Please reload

JUGES 9

 

 

Verset 1 à 4

Abimélec est un homme rusé et orgueilleux. Il veut régner sur Israël et va se servir de ses oncles pour prendre le pouvoir. Son plus grand argument pour les convaincre est qu’il soit leur parent le plus proche et qu’ainsi il est plus avantageux pour eux d’être dominé par lui que par des étrangers. Convaincus qu’Abimélec est l’homme qui leur faut, ses oncles vont lui donner de l’argent pour pouvoir prendre avec lui des hommes indignes et dissolus et ainsi s’emparer du pouvoir par la force.

 

Verset 5 

Pour régner, Abimélec est prêt à tout. Il ne discute même pas, il tue directement. C’est effroyable et inimaginable. Bien plus tard, Joram, le fils de Josaphat tuera également tous ses frères (6 au total). 

 

Verset 6 à 22

Le plus jeune fils de Gédéon a pu se sauver et ne pas faire parti du carnage. Il va comparer les hommes à des arbres et en faire une parabole pour parler aux habitants de Sichem. Il commence par l’arbre le plus noble pour terminer par un buisson qui n’est plus vraiment un arbre et le compare à Abimélec. L’Olivier, le figuier et la vigne portent tous les trois des fruits et ne veulent pas régner sur les autres parce qu’ils savent qu’ils y perdraient, bien plus qu’ils n’y gagneraient. Mat 16:26 Et que servirait–il à un homme de gagner tout le monde, s’il perdait son âme ? ou, que donnerait un homme en échange de son âme ? Le buisson, quant à lui ne portent aucun fruit, mais des épines. C’est l’image parfaite d’Abimélec.

 

Verset 23 à 57

Dieu va appliquer sa justice en tirant vengeance des crimes commis envers la maison de Gédéon. Dans sa souveraineté, il va envoyer un mauvais esprit pour que les habitants de Sichem se rebelle contre leur roi.

 

Un rusé trouve toujours plus rusé que lui et c’est ce qui se passe avec Gaal qui veut prendre à son tour le pouvoir. Abimélec trouvera la mort dans cette bataille et les habitants de Sichem mourront par le feu. La parole de Jotham fut exaucée, car Dieu voulait tirer vengeance du crime commis contre la maison de son père.

 

Ce récit nous montre qu’il peut en effet y avoir des drames terribles et surtout totalement injustes, mais que Dieu ne laissera jamais impuni ceux qui en sont la cause. Dieu n’a pas empêché le drame, mais il a rendu justice. Ces événements tragiques sont là pour nous enseigner que ceux qui veulent le pouvoir absolument sont prêts à tout et agissent toujours sans Dieu. Lorsque nous donnons notre voix à quelqu’un, que ce soit en politique, dans le travail ou dans l’église, nous devons toujours regarder à ses motivations en premier. La parabole de Jotham nous enseigne que ceux qui portent de bons fruits ne veulent pas régner sur les autres. À l’inverse un buisson prend le contrôle en forçant les gens à le suivre et en les menaçant de les détruire s’ils n’obéissent pas. v15 Si c’est de bonne foi que vous voulez m’oindre pour votre roi, venez, réfugiez–vous sous mon ombrage ; sinon, un feu sortira du buisson d’épines, et dévorera les cèdres du Liban

Tout comme Abilmélec fait parti du peuple de Dieu, il est triste de voir aussi dans l’église, des buissons qui la dirigent. Les croyants qui sont sous la direction de ces hommes, n’ont pas de liberté, ils sont enfermés dans un système qui les tient captifs et ils ne s’en rendent pas toujours compte. En tant qu’enfant de Dieu, nous avons de la valeur à ses yeux et nous ne devons pas nous laisser tyranniser et diriger par quelqu’un dont les motivations sont purement égocentriques et charnelles.

 

 

 

 

 

Please reload