Rechercher
  • L. GILMAN

MARC 10


Verset 1 à 9

Jésus va parler du mariage à ses disciples, ce qui est un sujet très délicat. Jusque là, les disciples pouvaient divorcer s’ils le souhaitaient, mais Jésus va leur expliquer que, même si Moïse l’a toléré, ce n’est pourtant pas la volonté de Dieu qu’il en soit ainsi. Le problème n’est pas Moïse, mais la dureté du coeur de l’homme. Si l’amour entre un homme et une femme a existé au départ, il n’y a pas de raison qu’il disparaisse avec le temps. L’amour s’entretient, il s’apprend. Il ne suffit pas de vivre avec les émotions du départ, il faut apprendre à aimer l’autre tel qu’il est, et par dessus tout être capable de donner sa vie pour l’autre. L’amour n’est pas égoïste, il doit être centré sur l’autre ! Et l’amour pardonne les fautes de l’autre, il ne les condamne pas. Comment résister à quelqu’un qui vous aime, comment ne pas l’aimer en retour ?


Verset 10 à 12

Il est question ici du remariage que Dieu n’autorise pas. Si le divorce a été toléré à cause de la dureté du coeur, le remariage ne l’est en aucun cas. Spirituellement, le mariage unit un homme et une femme pour la vie entière, qu’ils soient séparés ou non. Tant qu’ils sont vivants, ils restent unis devant Dieu et ne forment qu’une seule chair à ses yeux. Si les hommes les voient séparés, Dieu les voit toujours unis, à ses yeux, ils ne font qu’un. C’est pourquoi, le remariage est totalement inconcevable pour Dieu, hors mis quelques exception que Paul nous donne : le veuvage 1 Cor 7:39, l’infidélité Mat 5:32 et le conjoint non croyant qui se sépare 1 Cor 7:15.


Verset 13 à 16

L’innocence d’un petit enfant est précieuse aux yeux de Dieu, car il ne met pas d’obstacle à la foi. Il tient pour vrai tout ce qu’un adulte dit, il ne remet pas en question ses propos. C’est pour cela que le Royaume appartient à ceux qui ont ce même coeur. Plus nous raisonnons, moins nous croyons aux paroles de Jésus. Un coeur humble, qui entend ce qu’on lui dit, qui croit ce qu’on lui dit est un coeur qui est prêt à recevoir la vie, lorsqu’elle se présente à lui.


Verset 17 à 18

Jésus nous rappelle que la nature de l’homme n’est pas bonne, seul Dieu est bon et peut par conséquent, transmettre cette bonté à travers son Esprit. Alors qu’il est Dieu lui-même, Jésus refuse qu’on le qualifie de « bon » pour bien montrer qu’un homme dans sa chair ne peut l’être. La bonté humaine exprime la bienveillance, l’altruisme et l’humanité, mais le mot grec est plus précis est indique également quelqu’un de juste et de parfait. Or, aucun homme sur la terre n’est juste et parfait. Ce n’est qu’en Christ, qu’il le devient aux yeux de Dieu.


Verset 19 à 25

Observer tous les commandements est une très bonne chose, mais si le coeur reste attaché aux choses célestes, ce n’est pas suffisant. La loi ne sauve pas, seule la foi en Christ sauve. Croire en Jésus, c’est renoncer à soi-même et porter sa croix pour le suivre. Mat 16:24. Ceux qui s’embrassent des choses de la vie ne peuvent pas plaire à Dieu. Si le coeur est attaché aux biens matériels, il le restera alors pour l’éternité, car Dieu veut être le premier. Nul ne peut servir deux maîtres, car, ou il haïra l’un, et aimera l’autre ; ou il s’attachera à l’un, et méprisera l’autre. Vous ne pouvez servir Dieu et Mamon Mat 6:24.

Jésus précise clairement qu’il est difficile à un riche de rentrer dans le Royaume, parce que son coeur est très attaché à des futilités et qu’il en a fait son trésor Mat 6:21 Car là où est ton trésor, là aussi sera ton cœur. Tout disparaitra et nous ne pourrons rien emporter avec nous dans l’éternité, sauf une seule chose : notre âme. C’est pourquoi, notre seul objectif devrait être d’amasser des trésors pour notre vie future, car nous les emporterons avec nous. Quels sont ces trésors ? Notre adoration pour Dieu et notre amour pour les autres. Ce sont là les deux commandements qui porteront du fruit pour le ciel.


Verset 26 à 31

Un véritable enfant de Dieu se détache de plus en plus, du monde actuel pour se tourner vers l’éternité. Son attachement à Christ change son regard sur la vie présente, il est prêt à tout quitter pour lui plaire. Cependant il est impossible à l’homme de changer sa nature, seul Dieu peut intervenir par une action divine. C’est pourquoi, c’est Dieu qui choisit et qui attire, puis ensuite il met le vouloir et le faire dans le coeur de l’homme. Nous ne devenons pas pour autant des robots, car nous restons pleinement libres de nos choix, mais le coeur est changé puis le caractère est petit à petit façonné par la main du maitre et c’est ce qui nous amène à suivre Jésus et à tout abandonner pour lui. Il devient le Seigneur de notre Vie !


Verset 32 à 40

Le Saint-Esprit ne pouvant être envoyé qu’après le départ définitif de Jésus, les disciples ne comprennent rien de ce qu’il leur dit. Ils sont dans la crainte (v32), ne réagissent pas à l’annonce que Jésus leur fait de son avenir prochain et deux d’entre eux se préoccupent de leur place dans le ciel.

Jésus parle des souffrances qu’il va subir, que ce soit pour la coupe, comme pour le baptême. Plus tard, il demandera même à son Père de l’éloigner de cette coupe qui n’est autre que son sacrifice à la croix. Mc 14:36 Il disait : Abba, Père, toutes choses te sont possibles, éloigne de moi cette coupe ! Toutefois, non pas ce que je veux, mais ce que tu veux.

Les deux disciples souffriront également, Jean mourra vieux, mais il passera par des épreuves très difficiles et sera envoyer prisonnier sur l’ile de Patmos. Quant à son frère, Jacques, il mourra par l’épée Ac 12:1et il fit mourir par l’épée Jacques, frère de Jean.


Notre amour, notre consécration et notre zèle ne nous donnent aucun privilège pour le ciel. C’est la grâce qui nous sauve uniquement et pour ce qui est de notre avenir céleste, faisons confiance au Seigneur. Il y aura des récompenses, mais c’est Dieu qui les donnera à chacun selon ses oeuvres. Tous ne pourront pas être à ses pieds, tous n’auront pas les mêmes fonctions, l’éternité nous réserve pleins de mystères et de surprises, c’est pourquoi réjouissons-nous de savoir que nous serons avec le Seigneur, sans nous inquiéter de la place que nous occuperons.


Verset 41 à 45

L’autorité mise en place sur la terre n’a rien de comparable avec celle qui existera dans le ciel. La tyrannie, la domination et l’autoritarisme n’existeront plus. Tous n’auront pas les mêmes postes, mais l’amour régnera. Ce sont ceux qui seront les plus abaissés ici sur la terre qui seront les plus élevés dans le ciel. C’est pourquoi, ne cherchons ni à nous élever ici bas, ni à savoir si nous le serons là haut, cherchons à imiter le Seigneur, car c’est lui qui nous donnera notre part en temps voulu.


Verset 46 à 49

Bartimée n’a rien, c’est un pauvre mendiant. La seule chose qu’il possède réellement, c’est la foi. Il a entendu parler de Jésus et croit qu’il est le Fils de Dieu. Lorsqu'il dit :"Fils de David", il veut dire qu’il sait qu’il est celui qui doit venir, le Messie annoncé par les prophètes. Cet homme n’attend pas que Jésus vienne à lui, il crie à lui parce qu’il ne veut pas le rater.


Ce sont ceux qui cherchent Dieu de tout leur coeur qui le trouve Jer 29:12 Vous me chercherez, et vous me trouverez, si vous me cherchez de tout votre cœur.

L’entourage tente souvent d’arrêter ceux qui cherchent Dieu, mais Jésus entend les cris de chacun et se manifeste à tous ceux qui font appel à lui de tout leur coeur. Jn 6:37 Tous ceux que le Père me donne viendront à moi, et je ne mettrai pas dehors celui qui vient à moi ;


Verset 50 à 52

En jetant son manteau et en allant d’un bond vers Jésus, l’aveugle ne fait que mettre en pratique ce que l’auteur de l’épitre aux hébreux nous dit « Nous donc aussi, puisque nous sommes environnés d’une si grande nuée de témoins, rejetons tout fardeau, et le péché qui nous enveloppe si facilement, et courons avec persévérance dans la carrière qui nous est ouverte, » Heb 12:1

Il jette son fardeau et coure vers la vie éternelle.

L’aveugle l’est physiquement dans ce récit, mais il représente tous ceux qui ne sont pas sauvés. Avant de venir à Christ, nous sommes tous aveugles spirituellement et nous avons tous un manteau, sale et hideux, qui est notre péché. C’est un lourd fardeau que nous portons depuis notre naissance, mais Jésus attend que nous allions à lui et que nous lui demandions de nous sauver. Jésus est venu pour nous redonner la vue Lc 4:18 L’Esprit du Seigneur est sur moi, Parce qu’il m’a oint pour annoncer une bonne nouvelle aux pauvres ; Il m’a envoyé pour guérir ceux qui ont le cœur brisé, Pour proclamer aux captifs la délivrance, Et aux aveugles le recouvrement de la vue, Pour renvoyer libres les opprimés,


Certains s’avancent vers Jésus mais leur intention n’est pas de recouvrer la vue, ils veulent juste des bénédictions particulières pour leur vie terrestre. C’est pour cela que Jésus demande à l’aveugle ce qu’il veut. Cela nous parait si évident, mais pourtant certaines personnes n’ont pas envie de voir, les ténèbres dans lesquelles elles vivent ne les dérangent pas, parce qu’elles ne sont pas conscientes de leur cécité.





2 vues