Please reload

UN IMMENSE BESOIN PARMI NOUS : PLUS DE VÉNÉRATION

 

C’est pourquoi ayons de la reconnaissance, en rendant à Dieu un culte qui lui soit agréable, avec piété et avec crainte. Heb 12:28

 

Certaines Eglises prônent la théorie suivante : le Saint-Esprit agit plus librement si le déroulement de leur culte n’est pas planifié. 

 

Ce serait vrai si tous les adorateurs étaient pleins de vénération et remplis d’Esprit Saint. Mais le plus souvent, il n’y a ni ordre ni Esprit, tout simplement une prière routinière qui, à part quelques variations mineures, se répète de semaine en semaine, et qui ont perdu depuis longtemps toute signification à force de vaines répétitions !

 

Nous qui appartenons à des Eglises qui n’ont pas de liturgie, nous regardons de haut celles qui offrent un culte dont le déroulement est minutieusement prescrit. Il y a certainement beaucoup de choses dans ces services religieux qui ont peu ou pas de sens pour le participant moyen ; la cause n’en réside cependant pas dans le déroulement bien orchestré, mais dans la nature du participant ordinaire.

 

Le culte liturgique s’est développé joliment et minutieusement au fil des siècles pour préserver un esprit de vénération parmi les adorateurs. Dans bon nombre de nos rassemblements, on trouve difficilement trace d’une pensée imprégnée de respect et de révérence, du sens de l’unité du Corps de Christ, du sentiment de la présence divine ; ils sont dépourvus de temps de silence, de solennité, d’émerveillement, de sainte crainte. 

 

La famille chrétienne dans son ensemble a désespérément besoin de remettre en vigueur la repentance, l’humilité et les les larmes. Que Dieu nous les accorde bientôt !

 

A.W. TOZER

 

 

 

 

 

Please reload