Please reload

QUE SIGNIFIE : Dieu veut que "TOUS LES HOMMES" soient sauvés ?

 

 

Selon l’écriture, nous pouvons lire que Dieu veut sauver tous les hommes :

1 Tim 2:3-4 Cela est bon et agréable devant Dieu notre Sauveur, qui veut que tous les hommes soient sauvés et parviennent à la connaissance de la vérité. 

 

Cependant « tous les hommes », dans le cas présent, peut correspondre à 2 critères différents : 

1 - Tous les hommes de la terre, sans aucune exception

Ou

2 - Tous les hommes sans aucune distinction, c’est à dire venant de toutes les races, de toutes les tribus, de tous les niveaux sociaux et culturels.

 

Nous allons analyser la question en fonction d’autres versets qui utilisent ce même terme et cela nous permettra de comprendre mieux de qui il s’agit véritablement.

 

Mat 3:5 Les habitants de Jérusalem, de toute la Judée et de tout le pays des environs du Jourdain, se rendaient auprès de lui ; et, confessant leurs péchés, ils se faisaient baptiser par lui dans le fleuve du Jourdain. 

 

Dans ce premier cas, il est clair ici que ce ne sont pas tous les habitants de Jérusalem et de la Judée qui furent baptiser, mais des personnes venus en grand nombre de ces endroits précis. 

 

2 Cor 3:2 C’est vous qui êtes notre lettre, écrite dans nos cœurs, connue et lue de tous les hommes

 

Nous voyons ici dans ce verset, que Paul écrit « tous les hommes », alors qu’il sait très bien que « tous les hommes » de la terre ne connaissent pas l’église de Corinthe. C’est une expression qu’il emploie pour dire que le témoignage de cette église est suffisant pour attester que ce que Paul dit est vrai. 

 

Phi 4:5 Que votre douceur soit connue de tous les hommes. Le Seigneur est près. 

 

Il est impossible que tous les hommes de la terre connaissent notre douceur, seules les personnes proches, celles que nous côtoyons et celles qui auront entendu parler de nous peuvent en témoigner.

 

1 Thes 2:15 Qui ont même mis à mort le Seigneur Jésus, et leurs propres Prophètes, et qui nous ont chassés, et qui ne plaisent point à Dieu, et sont ennemis de tous les hommes 

 

Les juifs ne sont pas ennemis de tous les hommes de la terre, puisque déjà ils ne sont pas ennemis entre eux. leurs ennemis dans ce texte sont principalement les chrétiens qu’ils cherchent à faire mourir ou à emprisonner.

 

Charles Spurgeon a dit : « Les mots « tout » et « monde » sont utilisés avec sept ou huit significations dans les Ecritures, et c’est rarement dans le sens de « toute » personne, prise individuellement. Les mots sont généralement utilisés pour signifier que Christ a racheté des gens de toute sorte, des Juifs, des Gentils, des riches, des pauvres, et n’a pas réservé Sa rédemption soit aux Juifs, soit aux Gentils … » C.H. Spurgeon (extrait d’un sermon sur la Rédemption)

 

Nous savons que depuis la création de l’humanité, tous les hommes n’ont pas été sauvés et chaque jour autour de nous, nous voyons des hommes et des femmes qui refusent l’évangile.

Au vue de ces versets qui affirment que « Dieu veut que tous les hommes soient sauvés », et au vu « que tous n’acceptent pas Jésus », nous avons donc deux solutions :

  1. Soit Dieu veut sauver tous les hommes de la terre sans exception, 

  2. soit il veut sauver tous les hommes sans distinction de race, de culture, de nation et de niveau social. 

 

Mais si nous soutenons la première solution, nous sommes obligés d’admettre alors que Dieu a échoué depuis le début !

 

En effet, nous voyons chaque jour des gens rejeter l’évangile et nous savons quelles en seront les conséquences éternelles puisque seuls ceux qui auront cru en Jésus seront sauvés.

 

Si Dieu n'a pas échoué, serait-ce donc juste Sa volonté de sauver « tous les hommes » tout en sachant d’avance que ce ne sera pas possible à cause de leur choix personnel ? 

 

Pour ma part, je trouve qu'il y a un hic dans tout cela, car la Bible nous enseigne que Dieu accomplit toujours sa volonté ! Et si nous restons sur l’hypothèse que cela concerne tous les hommes de la terre sans exception, il y a une contradiction avec la nature même de Dieu, puisqu'il n'agit plus selon sa volonté, mais selon la volonté de l'homme ! 

 

La Bible déclare que " Tout ce que l’Eternel veut, il le fait, Dans les cieux et sur la terre, Dans les mers et dans tous les abîmes." Ps 135:6

Rien ne peut l’arrêter « Tous les habitants de la terre ne sont à ses yeux que néant : il agit comme il lui plaît avec l’armée des cieux et avec les habitants de la terre, et il n’y a personne qui résiste à sa main et qui lui dise : Que fais–tu ? » Dan 4:35

 

Dieu a un plan depuis toute éternité, celui de sauver tous les hommes, non pas sans aucune exception, mais sans aucune distinction de race, de culture, de nation, de culture et de niveau social ! Avant la fondation du monde, il s’est choisi un peuple qui marcherait avec lui et qui l’aimerait. Et toute l’histoire de l'humanité repose sur Dieu, son peuple et le reste des hommes. 

Dieu ne se laisse dépasser par aucun événement, aucun homme ne peut le contredire ou le surprendre, il est Dieu et le restera à jamais, dans tout ce qu’il est et dans tout ce qu’il entreprend. Il est Souverain et le plus grand problème de l'homme est de reconnaitre cette souveraineté et surtout de l'accepter !!!

 

Dieu a décidé de sauver « tous les hommes » sans distinction de race, de nation, de culture et de niveau social. Et son choix ne se fait pas en fonction de ce que nous sommes, mais selon ce qu’il a décrété depuis toute éternité. Les uns sont destinés à la perdition, les autres à la vie éternelle et aucun d’entre  eux ne le sait à l’avance, c’est Dieu qui l’a décidé. Rom 9:21 Le potier n’est–il pas maître de l’argile, pour faire avec la même masse un vase d’honneur et un vase d’un usage vil ? 

Alors beaucoup diront : « je ne peux accepter une telle théorie, car cela voudrait dire que Dieu est injuste ! », mais Paul a déjà répondu à cette question dans l’épitre aux Romains : « Ainsi, il fait miséricorde à qui il veut, et il endurcit qui il veut. ..Ô homme, toi plutôt, qui es–tu pour contester avec Dieu ? Le vase d’argile dira–t–il à celui qui l’a formé : Pourquoi m’as–tu fait ainsi ? » Rom 9:18 et 20

le problème est que nous voulons tout comprendre et que nous voulons humaniser Dieu en le comparant à nous ! Si moi j'agis comme cela, comment Dieu pourrait-il agir autrement ? Nous oublions qu'il est Dieu depuis toute éternité et qu'il n'attend après personne pour régner ! 

 

Nous raisonnons et mettons des projets en place, mais au final, c'est Dieu qui accomplit son dessein, comme il l'a décidé depuis toujours ! Prov 19:21 Il y a dans le cœur de l’homme beaucoup de projets, Mais c’est le dessein de l’Eternel qui s’accomplit.

 

Joseph avait-il projeté de devenir gouverneur ? Jamais ! Mais pour accomplir son plan, Dieu l'a mis en prison pendant 13 ans. Jésus n'a-t-il pas crié à son Père : "Que cette coupe s'éloigne de moi" ? Et pourtant le projet de Dieu était de le mettre en sacrifice pour sauver le plus grand nombre ! 


Tant de choses nous dépassent ! Rien n'est plus libérateur que de se reposer sur la Souveraineté totale de Dieu ! L'âme humaine n'est véritablement en paix que lorsque qu'elle reconnait que seul Dieu règne et qu'il fait TOUT CE QU'IL VEUT !

 

C’est Dieu qui décide et non pas l’homme. Il a résolu d’avance toutes choses, avant même que l’homme ne soit formé. Aucun homme, ni aucune circonstances ne pourront le faire dévier de ses plans. « Car le Seigneur exécutera pleinement et promptement sur la terre ce qu’il a résolu ». Rom 9:28 

Son peuple a été choisi depuis toute éternité, non selon des critères humains, mais selon sa volonté.

Eph 1:5 nous ayant prédestinés dans son amour à être ses enfants d’adoption par Jésus–Christ, selon le bon plaisir de sa volonté

 

Dieu s’est choisi un peuple et lorsque Paul dit à Timothée qu’il veut que "tous les hommes soient sauvés", il sous entend « tous les hommes » qu’il a prédestinés avant la fondation du monde, tous les hommes de son peuple. Cependant cela n’enlève en rien la responsabilité de l’homme, mais nous ne traiterons pas de ce sujet ici.

 

Si nous approfondissons un peu plus, nous voyons que l’auteur de la lettre aux hébreux ne dit pas que Christ est mort pour tous les hommes, mais pour « plusieurs ». Ce qui sous entend une partie seulement, c’est à dire « tous les hommes » élus avant la fondation du monde.

Heb 9:28 de même Christ, qui s’est offert une seule fois pour porter les péchés de plusieurs, apparaîtra sans péché une seconde fois à ceux qui l’attendent pour leur salut. 

 

Jésus n’a pas dit qu’il répandrait son sang pour tous, mais pour plusieurs " Il prit ensuite une coupe ; et, après avoir rendu grâces, il la leur donna, en disant : Buvez–en tous ; car ceci est mon sang, le sang de l’alliance, qui est répandu pour plusieurs, pour la rémission des péchés." Matt 26:27-28 puis, a rajouté plus loin dans l’évangile de Marc, qu’il était venu pour racheter plusieurs hommes : « Car le Fils de l’homme est venu, non pour être servi, mais pour servir et donner sa vie comme la rançon de plusieurs. » Mc 10:45

 

Dans ces 2 passages, il n’est pas fait mention de « tous les hommes », mais très clairement d’un certain nombre de personnes , ce qui confirme parfaitement le fait que lorsque le terme « tous les hommes » est employé, il correspond à « tous les hommes » sans distinction de race, de nation, de culture et de niveaux social. 

 

D’ailleurs, dans l’épitre aux Hébreux, l’auteur précise très clairement que l’héritage éternel est pour ceux qui ont été appelés uniquement. Heb 9:15 Et c’est pour cela qu’il est le médiateur d’une nouvelle alliance, afin que, la mort étant intervenue pour le rachat des transgressions commises sous la première alliance, ceux qui ont été appelés reçoivent l’héritage éternel qui leur a été promis. 

Tous les hommes ne sont pas appelés Mat 22:14 Car il y a beaucoup d’appelés, mais peu d’élus. 

À savoir que le mot « beaucoup » est exactement le même employé pour « plusieurs » dans les passages cités. C’est le grec « polus » qui signifie : beaucoup, un grand nombre, plusieurs. 

 

Il est intéressant de regarder également le verset de 1 Tim 2:5-7 car Dieu est un, et le médiateur entre Dieu et les hommes est un, l’homme Christ Jésus, qui s’est donné lui–même en rançon pour tous, témoignage qui devait être rendu en son propre temps, pour lequel moi, j’ai été établi prédicateur et apôtre (je dis la vérité, je ne mens pas), docteur des nations dans la foi et dans la vérité, ..

Il serait bon de voir concrètement si « en rançon pour tous » concerne vraiment tous les hommes de la terre sans exception.

 

Nous lisons que Jésus est mort pour tous les hommes, et nous savons qu’il a en effet payé le prix pour tous les hommes sans exception. Mais pourtant, nous savons aussi qu’il est mort pour racheter le péché de ceux qui le reconnaitraient comme Sauveur et Seigneur de leur vie ! Jésus ne rachète pas le péché de celui qui ne se repent pas ! Par conséquent, celui qui le rejette reste condamnable et le prix que Jésus a payé à la croix ne lui sert de rien. 

Si Jésus s’est donné en rançon pour tous les hommes sans exception, cela voudrait dire qu’aucun d’entre eux n’auraient besoin de reconnaitre que Jésus est mort pour lui ! Le sacrifice de Jésus n’exigerait aucune foi et tous les hommes seraient ainsi sauvés. Or, nous savons que Jésus est mort pour « tous les hommes » qui croiraient en lui uniquement, pour tous ceux qui accepteraient son sacrifice à la croix. Le « tous » concerne par conséquent une catégorie de gens bien précis. Ce ne sont pas tous les hommes de la terre sans exception, mais véritablement tous les hommes sans distinction de race, de culture, de nation et de niveau social.

 

Est ce pour autant que cela doit nous rendre fataliste et par conséquent nous empêcher d’agir ? Certainement pas !

 

Dieu s’est choisi un peuple et nous sommes participants de son oeuvre pour aller chercher partout le peuple qui lui appartient et qui ne le connait pas encore. Nul ne connait les élus de Dieu ! Personne ne sait qui viendra à Jésus ou qui le rejettera, car même jusqu’à sa dernière heure, un homme peut être sauvé ! Il est vrai qu’aucun ne pourra venir de lui-même si le Père ne l’a attiré, c’est pourquoi en annonçant l’évangile, nous sommes la bouche de Dieu pour attirer les hommes à lui. Notre mission est d’annoncer l’évangile afin que le plus grand nombre soit sauvé ! Prions pour que Dieu nous dirige vers ceux qui ouvriront leur coeur, mais prions aussi pour qu’il nous aide à parler de lui dès qu’une occasion se présente.

 

L. Gilman

 

 

 

Please reload