top of page

INSTITUTION DE LA RELIGION CHRÉTIENNE



Cette nouvelle édition en français moderne permet au lecteur d’aujourd’hui de découvrir toute la saveur et la pertinence de cette œuvre majeure du réformateur français.

Dans cette véritable théologie, historique et systématique, Jean Calvin traite de la connaissance de Dieu, de la création et de la providence, de l’histoire du salut, de la personne et de l’œuvre de Jésus-Christ, le Médiateur de l’alliance entre Dieu et les hommes, de l’œuvre du Saint-Esprit, applicateur du salut, de la vie du chrétien, de la prière, de l’Eglise et des sacrements, moyens donnés par Dieu pour nous conduire à Jésus-Christ et nous garder en lui.

Mis en français moderne par Marie de Védrines et Paul Wells.


Jean Calvin (1509-1564) est un théologien et réformateur français. Il a participé activement à la Réforme protestante du XVIe siècle. Il a écrit de nombreux ouvrages

Né en Picardie, Jean Calvin entreprend des études de droit à l'université d'Orléans, puis à celle de Bourges, et enfin au Collège royal. Il se lie d'amitié avec le recteur d'université Nicolas Cop. Ce dernier est accusé d'hérésie après un discours où il affirme la nécessité d'entreprendre une réforme religieuse. Les problèmes de son ami obligent Jean Calvin à se cacher. En 1534, le placardage d'un texte contre le pape dans les rues de Paris et de plusieurs villes de province entraîne une répression sévère de François Ier à l'encontre des réformés et Jean Calvin se réfugie en Suisse. Il y publie la première édition de Institution de la religion chrétienne, qui pose les bases du calvinisme et devient un livre essentiel de la réforme chrétienne.

Le calvinisme proclame notamment la souveraineté absolue de Dieu. Il développe le concept de prédestination consistant à expliquer que Dieu choisit ceux qui auront le droit à la vie éternelle. Selon lui, en désobéissant à Dieu lors du péché originel, l'homme est devenu esclave du péché et est privé de libre arbitre. Jean Calvin tente de mettre ses idées en pratique à Genève, puis il s'établit à Strasbourg où il exerce comme pasteur et professeur. Il revient à Genève en 1541 où il reprend la prédication. Il exhorte notamment les Français réformés à venir s'établir en Suisse. Les idées calvinistes s'exportent rapidement dans le nord et l'est de l'Europe, notamment en Écosse, aux Pays-Bas, dans certaines régions allemandes, en Hongrie ou encore en Pologne.



31 vues
bottom of page