Please reload

JOSUÉ 11

Verset 1 à 8

Rien ne peut subsister devant Dieu, et il en sera de même lorsque son jugement aura lieu. Aucun ennemi ne pénétrera dans le royaume des cieux, mais seuls les enfants de Dieu. La quantité d’hommes est innombrable et pourtant ils sont vaincus par Israël, non parce qu’Israël est plus fort, mais parce que Dieu les livre entre leurs mains. 

La grandeur et la puissance d’un ennemi peut parfois nous terroriser et même nous paralyser, mais si Dieu est avec nous, nous n’avons pas à craindre. Humainement il était impossible à Israël de gagner le combat, mais c’est encore un miracle que Dieu a fait pour bien nous faire comprendre qu’Il est le Tout Puissant et que si nous lui obéissons, rien ne peut nous détruire, absolument rien. L’ennemi a été vaincu à la croix de Golgotha, une fois pour toute ! Tout ce qu’il met en place n’est que pour tenter de nous intimider et de nous arrêter dans notre course, mais si nous ne marchons pas dans ses combines,  il ne peut pas absolument rien faire contre nous.

Verset 9 à 17

Josué obéit à Dieu, il exécute exactement tout ce qu'il lui a demandé de faire. Les jarrets des chevaux sont coupés, les chars sont brûlés et tous les habitants, sans exception sont frappés par le tranchant de l’épée. Pour conquérir le pays, il ne faut rien garder qui puisse ressurgir du passé, tout doit être détruit, que ce soient les habitants, les chevaux de guerre et leur char.

Les chevaux et les chars représentent la puissance humaine et la richesse, c’est pourquoi Dieu veut qu’ils soient anéantis, au cas où son peuple voudrait agir par ses propres moyens par la suite. Seul le butin et le bétail sont préservés. Toute notre richesse est en Christ et en lui seul et c’est par lui seul que nous pourrons gagner toutes les victoires. Il est notre secours et il combat pour nous.

Verset 18

La guerre dura environ six ans. On le sait par déduction en sachant qu’à la fin de cette guerre, Caleb a 85 ans (Jos 14:10) et qu’il en avait 40 lorsqu’il a espionné Canaan. 45 ans se sont écoulés, dont 39 dans le désert avant de passer le Jourdain.

Verset 19 

Les gabaonites sont protégés grâce à l’alliance qu’ils ont conclue avec Israël (chap 9)

Verset 20 

Le jugement de Dieu est terrible, sans aucune miséricorde, pour ceux qui lui sont rebelles. De tout temps dans la Bible, nous le voyons et il en sera de même à la fin des temps, lorsque tous comparaîtront devant le trône de Dieu pour être juger.

Verset 21 à 22

Les Anakims sont les géants qui ont fait reculer les 10 espions hébreux. C’est un peuple d’hommes très grands et forts Deut 9:1-2 Ecoute, Israël ! Tu vas aujourd’hui passer le Jourdain, pour te rendre maître de nations plus grandes et plus puissantes que toi, de villes grandes et fortifiées jusqu’au ciel, d’un peuple grand et de haute taille, les enfants d’Anak, que tu connais, et dont tu as entendu dire : Qui pourra tenir contre les enfants d’Anak ? Une seule partie sera exterminée.

Les anakims sont toujours présents, c’est à nous de les exterminer de nos vies. Ils représentent toutes les difficultés et les épreuves qui nous semblent insurmontables, tant elles sont gigantesques. Ce n’est pas par nos propres forces que nous les combattrons, mais par notre obéissance aux commandements de Dieu et par notre foi en ses promesses et en son soutien.

Verset 23

La terre d’Israël est enfin conquise et les parts peuvent être partagées à chaque tribu.

Le pays sera bientôt en repos et sans guerre, lorsque Satan sera jeté dans l’étang de feu avec ses démons. Nous pourrons enfin vivre dans la Jérusalem céleste sans peur et sans menaces. Ap 19:17-21 Et je vis un ange qui se tenait dans le soleil. Et il cria d’une voix forte, disant à tous les oiseaux qui volaient par le milieu du ciel : Venez, rassemblez–vous pour le grand festin de Dieu, afin de manger la chair des rois, la chair des chefs militaires, la chair des puissants, la chair des chevaux et de ceux qui les montent, la chair de tous, libres et esclaves, petits et grands. Et je vis la bête, et les rois de la terre, et leurs armées rassemblées pour faire la guerre à celui qui était assis sur le cheval et à son armée. Et la bête fut prise, et avec elle le faux prophète, qui avait fait devant elle les prodiges par lesquels il avait séduit ceux qui avaient pris la marque de la bête et adoré son image. Ils furent tous les deux jetés vivants dans l’étang ardent de feu et de soufre. Et les autres furent tués par l’épée qui sortait de la bouche de celui qui était assis sur le cheval ; et tous les oiseaux se rassasièrent de leur chair.

 

 

 

 

 

Please reload