Please reload

1 SAMUEL 15

 

 

Verset 1 à 10

Dieu va mettre Saül à l’épreuve. Ce n’est pas un homme obéissant, il agit toujours selon ce qui l’arrange. La première fois, il n’a pas attendu le prophète et cette fois, il ne détruit pas tout ce qui est dévoué par interdit, comme Dieu lui a demandé. 

Saül n’a pas pris au sérieux ce que Samuel lui avait dit la première fois, il a sans doute pensé que ses victoires et ses combats remonteraient son image auprès de Dieu. 

 

Les oeuvres que nous faisons pour Dieu ne pourront jamais nous racheter. L’obéissance vaut mieux que n’importe quel sacrifice ! Nous pouvons accomplir de grandes et belles choses, tout en déplaisant à Dieu. La grâce nous sauve et elle nous enseigne ensuite à obéir. Un véritable enfant de Dieu obéit à la voix de son Père et même s’il tombe encore, il se repent et se corrige.

 

Verset 11 

La décision de Dieu est irrévocable, Samuel ne parvient pas à faire changer d’avis le Seigneur.

 

Dieu connait à l’avance toute chose, il savait que Saül le décevrait, il n’en est pas surpris. Mais à travers ce récit, il veut nous montrer que ce n’est pas ce que nous pensons être bien qui satisfera son coeur, mais uniquement notre obéissance à ses commandements.

 

Verset 12 à 23

Parce qu’il a obéit dans les grandes lignes, Saül pense avoir agit comme il fallait envers Dieu. Il ne se rend même pas compte qu’il a péché contre Dieu ! En plus de la désobéissance pure et simple, il se serait par dessus cela, permis d’offrir un sacrifice provenant d’un peuple impur. Le coeur de Saül est corrompu, il ne craint pas Dieu. 

 

Il ne suffit pas d’obéir juste à quelques commandements et de penser que Dieu fera impasse sur les autres que nous négligeons. Celui qui aime Dieu garde ses commandements et n’établit pas ses propres règles. Dieu tient particulièrement à l’obéissance bien plus que tout autre chose. Si nous ne savons pas ce que Dieu demande, c’est parce que nous ne connaissons pas sa Parole. Dieu nous a tout donné afin de pouvoir marcher en sainteté de vie. En plus de Sa Parole, il nous a donné son Saint-Esprit pour nous aider et nous guider. Le Saint-Esprit nous avertit des dangers et nous enseigne à marcher dans la sainteté. C’est à nous par contre d’obéir à la Parole et au Saint-Esprit et de ne pas écouter notre chair ou le diable qui nous dirigerait dans une autre voie presque similaire, mais quoi qu’il en soit marquée par la rébellion. 

Samuel utilise clairement le mot « mery » qui veut dire : rébellion, désobéissance. Toute forme de désobéissance n’est pas à prendre à la légère, car elle montre l’état de notre coeur. Toute rébellion, ou toute désobéissance aux commandements de Dieu constitue un délit grave et n’est pas moins condamnable que la divination ou l’idolâtre. 

 

Même si Jésus a payé pour nous racheter de la bénédiction, nous ne sommes pas pour autant dispensés d’obéir à ses commandements. Paul l’a dit très clairement dans bons nombres de ses lettres Rom 6:22-23 Mais maintenant, étant affranchis du péché et devenus esclaves de Dieu, vous avez pour fruit la sainteté et pour fin la vie éternelle. Car le salaire du péché, c’est la mort ; mais le don gratuit de Dieu, c’est la vie éternelle en Jésus–Christ notre Seigneur. 

 

Verset 24 à 31

Saül se repent devant Samuel et non devant Dieu. Il dit qu’il va le faire mais ce qu’il cherche avant tout, c’est de toucher le coeur de Samuel, parce qu’il ne connait pas Dieu. Saül est éloigné de Dieu et cela se ressent, il pense obtenir ce qu’il désire en influençant un homme. Mais Samuel est un authentique homme de Dieu et il lui obéit en tous points. 

 

Lorsque Dieu a décidé quelque chose, il l’accomplira. David a imploré Dieu pour le premier enfant qu’il a eu avec Bath Shéba, mais Dieu n’a pas exaucé sa prière pour autant. Les conséquences de nos fautes sont parfois très lourdes. Dieu a châtié David comme un père le ferait avec son enfant, mais Saül n’est pas proche de Dieu, il apparait comme un étranger qui ne connait pas Dieu, c’est pourquoi, Dieu ne le châtie pas, mais le juge comme n’importe quel juge le ferait envers un coupable.

 

Quelle relation avons-nous avec Dieu ? Sommes-nous vraiment son enfant ? Ou pensons-nous l’être simplement ? Il est important de répondre à cette question, car c’est de notre éternité qu’il en dépend.

 

Verset 32 à 33

L’homme de Dieu a rendu justice selon la justice de Dieu.

 

Et il en sera ainsi à la fin des temps, les uns seront jetés à la Géhenne alors que les autres rentreront dans le repos de Dieu. Dans la nouvelle alliance, il ne nous est plus demandé de faire cela, mais ici, cet exemple nous montre que nous devons couper la tête de nos ennemis afin de ne plus les laisser agir dans notre vie. Nos ennemis ne sont pas charnels, ils sont spirituels Eph 6:12 Car nous n’avons pas à lutter contre la chair et le sang, mais contre les dominations, contre les autorités, contre les princes de ce monde de ténèbres, contre les esprits méchants dans les lieux célestes. 

 

Verset 34 à 35

Nous savons que Saül va continuer à régner pendant encore de nombreuses années, mais il n’est plus sous la bénédiction de Dieu, il règne et combat seul, car Dieu n’est plus avec lui.

 

Dans ce chapitre, le verbe repentir est utilisé pour Dieu, au verset 11, 29 et 35. Dieu se repent d’un côté et il ne se repent pas d’un autre. Qu’est-ce que cela veut dire ? 

En Gen 6:6, Dieu se repentit également d’avoir fait l’homme L’Eternel se repentit d’avoir fait l’homme sur la terre, et il fut affligé en son cœur. Plus tard, il se repentira également de faire du mal à Jérusalem 2 Sam 24:16 Comme l’ange étendait la main sur Jérusalem pour la détruire, l’Eternel se repentit de ce mal, et il dit à l’ange qui faisait périr le peuple : Assez ! Retire maintenant ta main. L’ange de l’Eternel était près de l’aire d’Aravna, le Jébusien. 

 

Et nous nous apercevons que Dieu se repent du bien qu'il a fait dès lors que les coeurs sont endurcis et méchants  Jer 18:10 Mais si cette nation fait ce qui est mal à mes yeux, Et n’écoute pas ma voix, Je me repens du bien que j’avais eu l’intention de lui faire.

Par contre,  dès que l'homme se repent sincèrement, le coeur de Dieu est touché et revient sur sa décision. Nous en avons l’exemple type avec la ville de Ninives Jon 3:10 Dieu vit qu’ils agissaient ainsi et qu’ils revenaient de leur mauvaise voie. Alors Dieu se repentit du mal qu’il avait résolu de leur faire, et il ne le fit pas. 

 

Notre repentance peut faire changer les plans de Dieu à notre égard. Mais tel n’était pas le coeur de Saül. À aucun moment, il ne se repent. Il pleure sur sa condition, il gémit sur les conséquences lourdes qu’il va devoir subir, mais il n’a aucune repentance envers Dieu. Lorsque Samuel est venu le voir, Saül aurait encore pu faire changer le coeur de Dieu uniquement par la repentance, mais son coeur était loin de Dieu, il n’avait aucun contact avec lui, il ne le connaissait pas. C’était un religieux !

 

 

 

 

Please reload