Please reload

DIEU BÉNIT SES ENFANTS POUR LEURS SAINTES INTENTIONS

 

Jésus répondit : Si je me glorifie moi-même, ma gloire n’est rien. C’est mon Père qui me glorifie. Jn 8:54

 

« J’honorerai celui qui m’honore », dit un jour l’Éternel. Un sacrificateur d’Israël ; cette ancienne loi du royaume demeure inchangée malgré l’écoulement du temps et le changement de dispensation. La Bible tout entière et chaque page de l’Histoire proclament la pérennité de cette loi.

 

« Si quelqu’un me sert, Dieu l’honorera », a déclaré le Seigneur Jésus, liant ainsi l’Ancien au Nouveau Testament et révélant l’unité essentielle de ses voies avec les hommes. 

 

Il est manifeste que presque tous les personnages de la Bible qui ont sincèrement cherché à honorer Dieu dans leur pèlerinage terrestre ont été honorés. Regardez comment Dieu dans leur pèlerinage terrestre ont été honorés. Regardez comment Dieu a pardonné les faiblesses et les chutes en accordant une grâce et des bénédiction inouïes à ses serviteurs. Pensez à Abraham, Jacob, David, Daniel, Élie ou à qui vous voudrez ; l’honneur suit l’honneur comme la moisson suit les semailles. L’homme de Dieu incite son coeur à honorer Dieu par-dessus tout ; Dieu accepte cette intention comme un fait concret et réagit en conséquence. Ce n’est pas la perfection, mais les intentions saintes de ces héros bibliques qui ont fait la différence.

 

Le Seigneur Jésus-christ a observé cette loi tout simplement à la perfection. Il n’a pas cherché son honneur, mais l’honneur de celui qui l’avait envoyé.

 

« Si je me glorifie moi-même », a-t-il dit en une certaine occasion, « ma gloire n’est rien. C’est mon Père qui me glorifie ». Les pharisiens orgueilleux s’éteint tellement éloignés de l’esprit de cette loi qu’ils ne pouvaient pas comprendre celui qui honorait Dieu à ses dépens.

 

A.W. TOZER 

 

 

 

Please reload