Please reload

NOUS SOMMES ÉMERVEILLÉS DE CE QUE DIEU NOUS A PARDONNÉS

 

 

Je suis, moi, le moindre des apôtres… Par la grâce de Dieu je suis ce que je suis…. 1 Cor 15:9-10

 

Tout croyant humble et consacré à Jésus-Christ connaît des moments particuliers d’émerveillement et de stupéfaction devant le mystère de la piété : l’acceptation spontanée du Fils d’être jugé à notre place, afin que le peuple de Dieu puisse devenir un peuple purifié et spirituel !

 

Si l’émerveillement a définitivement disparu de votre vie, il y a quelque chose qui ne va plus chez vous. Vous avez besoin que le terrain rocailleux soit de nouveau ameubli. 

 

L’autre Paul, l’un des hommes les plus saints qui aient jamais vécu, n’avait pas honte de se souvenir et de s’émerveiller devant la grâce et la bonté de Dieu. Il savait que Dieu ne lui reprocherait plus jamais ses péché d’autrefois. 

 

Certain que son passé était réglé, le coeur heureux de Paul lui donnait constamment l’assurance que tout allait bien. 

 

Émerveillé, il ne pouvait que secouer la tête et confesser : « Je suis indigne de l’appel de Dieu, mais par sa grâce, je suis une nouvelle créature en Jésus-Christ ! »

 

J’insiste sur cet aspect de la foi, de l’assurance et du bonheur de Paul pour rappeler que si cet humble sentiment de repentir perpétuel disparait de notre être justifié, nous sommes sur le point de rétrograder.

 

A.W. TOZER

 

 

 

 

 

Please reload