Please reload

JOSUÉ 22

 

Verset 1 à 9

Les 2 tribus 1/2 établies par Dieu de l’autre côté du Jourdain peuvent repartir chez elles enfin. Josué les félicite, les bénit et les renvoie avec des richesses à partager entre eux. Jos 14:3 Car Moïse avait donné un héritage aux deux tribus et à la demi–tribu de l’autre côté du Jourdain ; mais il n’avait point donné aux Lévites d’héritage parmi eux. 

Ils n’habiteront plus parmi le peuple d’Israël et n’auront plus de chef, c’est pourquoi Josué leur donne des recommandations très claires : aimez l’Eternel, votre Dieu, marchez dans toutes ses voies, gardez ses commandements, attachez–vous à lui, et servez–le de tout votre cœur et de toute votre âme. 

 

Rien n’a changé, car ce sont les mêmes recommandations qui nous sont adressées à nous aujourd’hui. Aimez Dieu, lui obéir et le servir.

Et ces 3 choses s’imbriquent l’une et l’autre et se résument dans le 1er commandement qui est d’aimer Dieu. Celui qui n’obéit pas à Dieu, ne l’aime pas. Jn 14:21 Celui qui a mes commandements et qui les garde, c’est celui qui m’aime ; et celui qui m’aime sera aimé de mon Père, je l’aimerai, et je me ferai connaître à lui. Jn 12:26 Si quelqu’un me sert, qu’il me suive ; et là où je suis, là aussi sera mon serviteur. Si quelqu’un me sert, le Père l’honorera. 

 

Verset 10 à 20

Un autel ne semble pas mauvais en soi, beaucoup d’hommes en ont bâti pour rendre un culte à Dieu. Mais cet autel frappe les regards, il n’est pas comme les précédents, il est à priori plutôt imposant, ce qui laisse à penser qu’il n’a pas été élevé pour Dieu mais pour une autre divinité. Et les israélites ont toujours en mémoire l’histoire de Péor où Dieu s’est enflammé de colère contre eux Nb 25:1-3 Israël demeurait à Sittim ; et le peuple commença à se livrer à la débauche avec les filles de Moab. Elles invitèrent le peuple aux sacrifices de leurs dieux ; et le peuple mangea, et se prosterna devant leurs dieux. Israël s’attacha à Baal–Peor, et la colère de l’Eternel s’enflamma contre Israël. Ainsi que l’histoire encore plus récente d’Acan qui a mis Dieu en colère contre le peuple tout entier. 

 

Chacun est responsable de son frère, c’est pourquoi nous ne devons pas être négligents sur le péché dans l’église. Un fruit pourri qui n’est pas retiré peut contaminer tous les autres et Dieu nous met en garde contre cela. 

Les israélites pensent que leurs frères ont péché, c’est pourquoi, ils vont vers eux dans l’intention de les reprendre fermement, voir leur faire la guerre s’il le fallait.

 

Verset 21 à 29

Les tribus à l’extérieur du Jourdain n’ont jamais eu l’intention d’être infidèles à Dieu. Elles ont voulu à travers ce monument,  sceller leur identité pour les générations futures, afin qu'elles sachent qu’ils font partis, eux aussi, du peuple d’Israël. L’imposant autel n’était pas un autel pour des divinités, mais un mémorial pour rappeler qui ils sont. Ils en appellent à Dieu comme témoin de leur sincérité de coeur que lui seul connait.

 

Nous pouvons parfois accuser les autres et nous tromper. Les apparences ne sont pas toujours le reflet de la réalité. C’est pourquoi, avant d’agir, il est préférable de discuter et de demander des explications sur ce qui pourrait nous sembler être contraire à la parole de Dieu. C’est pourquoi Jésus nous enseigne la manière de procéder en Mat 18:15-17 Si ton frère a péché, va et reprends–le entre toi et lui seul. S’il t’écoute, tu as gagné ton frère. Mais, s’il ne t’écoute pas, prends avec toi une ou deux personnes, afin que toute l’affaire se règle sur la déclaration de deux ou de trois témoins. S’il refuse de les écouter, dis–le à l’Eglise ; et s’il refuse aussi d’écouter l’Eglise, qu’il soit pour toi comme un païen et un publicain. 

 

Verset 30 à 34

Les Israëlites sont rassurés et rentrent chez eux, car leurs frères n’ont pas été infidèles à Dieu.

La réaction de ce peuple nous démontre qu’ils ont la crainte de Dieu dans leur coeur, ils ont peur des conséquences terribles causées par la rébellion et l'idolâtrie.

 

Cette crainte devrait être la même encore aujourd’hui dans l’Église de Christ, mais elle a disparue pour une majorité de chrétiens. La grâce de Dieu a été changée en dissolution et chacun s’est créé son propre veau d’or. Le dieu qu’ils adorent n’est plus le Dieu de la Bible ! Ils suivent les penchants de leur chair et n’ont pas peur du jugement de Dieu. Jd 1:4 Car il s’est glissé parmi vous certains hommes, dont la condamnation est écrite depuis longtemps, des impies, qui changent la grâce de notre Dieu en dissolution, et qui renient notre seul maître et Seigneur Jésus–Christ. 

La crainte de Dieu est essentielle pour terminer la course jusqu’au bout, car nous sommes trop faibles et beaucoup trop sujets à nous laisser entrainer dans le péché et l’idolâtrie. Dieu ne se met plus en colère pour le moment, mais viendra le jour où il agira et ce sera trop tard ! Ayons la crainte, cultivons là, entretenons-la, car sans elle, nous périrons. 

 

 

 

 

 

 

Please reload