Rechercher
  • L. GILMAN

1 JEAN 4


Verset 1 à 3

Jean, comme les autres apôtres nous met en garde contre les faux prophètes. Ils étaient déjà présents à son époque et le sont de plus en plus à la fin des temps. Le diable imite de manière très habile, il suffit de regarder le tableau d’un faussaire pour constater que sa copie est très difficile à déceler sans les yeux d’un expert. Les faux prophètes se déguisent en habit de brebis et se trouvent dans le troupeau, c’est pourquoi, nous devons être sur nos gardes et ne pas prendre pour vrai tout ce qu’un enseignant ou un pasteur dit. Satan a utilisé la parole de Dieu pour tenter de séduire Jésus dans le désert, et il continue d’agir de la sorte encore aujourd’hui, dans le but d’attirer le plus grand nombre à lui. La séduction est de plus en plus puissante, c’est pourquoi, nous devons rester plus que jamais attachés à la Parole de Dieu et vérifier ce qui est dit. Plus nous passerons du temps dans la Bible, plus nous serons imprégnés de la Vérité et serons à l’abri des pièges du diable. Beaucoup de faux prophètes séduisent partout dans le monde et des millions de gens les suivent. Certains sont à la tête de grands empires et d'autres sont connus mondialement par leur mouvement ou leurs livres. Leur fin sera la perdition et nous devons être très prudents, car nul n’est à l’abri s’il néglige les avertissements de l’apôtre.


Verset 4 à 6

Cependant, Jean nous précise que les faux prophètes, tout comme ceux qui se laissent séduire par eux, sont du monde. « Eux (les faux prophètes), ils sont du monde; c’est pourquoi ils parlent d’après le monde, et le monde (les faux croyants) les écoute »

Nous avons ici la preuve par ces versets qu’un véritable enfant de Dieu ne se laissera pas tromper ! Il se peut qu’il soit séduit pendant un temps, mais l’Esprit l’avertira du danger tôt ou tard, afin qu’il continue sur la bonne voie. Si nous sommes de Dieu, nous avons vaincus ces faux prophètes, parce que Dieu veille sur ses enfants et ne permettra pas qu’aucun ne se perde ! Jn 10:28 Je leur donne la vie éternelle ; et elles ne périront jamais, et personne ne les ravira de ma main.

Jean ne dit pas : « vous allez les vaincre » mais « vous les avez vaincus, parce que vous êtes de Dieu ! » c’est déjà fait, et cela depuis bien avant la fondation du monde, et c’est pourquoi notre nom est inscrit dans le livre de vie avant même que nous ayons été créés.

Dans sa souveraineté, Dieu nous avertit et nous garde en même temps. Nous devons veiller pour marcher dignement, mais nous devons aussi être assurés que Dieu nous gardera dans sa main, parce que nous l’aimons et que nous gardons ses commandements.


Verset 7 à 12

L’amour provient de Dieu, mais il est parlé ici de l’amour « agape », c’est à dire l’amour inconditionnel de corinthiens 13. Jean dit que celui qui n’a pas l’amour n’a pas connu Dieu et Paul dit que celui qui n’a pas l’amour n’est rien (1 cor 13:2)

C’est Dieu qui nous a aimés le premier en nous montrant ce qu’est l’amour. Il a donné sa vie pour nous et nous devons à notre tour donner notre vie pour les autres. Ce n’est pas un sacrifice comme celui de son fils que le Père nous demande, mais le don de nous-mêmes pour notre prochain.


Verset 13 à 16

Dieu nous a tout donné : son Esprit (v13), son Fils (v14) et par conséquent son Amour (v12). Il demeure en nous parfaitement si nous avons professé que Jésus est le Fils de Dieu. Louis segond a traduit par « confessé » mais le verbe grec « homologeo » a plusieurs sens possible : consentir, concéder, professer (faire profession) et célébrer.

Professer est plus clair concernant ce verset, car il indique clairement que c’est une déclaration ouverte de notre foi. Déclaration qui se manifestera par des actes automatiquement et l’amour en est la démonstration principale.


Verset 17 à 21

Mat 5:48 Soyez donc parfaits, comme votre Père céleste est parfait. Et pourtant nous pensons que la perfection nous est totalement impossible. Mais lorsque Jésus nous demande d’être parfait, c’est parce qu’il veut que nous demeurions en lui. Le sarment ne peut devenir une branche forte et saine et ainsi ressembler au cep que s’il lui est solidement attaché; il en est pareil pour le chrétien, il ressemblera à Jésus s’il est attaché à lui.

Si nous aimons notre prochain comme nous-même, nous prouvons notre appartenance à Dieu. Toute haine, toute discrimination, tout rejet doivent être bannis de notre vie. Chacun s’aime suffisamment pour prendre soin de lui-même et nous devons faire pareil pour les autres. L’amour de soi est inné chez tous les êtres humains, mais l’amour pour les autres se reçoit et nous le recevons en Christ uniquement.


Et parce que nous aimons alors nous n’avons plus peur du jugement qui s’en vient sur les fils de la rebellion. L’amour démontre notre appartenance à Dieu.

La haine, c’est le mot « miseo » qui signifie : haïr, détester, avoir horreur. Celui qui éprouve de la haine envers quelqu’un, n’ appartient pas à Dieu, Jean est très clair sur ce point. Auquel cas, il peut craindre la colère de Dieu, car c’est un menteur, il n’est pas né de Dieu, c’est un usurpateur.




4 vues