Rechercher
  • CLAUDE-ALAIN PFENNIGER

L'APOSTASIE EST-ELLE À NOS PORTES ? 1/4


DIEU ET LE VAISSEAU FANTÔME


À l’image d’un vaisseau fantôme abandonné par son équipage et par son capitaine, la race humaine semble dériver sans but, à la merci de toutes les turbulences. Mais elle n’est pas insensible aux menaces qui se précisent. Pour plus de 40 % des américains, l’avenir a les couleurs sinistres d’une dystopie (utopie qui tourne au cauchemar), d’une « fin du monde » effrayante.


Les signes avant-coureurs sont nombreux : Émeutes et soulèvements populaires, vagues incontrôlables d’immigrants, tueries de masse, avortements par millions, adaptation des lois aux exigences des lobbies LGBT et des idéologues du genre, inversion des critères du bien et du mal, rejet de l’héritage judéo-chrétien, instabilité croissante du monde politique et économique, effets délétères de la mondialisation à outrance, crises humanitaires, trafics d’êtres humains. Le Moyen-Orient devient de plus en plus chaotique et la Russie y consolide une emprise inquiétante, sans oublier les exactions de l’État islamique (ISIS), la mondialisation du jihad et du terrorisme. Bref, l’état de notre planète est tel qu’on pourrait se demander si Dieu en a gardé la maitrise. Quelques textes donnés à des croyants en temps de crise (Dan 4:35; Es 40:6-31) sont là pour nous rappeler que Dieu reste souverain.


Si les chrétiens ne veulent pas sombrer avec le monde, il leur est nécessaire de s’examiner et, à la lumière des critères du Seigneur, de se demander si l’esprit d’apostasie ne les a pas écartés de leur route. Tout croyant passe par des périodes de crise physique, spirituelle ou morale. C’est pour le relever et le guider qu’ont été rédigées les épitres du Nouveau Testament. S’il se repent et met sa vie en ordre, il peut, par la grâce de Dieu, retrouver le chemin de la vérité et de la vocation.


Mais il y a dans les églises d’autres personnes que des chrétiens réellement nés de nouveau. Ce sont des chrétiens de nom, dont la foi ne repose pas en Christ et qui n’ont pas de bouclier contre l’erreur doctrinale ou morale. Rien ne les prémunit contre les séductions et le naufrage de leur foi d’emprunt (1 Tim 1:18-20). S’ils ne se convertissent, ils risquent de grossir les rangs des apostats du passé.


Ne nous laissons pas troubler par le succès et l’assurance propre de ces faux docteurs. Notre capitaine est tout suffisant pour nous garder des enseignements de néant et pour nous amener à bon port. Il est fidèle. Mais craignons les petits écarts qui, avec le temps, pourraient nous amener très loin du but. Jésus prie pour notre sécurité et nous donne le phare de la Parole de Vérité. Plus nous prenons celle-ci à coeur, plus nous serons capables de déjouer les funestes écueils du monde et d’obéir à notre Seigneur.


Claude-Alain Pfenniger

condensé du livre de Mark Hitchcok et Jeff Kinley

la Bonne Nouvelle 2/2020


#apostasie #mensonge

71 vues