Please reload

COMMENT LE SAINT-ESPRIT SE VIT ET SE VOIT ?

 

 

A quoi voit-on que nous sommes remplis de l’Esprit de Dieu, de son Amour, de sa Puissance, de sa Sainteté et de sa Justice ?

 

Il y a des signes qui ne trompent pas avec le Saint-Esprit !

 

La transformation est la marque du miracle de la greffe d’un nouveau coeur qui ne battra plus jamais comme avant. Nous agissons comme Jésus agit, nous marchons comme il marche, nous parlons comme il parle, nous réagissons comme il réagit.

 

Il brille en nous et autour de nous !

 

Les ténèbres ont disparu et son ardente lumière nous traverse et nous transforme. Nous avons cette sensation inexprimable d’une joie indescriptible même dans les moments ou au paravant, nous nous serions effondrés de tristesse. Notre vision du monde a pris une hauteur et une profondeur de champ comme jamais. Nous ne maitrisons pas ce qui nous arrive !

 

Nous disposons d’une nouvelle vue, d’une perception qui nous dépasse !

 

Les lunettes célestes nous permettent de voir, de réaliser, de comprendre ce que les yeux de notre intelligence sont incapables de percevoir. Les révélations sur les mystères de Dieu se dévoilent, les objectifs d’hier deviennent futilité (alors qu’ils étaient nos super priorités), pour laisser place aux objectifs célestes présentés par le Saint Esprit ! Ce qui était inconcevable pour nous de lâcher, devient une nécessité absolue de nous en séparer. Ce que nous pensions être toute notre vie, prend petit à petit une terrible odeur de mort qui nous devient insupportable au fil du temps. 

 

Il est la source de vie !

 

La source du Saint-Esprit est tellement régénératrice, que nous avons de plus en plus le désir d’y boire et d’y plonger pour être lavés de la crasse de notre péché (dont nous nous surprenons même à combattre jour après jour). Ce que nous aimions, nous le rejetons et ce que nous rejetions, nous commençons à l’adorer dans le flot et la vague permanente d’une nouvelle relation entre L’Esprit-Saint de Dieu et notre âme régénérée.

 

Ce n’est plus moi qui vis, c’est LUI qui vit en moi !

 

Comme les apôtres, nous ne sommes plus des spectateurs mais bien des acteurs, nous sommes passés de la formation du « je vois » au « je vis », du banc de l’école à la réalité du terrain. Nous changeons de dimension. Le Saint-Esprit nous offre une nouvelle vie !

 

Alors que nous étions tellement attachés, enchainés même à notre "MOI", que notre liberté de pensée et d’agir résistait à abandonner tout contrôle, nous sommes soudain portés par le souffle de l’Esprit, par cette soif de la source d’eau pure qui nous propulse dans les bras de la dépendance à NOTRE PÈRE ! Nous goûtons au fruit de l’esclavage divin de Dieu, de cette dépendance que nous désirons ardemment, tant il est contraire  à tout esclavage humain. 

 

Dieu nous surprend en nous rendant dépendant de son Amour qui surpasse toute compréhension humaine. Jésus a toujours dit la vérité et nous la vivons, c’est le miracle, c’est le bonheur absolue de la NOUVELLE NAISSANCE ! Notre coeur explose d’adoration pour Jésus et court vers Le Père ! Nous sommes devenus ses enfants, c’est tellement fort que nos larmes deviennent un parfum sans prix pour un tel amour !

 

C’est une nouvelle naissance désirée, avec un avenir et une espérance !

 

Oui, nous sommes nés de nouveau, choisis, désirés, voulus par le Père, qui s’est dépouillé, jusqu’à sacrifier Jésus, Son fils unique, pour que nous devenions son enfant. Une partie de Dieu, de son sang, de son corps, de Lui est maintenant en nous et pas pour quelques années mais pour l’éternité ! 

 

Nous sommes nourris avec la Parole de Dieu, nous sommes aimés de Dieu, nous baignons dans la présence de Dieu, nous sommes éduqués par la Souveraineté de Dieu, nous avançons et grandissons avec l’Esprit de Dieu. Dans une saine crainte, nous obéissons à sa volonté, tant nous comprenons que tout ce qu’il nous demande est pour notre bien. Nous bénissons chaque épreuve car elle produit toujours une victoire dans l’accomplissement de la foi, nous pardonnons à nos ennemis car notre mission n’est pas de combattre épée contre épée mais avec le coeur du Père, nous n’amassons pas de trésor sur la terre car la richesse du royaume nous est déjà offerte ! Avec le Seigneur nous ne courrons plus après les richesses, nous les possédons déjà.

 

Les actes traduisent ce que nous vivons !

 

Nous vivons un tsunami relationnel qui nous fait faire des choses que nous n’aurions jamais imaginées ! Nous prions et aimons de plus en plus ces moments d’intimité avec le Père, ce qui est totalement contraire à notre nature ! Nous levons les bras au ciel avec un coeur rempli d’adoration, nous proclamons ses paroles, nous méditons et devenons des passionnés de Dieu en cherchant toujours les révélations de ses mystères. Nous nous humilions devant son trône en nous allongeant  par terre ou à genoux pleins de larmes, nous pardonnons à nos ennemis et nous louons son Nom avec ou sans instrument.   

 

Le Saint-Esprit nous fait prendre conscience de la Souveraineté de Dieu !

 

Nous ne cherchons pas à comprendre ou à discuter, IL EST SOUVERAIN et seul le Saint-Esprit nous aide à ne pas contester ce que Dieu fait. Notre nature humaine est limitée mais Dieu est au dessus de nos limites. 

 

Il est le Potier et nous sommes l’argile ! La foi grandit avec le souffle du Saint-Esprit qui imprime dans notre coeur que Dieu est souverain. Notre perception terrestre n’est plus, nous avons une perception céleste, d’éternité, qui nous emmène dans un Royaume ou coule le lait et le miel où il n’y aura plus de maladie, de violence, de haine et de péchés ! La foi provenant de la grâce nous démontre que nous ne sommes rien et que Dieu est tout. Oui nous ne sommes rien, car il est tout ! Nous découvrons l’humilité à l’état pur et avons soif d’y goûter, tant nous refoulons notre orgueil sous la puissance du Saint Esprit !

 

Le Saint Esprit est une puissance !

 

La puissance du Saint Esprit est intérieure, dans la transformation comme nous venons de le voir. Transformation de notre coeur qui se traduit en actes visibles et en un changement profond et irréversible de notre personne. Sa puissance provient d’une intimité relationnelle et d’une recherche de sa présence et de sa vérité dans un développement d’engagement et de discipline personnelle. 

 

Pour que le vase prenne forme, le potier doit disposer d’un argile façonnable ! 

 

Nous devons impérativement entretenir une relation très étroite dans la prière et la méditation de la parole de Dieu ! Dieu est toujours là, mais nous, le sommes-nous ? Même si nés de nouveau, nous savons que le Saint-Esprit intercède en la personne de Jésus à la droite du Père, cela ne nous offre pas la liberté de nous reposer sur cette réalité. Nous avons une mission et nous devons l’accomplir, ne l’oublions jamais, Dieu corrige ses enfants ! La puissance n’est pas dans des manifestations charismatiques, mais dans notre désir ardent d’entrer dans notre lieu secret pour le louer et l’adorer en vérité !

 

Terminons sur Sa Parole concernant le Saint Esprit ! 

 

Romains 8 :1 à 17

Il n’y a donc maintenant aucune condamnation pour ceux qui sont en Jésus–Christ.  En effet, la loi de l’esprit de vie en Jésus–Christ m’a affranchi de la loi du péché et de la mort.  Car chose impossible à la loi, parce que la chair la rendait sans force, — Dieu a condamné le péché dans la chair, en envoyant, à cause du péché, son propre Fils dans une chair semblable à celle du péché, et cela afin que la justice de la loi fût accomplie en nous, qui marchons, non selon la chair, mais selon l’esprit.  Ceux, en effet, qui vivent selon la chair, s’affectionnent aux choses de la chair, tandis que ceux qui vivent selon l’esprit s’affectionnent aux choses de l’esprit.  Et l’affection de la chair, c’est la mort, tandis que l’affection de l’esprit, c’est la vie et la paix ;  car l’affection de la chair est inimitié contre Dieu, parce qu’elle ne se soumet pas à la loi de Dieu, et qu’elle ne le peut même pas.  Or ceux qui vivent selon la chair ne sauraient plaire à Dieu.  Pour vous, vous ne vivez pas selon la chair, mais selon l’esprit, si du moins l’Esprit de Dieu habite en vous. Si quelqu’un n’a pas l’Esprit de Christ, il ne lui appartient pas.  Et si Christ est en vous, le corps, il est vrai, est mort à cause du péché, mais l’esprit est vie à cause de la justice.  Et si l’Esprit de celui qui a ressuscité Jésus d’entre les morts habite en vous, celui qui a ressuscité Christ d’entre les morts rendra aussi la vie à vos corps mortels par son Esprit qui habite en vous.  Ainsi donc, frères, nous ne sommes point redevables à la chair, pour vivre selon la chair.  Si vous vivez selon la chair, vous mourrez ; mais si par l’Esprit vous faites mourir les actions du corps, vous vivrez,  car tous ceux qui sont conduits par l’Esprit de Dieu sont fils de Dieu.  Et vous n’avez point reçu un esprit de servitude, pour être encore dans la crainte ; mais vous avez reçu un Esprit d’adoption, par lequel nous crions: Abba ! Père !  L’Esprit lui–même rend témoignage à notre esprit que nous sommes enfants de Dieu.  Or, si nous sommes enfants, nous sommes aussi héritiers : héritiers de Dieu, et cohéritiers de Christ, si toutefois nous souffrons avec lui, afin d’être glorifiés avec lui. 

 

Tout est dit dans cette lettre du Paul ….

 

Conclusion

 

Pour celles et ceux qui vivent cela pleinement, unissons nos prières afin que le plus grand nombre soit sauvé pour la gloire de Notre Seigneur ! Et que notre engagement ne cesse d’évoluer afin que Jésus grandisse en nous et que nous diminuions encore et encore !

 

Pour celles et ceux, jeunes nés de nouveau, qui sont en chemin et qui avancent, Dieu vous bénit et vous encourage à persévérer dans une relation de plus en plus régulière et profonde. Recherchez-le de tout votre coeur et allez chaque jour à la source, il aime que ses enfants soient là ! Il est patient et riche en bonté !

 

Pour ceux qui sont à la porte, je souhaite de tout coeur que vous puissiez vivre cela ! Le Saint-Esprit a sauvé et transformé toute ma vie ! J’étais mort et je suis ressuscité avec Christ ! Ce miracle est pour moi incompréhensible, jamais je n’aurai pensé être désiré et adopté par celui que je ne voulais pas connaitre. Mais c’est sans compter sur son Amour qui un jour frappe à notre porte. S’il frappe à ta porte, ne résiste pas, car c’est la vie qui t’appelle !

 

Merci mon ami, le Saint-Esprit, gloire à Dieu !

 

Daniel Gilman

 

 

 

 

 

 

 

Please reload