Please reload

CONDUCTEUR OU PASSAGER, LEQUEL ES-TU ?

 

 

INTRODUCTION

 

Attention aux imitations plus vraies que les vraies !

 

Le terme "Chrétien" est employé à toutes les sauces, c’est comme le verbe "aimer" en Français. On dit que l’on aime la moutarde et que l’on aime ses enfants. De fait, ce qu’il faut impérativement connaitre, c’est ce qui différencie un vrai d’un faux Chrétien. Si « Chrétien » était une marque, alors on peut dire qu’il y aurait l’original et la contrefaçon. Ceux qui possèderaient la marque au prix fort et ceux qui n’auraient qu’une pâle copie à vil prix.

 

Il y a les Chrétiens fabriqués par les hommes de la marque "VEAU D’OR" et les Chrétiens choisis par Dieu de la marque "DISCIPLE ENFANT DE DIEU". Il y a le vase d’or authentique et le pot de couleur or qui n’est qu’un trompe l’oeil. Il y a ceux qui jouent aux Chrétiens et ceux qui le sont véritablement. 

 

Mais alors comment reconnaitre un vrai d’un faux Chrétien ? L’expert c’est Dieu, le menteur c’est le diable !

 

Certaines imitations sont tellement bien reproduites que l’on prendrait le faux pour le vrai. Mais un vrai Chrétien ne peut laisser penser que c’est un faux et ce qui compte c’est l’appréciation de Dieu et non des hommes en matière d’estimation. Étant donné que le seul et unique expert c’est Dieu, nous ferions bien de nous abstenir de toute analyse pour savoir si tel ou tel est un vrai Chrétien ou un imitateur, car bien souvent nous sommes trompés par les ruses du diable. 

 

Quel est votre bilan ? Vrai ou Faux ? Original ou copie ?

 

Il y a quelques années en arrière, à la période des voeux pour la nouvelle année, un prédicateur demanda à ce que chaque membre de l’assemblée face son bilan spirituel concernant l’année qui venait de s'écouler. Il posa cette question: " Qui a conduit votre vie l’année dernière, vous ou Jésus ? et dans quelle proportion ? " 

 

Pour la première fois, j'ai fais mon bilan et le résultat était peu satisfaisant. Jésus avait peu conduit ma vie car c'était moi qui l'avais piloté en grande majorité. Jésus était bien mon sauveur, mais il n’avait pas été mon Seigneur ! Jésus n'avait été que le passager spectateur d’une vie conduite par la chair au détriment de son Esprit ! Puis, je me suis posé une seconde question : « Suis-je né de nouveau ou pas et comment le savoir ? »

 

C’est ce que j’aimerai exposer ici dans ce message afin de nous éclairer avec des repères qui, je le souhaite, permettront à certains de retrouver la vue et à d’autres de retrouver leur premier amour !

 

 

1 - LES 3 TYPES DE CHRÉTIENS 

 

Il y a 3 types de chrétiens :

 

1 - LE CONDUCTEUR TIÉDE

2 - LE PASSAGER BOUILLANT

3 - LE CHAUFFEUR EN ALTERNANCE

 

Pour illustrer mon propos de façon Métaphorique, nous allons prendre une voiture, son conducteur et son passager.

 

 

1 - LE CONDUCTEUR TIÉDE             

 

Il conduit toujours et n’est jamais passager !

 

Il est toujours propriétaire de sa voiture (sa vie) et ne permet à personne de la conduire. Il dit qu’il ne voyage jamais sans Jésus qui est son passager et conseiller. Il chemine avec lui sur certaines routes, mais pas sur toutes. Il aime clamer partout qu’il est fier de voyager avec Jésus parce qu'il lui indique toujours les bonnes directions, en le laissant maitre de ses choix. Il est très attaché à Jésus qu'il proclame Sauveur de sa vie, mais refuse secrètement qu’il devienne son Seigneur !   Il n’aime pas que l’on parle de sa façon de conduire et préfère mettre l’accent sur le bonheur d’avoir un tel passager avec lui. Il trouve qu’il conduit suffisamment bien pour ne pas laisser Jésus piloter, mais ne le dit surtout pas. Il fait croire à tout le monde qu’il est passager, mais s’arrange toujours pour que l’on ne sache pas qu’il conduit, quels que soient les conseils du Seigneur. Jésus est son GPS, mais au final, c'est lui qui décide de le suivre ou pas. C’est lui qui choisit la marque de sa voiture, son équipement et ses options…..La marque de sa voiture est "VEAU D’OR", son nom est "RELIGIEUX CROYANT" ! Il n’est pas né de nouveau et porte cependant la panoplie du Chrétien, sans oublier le poisson collé sur le coffre ! C’est un mort qui se croit vivant mais il n'accepte pas de mourir à lui-même et par conséquent de prendre la place de passager permanent  !

 

 

2 - LE PASSAGER BOUILLANT  

 

Il ne conduit plus !

 

Il n’est plus propriétaire de la voiture (sa vie), il l’a donnée à Jésus qui finalement lui offre une nouvelle voiture. Il a déchiré son permis de conduire afin de confier le pilotage à son Seigneur. Il est devenu son passager et se laisse conduire sans chercher à connaitre la destination, parce qu'il a confiance en Jésus. Il a pris conscience que sa voiture était extrêmement dangereuse et que sa conduite était détestable pour Jésus et pour les autres. Face au constat de son état, il a décidé de changer de place et de devenir le passager de Jésus. Il ne dépend que de Christ pour tout et en tout. Il a une nouvelle voiture, Il ne conduit plus ! De fait, il est libéré de toute emprise de l’ancienne voiture et de son ancienne attitude qui le menait à la mort. La marque de sa voiture est "DIEU DE LA BIBLE" et son nom est "ENFANT DE DIEU MATURE"! Il est né de nouveau et tout de ce qu’il fait est selon la volonté de Dieu ! Il ne lui viendrait plus à l’idée de conduire, d’ailleurs il n’a plus son permis et lorsqu’il est reprendre le volant, il écoute la voix de Jésus qui lui rappelle son engagement.

 

 

3 - LE CHAUFFEUR EN ALTERNANCE          

 

Il alterne conducteur et passager

 

Il n’est plus propriétaire de la voiture (sa vie), il l’a donnée à Jésus qui finalement lui offre une nouvelle voiture. mais il n’a pas encore déchiré son permis de conduire afin d’alterner le pilotage avec Jésus. Il est tantôt conducteur et tantôt passager dans la voiture de Jésus ! Certaines fois, parce qu'il a confiance en Jésus, il se laisse conduire sans chercher à savoir où ils vont, mais d’autres fois, il reprend le volant, parce qu'il aime encore piloter. Dans ce cas, Jésus redevient le passager et continue malgré tout à garder les commandes en cas de problèmes (comme pour les véhicules auto-école). Car ne l’oublions pas la voiture est à Christ. Notre chauffeur est en mode PILOTAGE/CO-PILOTAGE ! Comme pour le passager bouillant, il a pris cette décision parce qu’il a pris conscience que sa voiture était extrêmement dangereuse. Par contre pour la conduite, il est en chemin (sanctification) pour tout confier à Jésus mais il aime encore conduire. Il sait que sa conduite n’est pas respectable pour Jésus et pour les autres. Devant le constat de son état, il a décidé de changer de façon irréversible de place mais il lui faut du temps pour que Jésus le forme. Il ne veut dépendre que de Christ pour tout, en tout et partout. La nouvelle voiture ne lui appartient plus, Il la conduit encore de temps à autre et son objectif est d’être libéré de toute emprise de l’ancienne voiture et de son ancienne attitude qui le menait à la mort. La marque de la voiture est "DIEU DE LA BIBLE" Son nom est "ENFANT DE DIEU-ADOLESCENT". Il doit passer du mode "permis de conduire" au mode "passager obéissant". Il est né de nouveau et apprend à laisser Jésus CONDUIRE SA VIE ! 

   

 

2 - NE PAS CONFONDRE UN CONDUCTEUR TIÉDE AVEC UN CHAUFFEUR EN ALTERNANCE !

 

Les conflits qui surviennent dans l’église sont très souvent liés à la diversité de ses membres. Les conducteurs tièdes refroidissent beaucoup l’assemblée et créent un malaise. Ils sont difficiles à discerner, tant leurs apparences extérieures et leurs comportements ressemblent aux chauffeurs alternés. Quand un mort veut se faire passer pour vivant, il fait appel au diable et cela devient très pesant. Pour être passé par ces 3 caps personnellement, je puis affirmer que la tâche de nos pasteurs n’est pas aisée et qu’il faut vraiment de la sagesse et du discernement. Combien de fois ai-je été surpris de voir les plus fervents dans le service pour l’église, être les plus froids lorsqu’ils agissaient de faire la volonté de Dieu ! Si l’on est pas né de nouveau, on ne peut laisser Jésus vivre en nous.

 

Les conducteurs tièdes sont persuadés pour beaucoup, qu’il sont des chauffeurs en alternance, nés de nouveaux, parce qu’ils ont cessé de faire certaines mauvaises choses. Beaucoup de gens du monde se comportent bien mieux que certains Chrétiens ! De fait cet argument ne tient pas. Ce qui définit la frontière entre ces 2 personnes, c’est que l’une tente par ses propres moyens de mériter son salut,  et l’autre reconnait qu’en toutes choses, sa nature est mauvaise et que sans la Grâce imméritée de Dieu dans sa vie, elle n’aura pas le salut. L’une vit sous la loi, l’autre sous la grâce et la Foi ! Dans la bouche d’un né de nouveau, la repentance est permanente, dans celle d’un conducteur tiède, c’est la satisfaction d’être meilleur qu’avant qui s’exprime.     

 

Il y a un test qui permet de discerner le vrai du faux, le conducteur tiède du chauffeur en alternance, C’est MATTHIEU 18:15-17 Si ton frère a péché, va et reprends–le entre toi et lui seul. S’il t’écoute, tu as gagné ton frère. Mais, s’il ne t’écoute pas, prends avec toi une ou deux personnes, afin que toute l’affaire se règle sur la déclaration de deux ou de trois témoins. S’il refuse de les écouter, dis–le à l’Eglise ; et s’il refuse aussi d’écouter l’Eglise, qu’il soit pour toi comme un païen et un publicain

 

Pour l’avoir expérimenté, ce test est redoutable ! Un tiède ne résiste pas, il est démasqué, parce que seul un enfant de Dieu, un vrai disciple de Dieu accepte d'être repris. Un enfant du diable se sent humilié et n'accepte pas de reconnaitre son péché devant les hommes et de se repentir devant la face de Dieu ! Vexé, le tiède va prendre cela pour de l’accusation et du légalisme, contrairement à l’enfant de Dieu qui sera confus et se repentira sans même discuter. 

 

Pourquoi une telle différence ? 

 

Parce que la Parole nous précise que c’est le Saint-Esprit qui convainc de péché ! Alors que l’esprit de péché lui accuse toujours celui qui est Saint, tant il ne supporte pas sa présence qui lui rappelle qu’il sent mauvais.   

 

Le tiède vit sous le régime MORTEL ADAMIQUE en croyant fermement que Christ est vivant (mais pas en lui, cela est certain) ! C’est une chose de croire, car les démons aussi croient en Jésus. Mais mourir en ADAM afin que CHRIST vive en nous, ce n’est plus croire, c’est la mort à soi-même et là c’est une autre paire de manche ! J’ai établi 10 repères, qui sont ce qu’ils sont, sur le Tiède et le Né de Nouveau. Ces repères sont aussi le reflet d’un vécu et en cela je pense qu’il sont assez proches de la réalité. Ils ne sont pas complets, mais ils représentent assez bien le contexte du mort et du vivant en Christ ! 

 

3 - LES 10 REPÈRES

 

1 - Un tiède n’est pas né de nouveau, il est toujours mort mais il se croit vivant !

Son pire mensonge est de penser qu’il est régénéré parce qu’il a le langage, le costume, voir même les actes du chrétien, mais ce n’est qu’une panoplie d'apparences trompeuses ! Il aime dire qu’il est vivant en Christ sans jamais parler de sa mort et de son renoncement !

Un né de Dieu aime dire qu’il a renoncé à sa vie, qu’il est mort pour que Christ vive en lui. Il ne parle plus de lui mais toujours de Christ en premier ! 

 

2 - Un tiède pense vivre pour Christ parce qu'il participe aux oeuvres de l’eglise !

un né de Dieu ne désire à l’inverse que mourir a lui-même pour que Christ accomplisse ses oeuvres en lui. Il ne cherche pas à faire des oeuvres pour être reconnus devant les hommes, mais uniquement à faire les oeuvres que le Seigneur a préparées d'avance pour lui.

 

3 - Un tiède ne voit pas le péché originel, il est dans la sélection des péchés à jeter et à conserver.

Jésus ne contrôle rien, c’est lui qui est au contrôle de la sélection !

le né de nouveau n’oserait même pas parler de sélection de péchés, il déteste la racine du péché et ne le supporte plus. Il n’est pas dans la sélection des péchés, mais dans leur destruction !

 

4 - Le tiède minimise toujours son péché et déteste en parler de peur d’être découvert dans son iniquité.

Sa défence est la justification de ses actions. Il ne chute pas, il vit dans un état de péché !

le né de nouveau amplifie la pourriture du péché et le combat en Esprit, il est dans un état de repentance. Il lui arrive encore de tomber mais il ne vit plus dans un état de péché !

 

5 - Le tiède est conscient de certains péchés sans que cela le dérange plus que ça, puisqu’il n’est pas né de nouveau.

Plus grave il est tellement aveugle qu’il considère même certains d'entre eux comme excusables par Dieu ! 

le né de nouveau ne peut plus être dans un état de péché puisqu’il est mort et que Christ vit en lui ! Il a le décodeur qui lui permet de détecter toute forme de péché dans sa vie.

 

6 - Le tiède cherchera toujours à se servir de versets hors contexte pour transformer un péché en une action acceptable !

Le né de Dieu au contraire,  cherchera toujours la Vérité et ne justifiera aucune de ses mauvaises actions.  Lorsqu'il tombe, il s'humilie et vomit ce qu'il a fait. L’esprit de vie qui est en lui ne peut cohabiter avec  le péché !

 

7 - Le tiède déteste parler de son péché, il n’aime pas aborder ce sujet sur lui-même.

Par contre, son état de pécheur le pousse très facilement à dénoncer les dérives chez les autres. Il parle toujours de Jésus et les autres ne sont pas comme lui.

Le né de nouveau aime qu’on le reprenne pour ses fautes car la repentance le libère et le rapproche encore plus prêt de son Seigneur !

 

8 - Un tiède passe très très peu de temps avec Jésus dans son coeur mais beaucoup dans sa tête pour lui demander de le bénir.

Demander est son langage et la prière est une corvée. Il ne médite la Parole de Dieu qu'occasionnellement et particulièrement sur les promesses que Dieu offre à ses enfants.

Le né de nouveau ne désire que progresser dans la prière et étudier la Parole afin de mieux connaitre son Seigneur ! Il est dans un etat d’adoration !

 

9 - Un tiède déteste être repris.

Il prend cela pour une accusation et va déployer une grande énergie pour ne jamais se remettre en cause.

le né de Dieu remercie toujours celui qui le repend car il sait que la volonté de Dieu est qu’il se purifie et se sanctifie jour après jour. Son unique but est de tendre vers la perfection. 

 

10 - Un tiède peut être le plus participant de tous !

C’est logique, car n'étant pas mort, il aime faire tout lui-même (n’étant pas né de nouveau). De l’extérieur c’est peut-être celui qui parait le plus spirituel de l’assemblée ! Mais lorsqu’il s’agit de laisser faire Jésus en acceptant de lui remettre toute sa vie et de ne plus exister, alors il fuit ou se rebelle ! Il veut continuer à tout contrôler ! 

Le né de Dieu se veut discret et profond, il ne parait pas, il est. Il fait tout pour que ce soit Christ qui agisse et non lui ! Cela se traduit par une attitude qui ne produit pas d’oeuvres mortes mais les oeuvres de Christ ! Il n’aime pas Jésus, il l’adore et ce n’est pas lui que l’on voit ni ses actions, mais Christ et son Esprit en lui !

 

 

4 - LES PIÉGES DU DIABLE DANS L’ÉGLISE

 

Il y a une question qui se pose : Pourquoi dans nos églises aujourd’hui, y a t-il si peu de personnes qui se font reprendre alors qu'elles sont dans un état de péché permanent ?

 

La principale raison est que le message de l’évangile s’est beaucoup dilué ! Parler de repentance, de mort à soi-même, de renoncement et de porter sa croix, n’est plus la priorité pour beaucoup de pasteurs. C’est terriblement affligeant mais il en est ainsi ! C’est le piège du diable !

 

  • LA MÉTHODE DOUCE EN FORME DE TÊTE DE GONDOLE !

 

On opte pour une méthode douce (sorte de tête de Gondole) adaptée aux hommes, c’est une technique humaine et évolutive dans l’annonce d’un évangile grandement édulcoré plutôt que d’annoncer LA CROIX sans détour. C’est se détourner du fondement de LA VÉRITÉ, pour privilégier une forme d’appel au bien-être sous la protection de Jésus. Rappelons que Christ ne prenait aucun gant pour dénoncer notre état de pêcheur et annoncer la repentance. Au passage, n’est-il pas venu pour mourir sur une croix pour nos péchés ? Mais qu’à cela ne tienne, la croix est en kit, sans clous ni repentance, c’est une croix en plastique. (Cette croix en plastique est une petite prière à faire et l’affaire est dans le sac)

 

La méthode douce consiste à attirer les âmes en les appâtant avec des gourmandises. Le panier de ses friandises est composé du salut par grâce (obtenue par une petite prière) et des bénédictions qui en découlent. Une seule priorité : "Il faut qu’ils rentrent et nous rejoignent, pour le reste, on verra après !". Ces pasteurs, à la Foi moderne si je puis dire, se défendent en prétextant qu’ils ne cachent pas la Vérité ni ne la détourne, mais qu’il la reporte dans le temps pour ne pas choquer. Les propos de Jésus ne seraient plus d’actualité et surtout beaucoup trop durs, il faut les adapter aux gens de notre époque !

 

En clair on se conforme au monde pour faire accepter Jésus ! 

 

  • UN ÉVANGILE À BAS PRIX SANS CROIX POUR LES TIÈDES

 

Qui n’a pas envie d'Amour, de guérison, d’accompagnement, de solution pour ne pas aller en enfer et de la vie Éternelle ? En annonçant un tel programme, on attire beaucoup de personnes qui désirent s’offrir la plus belle des vies et de fait, on entretient des morts dans leur désir de vivre. Comme ces assemblées fonctionnent avec cette méthode douce évolutive, il ne peut y avoir de réprimandes sur les péchés et si c’est la cas, c’est juste une petite recommandation, car nous sommes en mode d’évolution charnelle. L’évangile en PROMOTION compte tenu de sa carence de Vérité, ne conduit jamais à la nouvelle naissance !

 

Cette approche nouvelle de l’évangile édulcoré est un aspirateur à tièdes et par la Grâce de Dieu, heureusement certains parviennent quand même à la nouvelle naissance ! Mais ce n’est certainement pas avec ce type d’évangile que nous rendons gloire au Seigneur ! 

 

  • POURQUOI LES TIÈDES ONT POUR BEAUCOUP LA CONVICTION QU’ILS SONT NÉS DE NOUVEAU ?

 

Avec l’évangile édulcoré, on ne reprend plus les gens, après tout ils sont libres et nous n’avons pas à les juger. Pourtant ne sommes-nous pas dans la maison de Dieu et le châtiment n’est-il pas tout simplement une preuve d'amour envers un enfant de Dieu ?  Leur certitude d’être né de nouveau est lié au fait qu'ils répondent parfaitement à l’évangile édulcoré qui ne demande pas de mourir à soi-même ! Dans ce cas et sans une étude approfondie de la parole de Dieu, il est évident que comme eux, je penserai mériter mon salut (bien que le salut ne se mérite pas, il s’obtient par Grâce) puisque je ferai tout selon cet évangile sans la croix. Soulignons au passage que la grande majorité des membres de l‘assemblée ne lit pas beaucoup sa bible, prie peu et n’est présente qu’au culte et pour certains évènements.

 

  • LE DIABLE AIME FORMER DES TIÈDES, C’EST SON PLAN AU COEUR DE L’ÉGLISE AFIN D’INTRODUIRE DES LOUPS DANS LA BERGERIE !

 

C’est le grand piège du diable, construire au coeur même de l’église un faux évangile qui convainc de façon charnelle que nous sommes sauvés. Construit sur la base d’un Jésus sauveur, d’une croix sans clous et de bonnes oeuvres charnelles, on reçoit son ticket d’entrée au paradis car Dieu est bon ! Il est Amour, Il a tout accompli pour nous et en plus il nous pardonne. Le péché de toute façon est toujours d’actualité même pour un né de nouveau, alors c’est certain, nous sommes sauvés ! " 

 

Non, frères et soeurs ! Relisez votre bible ! Jésus annonce la croix, le renoncement, la repentance et la persécution pour ceux qui le suivent. Je suis malheureusement persuadé que cet évangile de la Croix, le véritable, l’authentique sera de plus en plus décrié même dans les églises dites évangéliques. Car porter sa croix, c’est annoncer ce que personne n’aime et ne veut entendre, mais c’est le seul chemin qui mène à Christ !  

 

 

5 - CONCLUSION

 

Je souhaite que ce message vous soit salutaire et qu'il vous apportera les repères utiles et indispensables dans votre marche avec le Seigneur. Je le répète, moi-même je suis passé par les 3 caps :

 

. Conducteur tiède

. Chauffeur en alternance

. Passager Bouillant

 

Il est essentiel de recevoir le véritable évangile. Une prédication qui ne parle pas de Jésus et de la croix n’est pas biblique ! Tout passe par Jésus et par la croix, c’est l’essence même du Christianisme ! Faites le point sur vous mêmes et sur l’enseignement que vous recevez. Veillez toujours comme les Chrétiens de Bérée à savoir si ce qui vous est annoncé est bien ce que dit la parole de Dieu ! Ne vous contentez jamais plus d’entendre sans chercher à savoir si c’est la vérité de Christ ! Prenez toujours la Bible DANS SON ENSEMBLE et jamais de façon morcelée. Tenez compte dans les prédications du contexte dans lequel la parole de Dieu est annoncée. Il y a des paroles dans la Bible qui ne concernent que les juifs par exemple. Et impliquez-vous dans la recherche des mystères de la bible. 

 

La clef est de bien faire la distinction entre un tiède et un né de nouveau ! N'oubliez pas le teste de Matthieu 18:15-17

 

Vous avez avec ces quelques repères une trame de ce qui fait la différence, il vous reste à faire votre bilan. Ne vous découragez-pas si vous pensez être tiède, le fait déjà de le penser est une excellente chose car elle manifeste en vous ce désir de progresser vers le passager plutôt que le conducteur. Si vous avez un combat en vous-même sur le fait de ne pas savoir réellement, c’est là encore une bonne chose, car cela témoigne de votre désir de suivre Christ ! Enfin, si vous sentez que vous souhaitez plus de Jésus, alors rapprochez-vous de votre pasteur et exprimez votre ressentiment. Dans ce cas Jésus sera toujours avec vous, le pasteur peut-être moins, si il est dans un mode d’évangile édulcoré. Il se sentira peut être visé mais l’essentiel est que de votre coté, à titre personnel, vous vous lanciez sur le vrai chemin, celui de la Vérité et de La vie en Christ !

 

Prions que nos pasteurs aient le bon discernement pour accompagner chacune des brebis. Dans toutes les assemblées, il y a des non convertis mais dans sa Grâce, le Seigneur veut circoncire les coeurs perdus. La règle d’or est d’annoncer l’évangile de la Croix qui est celui de Dieu et de bannir l’évangile de complaisance qui plait aux hommes. Oui, mille fois oui, Jésus est Sauveur mais avant toute chose Seigneur, c’est lui qui conduit !  

 

UN TIÈDE VEUT MONTRER QU’IL FAIT TOUT POUR CHRIST !

LE NÉ DE NOUVEAU S’EFFACE POUR QUE CHRIST FACE TOUT EN LUI !

 

LE TIÈDE CRÉE SON DIEU, SON VEAU D’OR EN SE SERVANT DE JÉSUS

LE NÉ DE NOUVEAU ADORE JÉSUS EN DÉNONÇANT LES VEAUX D’OR 

 

Soyez bénis

 

Daniel GILMAN 

 

 

 

 

Please reload