Please reload

2 SAMUEL 14

 

 

Verset 1 à 20

Joab met tout en place pour que David fasse la paix avec Absalom et le fasse revenir à Jérusalem. La technique de Joab est très efficace pour parler au coeur d’une personne sans l’affronter directement.

 

Rien de mieux que de prendre une situation similaire et de parler à la place de quelqu’un d’autre, c’est aussi ce que Dieu a fait en envoyant Nathan pour reprendre David sur son adultère.

 

Verset 21 à 24

David concède à Joab. Mais il ne veut pas voir son fils pour autant et le tient à l’écart. Absalom reste aux yeux du roi, le meurtrier d’Ammon, aucun pardon n’est fait, aucune discussion n’a lieu, juste le silence et l’indifférence, ce qui ne va pas arranger les choses.

 

Verset 25 à 33

Le silence et l’indifférence vont durer pendant 2 ans, à tel point qu’Absalom est obligé de ruser une fois de plus pour voir son Père. Rien n’est plus méprisant que de vivre à côté de quelqu’un et de l’ignorer. Absalom est libre, c’est un fait, il n’est plus obligé de se cacher, mais le mépris de son père lui est insupportable.

 

On peut comprendre l’attitude de David envers son fils, mais le manque d’explication et de pardon ne peuvent que faire naitre la haine dans les coeurs. Il est important de mettre à plat les choses avant qu’elles ne deviennent insolubles. Une bonne discussion franche n’est pas toujours évidente, mais elle peut éviter l’effet boule de neige. La haine s’installe petit à petit avec le temps et si on n’y met pas un terme très vite, elle peut aller jusqu’au drame.

 

 

Please reload