Please reload

JEAN 16

 

Verset 1 à 3

Jésus annonce à ses disciples qu’ils seront, eux aussi, persécutés. Il les prépare à son départ imminent.

 

Cette parole était pour eux, mais pour nous également. Certaines religieux hors du christianisme, pensent qu’en tuant des chrétiens, ils plaisent à Dieu. La vérité dérange, elle excite même la haine chez certains fanatiques. Ces religieux parlent au nom de Dieu, mais ne le connaissent pas. Ils se sont créés leur dieu, selon leur ressemblance et forcément, ils ne peuvent porter que les fruits qui en découlent, c’est à dire la haine et le mépris.

 

Verset 4 à 6

Jésus annonce son départ.

 

Verset 7 à 15

Nous avons ici le rôle du Saint-Esprit, que Jésus appelle « le consolateur » : 

  • convaincre le monde 

    • de péché

    • de justice

    • De jugement

  • conduire dans toute la vérité

    • En ne parlant pas de lui-même, mais en disant ce qu’il aura entendu

    • En annonçant les chose à venir

  • glorifier le Fils

    • En prenant ce qui à Christ

    • Et en l’annonçant

 

C’est grâce au Saint-Esprit que nous pouvons marcher avec Dieu, sans lui, ce serait totalement impossible. 

C’est lui qui nous montre notre état, qui nous parle de Jésus, du plan souverain de Dieu et du jugement qui en découlera. C’est lui qui nous dévoile petit à petit les choses cachées, les mystères que personne ne peut comprendre, et c’est encore lui qui met en nous l’adoration pour Christ et pour le Père. Il nous assiste à chaque instant, il est toujours présent, toujours prêt à nous écouter, à nous soutenir, nous diriger, nous enseigner, nous reprendre lorsque nous ne marchons pas droit, nous relever lorsque nous chutons et parfois même nous discipliner lorsque nous désobéissons. Il est notre aide précieuse, notre associé, celui dont nous ne pouvons nous passer.

 

Verset 16 à 24

Pour nous qui connaissons la suite de l’histoire, tout nous parait très clair, mais les disciples ne comprenaient pas ce que Jésus leur disait, ils ne s’imaginaient pas tout ce qui allait arriver.  Jésus les prépare psychologiquement, car au moment où l’heure sera venue, ils se rappelleront de ce qu’il leur avait annoncé.

 

Il nous faut parfois passer par des moments très douloureux (accouchement) pour pouvoir rentrer dans une joie complète (la naissance). La mort de Jésus sera un bouleversement total pour les disciples, voir même un échec pour eux. Ils ne vont rien comprendre et seront par conséquent dans une tristesse profonde parce qu’ils auront tout perdu ! 

Nous avons cette grâce merveilleuse que Jésus est venu en nous et qu’il ne partira plus ! C’est pourquoi nous pouvons nous réjouir ! Lorsqu’il nous arrive parfois d’envier ces hommes parce qu’ils ont eu le privilège de vivre au côté de Jésus, nous devons aussi nous rappeler qu’ils ont du passer par une séparation brutale et incompréhensible à ce moment précis de l'histoire.

 

Verset 25 à 28

Jésus est dans le Père, il ne fait qu’un avec lui, cependant lorsque nous nous adressons à Dieu dans nos prières, c’est au Père que nous devons nous adresser au nom de son Fils. Jésus est notre carte d’identité pour être accepté dans la présence de Dieu. Sans Christ, nul ne peut se présenter à Dieu. En Christ, nous sommes aimés du Père, c’est pourquoi nous pouvons nous approcher du trône avec une pleine assurance 1 Jn 3:21 Bien–aimés, si notre cœur ne nous condamne pas, nous avons de l’assurance devant Dieu

 

Verset 29 à 33

Le grec original a mis un point d’interrogation au verset 31 « croyez-vous maintenant ? ». Jésus sait que ses disciples croient en lui de manière superficielle. Ils n'ont pas encore reçu le Saint-Esprit, car ce n'est qu'avant son départ que Jésus va leur donner. Ce sont des croyants qui aiment Jésus de tout leur coeur, et pourtant dans très peu de temps,  ils vont tous l’abandonner.

 

Nous sommes parfois si sûrs de nous et pourtant lorsque l’épreuve arrive, nous succombons parfois lamentablement. Dire « je crois » est une chose, mais vivre par la foi en est une autre. La seule manière de rester inébranlable dans notre foi, c’est de garder nos yeux fixés sur Jésus, notre Seigneur. Il a tout vaincu et tout accompli pour nous à la croix. C’est pourquoi, lorsque le diable s’acharne à vouloir nous faire douter de lui, nous devons toujours garder les paroles de Jésus en mémoire et nous remémorer que suivre Christ est un renoncement à soi, c’est un chemin de croix, mais il est toujours avec nous et il nous garde dans sa main. Nul ne pourra jamais nous en ravir parce que nous lui appartenons. Jn 10:28 Et moi, je leur donne la vie éternelle, et elles ne périront jamais: et personne ne les ravira de ma main. 

 

 

 

 

Please reload