Rechercher
  • MATTHEW HENRY

JÉSUS, SAUVEUR DU MONDE


Et quand ils virent l’étoile, ils se réjouirent d’une fort grande joie. Mat 2:10


Quelle joie, ont dû ressentir les mages à la vue de cette étoile !


Nous pouvons imaginer leur déception lorsqu’ils constatèrent qu’une étable était en fait le palais du Messie, et que sa pauvre mère était la seule qui pouvait Le servir… Cependant, ces mages savaient qu’ils ne s’étaient pas trompés; ayant trouvé le Roi qu’ils cherchaient, ils lui offrirent leurs présents.


Celui qui recherche Christ avec humilité, ne sera pas étonné de Le trouver, Lui et Ses disciples, dans de simples demeures, après L’avoir cherché en vain dans des palais et des villes surpeuplées !


Une âme est–elle occupée à rechercher Christ ? Veut–elle L’adorer, et lui dire: « hélas! Je ne suis qu’une pauvre créature insensée, n’ayant rien à offrir »? En fait, cette âme dispose d’un cœur, même s’il est indigne du Maître, sombre, dur, et infect. Elle doit le Lui offrir tel qu’il est, et être prête à ce que Christ l’utilise et en dispose comme Il le désire; Il le prendra, et le rendra meilleur; jamais cette personne ne se repentira de le Lui avoir donné ! Jésus transformera cette âme à Sa propre ressemblance et « entrera » en elle, pour toujours.


Les dons que les mages présentèrent étaient constitués d’or, d’encens, et de myrrhe. La Providence les envoya afin qu’ils puissent soulager de manière opportune Joseph et Marie, qui étaient si pauvres à ce moment.


De même notre Père céleste, qui sait ce dont manquent Ses enfants, utilise certaines personnes pour subvenir aux besoins des autres; Il peut pourvoir à toutes nécessités, même jusqu’aux extrémités de la terre !

Matthew Henry

7 vues