PROPHÉTIQUE, NON DIPLOMATIQUE

 

Car Christ ne m’a pas envoyé pour baptiser, mais pour annoncer l’Evangile, et cela sans la sagesse de langage, afin que la croix du Christ ne soit pas rendue vaine. 1 Cor 1:17

 

Nous qui témoignons de l’Evangile et le proclamons, nous ne devons pas concevoir notre mission comme celle d’agents de relations publiques envoyés pour nouer de bonnes relations entre Christ et le monde. 

 

Ne nous imaginons pas mandatés pour faire en sorte que Christ soit chaudement accueilli par les multinationales, par la presse, par la pédagogie moderne ou par le monde des sports. 

 

Nous ne sommes pas des diplomates, mais des prophètes et notre message n’est pas un compromis, mais un ultimatum !

 

Dieu offre la vie, mais ce n’est pas la vie ancienne améliorée. La vie qu’il offre jaillit de la mort. Elle découle de la croix. Celui qui veut la posséder doit se charger de sa croix. Il doit renoncer à lui-même et approuver le juste justement de Dieu sur lui.

 

Qu’est-ce que cela signifie pour l’homme individuel et condamné qui voudrait trouver la vie en Jésus-Christ ? Comment traduire cette théologie dans la vie ?

 

L’être humain doit tout simplement se repentir et croire, renoncer à ses péchés et aller jusqu’à renoncer à lui-même. 

 

Qu’il ne dissimule plus rien, ne justifie plus rien, n’excuse plus rien. 

 

Qu’il ne cherche plus à conclure un accord avec Dieu, mais qu’il courbe la tête sous le coup du vif déplaisir de Dieu et qu’il se reconnaisse comme méritant la mort.

 

Ensuite, qu’il lève les yeux avec une confiance enfantine vers le Sauveur ressuscité ; il recevra de lui la vie, la nouvelle naissance, la purification et la force. La croix qui a mis un terme à la vie terrestre de Jésus met désormais un terme au comportement inacceptable du pécheur ; et la puissance qui a relevé Christ d’entre les morts, ressuscite aussi le pécheur repentant à une vie nouvelle avec Christ. 

 

A.W. TOZER

 

 

 

Please reload