Rechercher

CALCULE LE NOMBRE DE LA BÊTE !




Ap 13:18 C’est ici la sagesse. Que celui qui a de l’intelligence calcule le nombre de la bête. Car c’est un nombre d’homme, et son nombre est six cent soixante–six.


Il semble, d'après l'apôtre Jean, que ce nombre ne sera pas clairement écrit, mais qu'il faudra le calculer. Et cela ne peut se faire que sur la base de la langue de l'époque, c'est à dire l'hébreu (même s'il s'agit du nouveau testament écrit en grec), puisque Jean est juif et que c'est sa langue maternelle.


Ainsi, j'ai tenté de calculer sur un nom bien connu et sans en tirer de conclusion, les chiffres restent néanmoins extrêmement troublants !


MACRON en hébreu מקרון


Dont voici les valeurs numériques :

מ ק ר ו ן

396 = 50 6 200 100 40

396 = 6 x 66


3+9+6 = 18 = 3 x 6 = 6.6.6


3 combinaisons donnent 6

3 - 9 = 6 6

9 - 3 = 6 6

3 + 9 - 6 = 6 6

Cet homme porte le nom de Christ : Emmanuel

Le parfait antichrist, qui porte le nom du sauveur du monde

Cet homme marche sur l’eau (revue the économist), image frappante et subliminale de Jésus, le sauveur du monde. Cet homme ne sauve pas les gens et les laisse couler.


Cet homme a appelé son mouvement « en marche », mais en marche vers quoi, en marche pour aller où ?


Cet homme a été élu à 66,06 % des voix ! Totalement incroyable !


http://m.lessentiel.lu/fr/news/france/story/emmanuel-macron-elu-avec-66-06-des-voix-18354067?redirect=mobi



Cet homme a proclamé que la bête de l’événement était là et qu’elle arrivait !



Et que nous étions en guerre 6 fois dans son discours du 1er confinement.


Une guerre contre « un ennemi invisible » a- t-il dit et nous savons en tant que chrétien, que tout se passe dans les lieux célestes, et que le diable s’acharne pour détruire le plus grand nombre. L’ennemi invisible dont il parle, c’est Jésus qui va bientôt revenir pour détruire toutes les puissances des ténèbres.


Beaucoup de points noirs et d’interrogations concernant cet homme. Tout cela me laisse personnellement très perplexe. Je n'en tire cependant aucune conclusion, je laisse simplement la réflexion et le doute, car il y a de quoi se poser des questions sur sa véritable identité !


Mais quoi qu’il en soit, même si nous voyons clair, le Seigneur nous dit que « nous n’avons pas à lutter contre la chair et le sang, mais contre les dominations, contre les autorités, contre les princes de ce monde de ténèbres, contre les esprits méchants dans les lieux célestes. » Eph 6:12

L. Gilman



111 vues