Rechercher
  • BERNARD PRUNNEAUX

LA CROIX ATTAQUÉE




Le message de la Croix, par lequel Dieu a révélé à l’humanité Sa parfaite justice et Sa miséricorde infinie, ce message de paix et de réconciliation est actuellement attaqué comme jamais auparavant.

Tandis que l’Islam - cet antichrist notoire - pénètre partout, niant avec acharnement la divinité de Jésus-Christ et son sacrifice expiatoire, nous voyons, sous l’influence des médias, les idées du monde pénétrer subrepticement dans les églises, dans la littérature chrétienne et jusque dans les établissents de formation biblique. Le message de la Croix est maintenant attaqué de l’intérieur, par des « loups ravisseurs » se présentant en « vêtements de brebis » (Mat 7:15).


Dans l’introduction à son livre De la Croix à l’Évangile de la Croix, Paul Wells faisait en 2007, ce constat réaliste :


« Aujourd’hui, des idées nouvelles foisonnent, invitant à « déconstruire » les théologies traditionnelles et, en première ligne, la théologie évangélique de la croix. Considérée comme un produit socio-culturel d’une époque dépassée, cette old-time religion serait à remplacer par des perspectives stimulantes et osées, plus diversifiées, plus conceptualisées, plus généreuses, moins violentes, moins machistes, moins malsaines et moins juridiques.

La vieille logique « Christ à notre place », celle du glorieux échange, de l’obéissance et du sacrifice, devrait faire place à celle du don, à l’ouverture et à l’accueil de l’autre qui inviteraient à aimer de façon inconditionnelle à l’exemple de Jésus. Et d’ailleurs, pour faire bonne mesure, on prétend qu’il n’y a pas de théologie biblique de la croix ! La bible nous présenterait une pluralité de modèles de Christ qui donnerait à penser et inviterait chacun à agir à sa façon.

Si une compréhension biblique de la croix acquise au prix d’un effort de réflexion biblique ne fait pas barrage, ces idées-là envahiront les milieux évangéliques par osmoses. » (Paul Wells, De la Croix à l’Évangile de la Croix)


Plus récemment, en 2016, Samuel Hatzakortzian avertissait de la même manière, en présentant son ouvrage le triomphe de la Croix :


« Nous vivons des temps d’une exceptionnelle gravité, non seulement dans le monde, mais aussi dans l’Église. Des attaques virulents contre les fondements mêmes de la foi chrétienne, tout particulièrement le message de la croix, sont de plus en plus perceptibles dans la bouche de « prédicateur » qui veulent réinventer l’Église. Cela ne concerne pas uniquement la forme du message, comme ils le prétendent et veulent nous le faire croire. C’est le fond, la base et son contenu que l’on remet en question.

D’après eux, le Nouveau Testament ne serait plus le modèle du message biblique du salut pour les hommes de tous les temps. Il est arrogant, affirment-ils, de croire que quelqu’un puisse connaître la vérité, celle-ci étant déterminée subjectivement par la culture dans laquelle nous vivons, et non par les Écritures. Chacun devrait donc trouver son propre chemin vers Dieu et refuser de devenir un « bibliolâtre ». Il faudrait, selon eux, s’écarter de l’enseignement biblique traditionnel pour réinventer la mission terrestre de l’Église. Quelle prétention et quel aveuglement ! Les multiples déviations actuelles relatives à la réelle signification du sacrifice de la croix sont périlleuses. Elles sont autant de pièges à détecter avant que les conséquences quant au salut soient irréversibles »

Bernard Prunneaux

La bonne nouvelle 2018


#croix #mensonge

52 vues