top of page

LA DÉLIVRANCE



Jésus, notre sauveur et Seigneur est venu la première fois sur la terre pour une mission bien précise, qui nous est décrite dans ce verset :

Es 61:1 L’esprit du Seigneur, l’Eternel, est sur moi, Car l’Eternel m’a oint pour porter de bonnes nouvelles aux malheureux ; Il m’a envoyé pour guérir ceux qui ont le cœur brisé, Pour proclamer aux captifs (shabah) la liberté, Et aux prisonniers (acar) la délivrance ;


« shabah » en hébreu veut dire : captif

La définition de ce mot dans le dictionnaire dit : privé de sa liberté

« Acar » en hébreu signifie : être prisonnier, lié, attaché, enchainé

En plus d’être enfermé, il est lié et enchainé.


Les captifs représentent les gens du monde dans leur généralité. La mort les enferme dans le mensonge et les éloigne totalement de Dieu et surtout de la Vérité. Ils sont esclaves du péché.

Les prisonniers représentent plus particulièrement ceux qui sont blessés, écorchés par la vie. Ils ont des souffrances intérieures, dans l’âme, ils sont liés par des liens affectifs, moraux, héréditaires, voir occultes.


Tous les hommes sont captifs dès leur naissance, parce qu’ils sont sous l’emprise du diable, mais tous ne sont pas prisonniers à la même intensité. Certains sont liés et enchainés beaucoup plus que d’autres.


Mais la bonne nouvelle, c’est que Jésus est venu pour non seulement libérer les captifs, ceux qui sont privés de liberté, mais en plus pour détacher ceux qui sont attachés par des chaines et qui ont besoin de guérison pour leur âme. Jésus est la Lumière, c’est pourquoi, lorsqu’il apparait dans une vie, il illumine les yeux de celui qui le reçoit et lui donne une toute autre vision sur les choses. Il lui ouvre les yeux sur la réalité invisible. Es 42:6 Pour ouvrir les yeux des aveugles, Pour faire sortir de prison le captif, Et de leur cachot ceux qui habitent dans les ténèbres.


Faut-il autre chose que Jésus pour être délivrer ? Faut-il d’autres supports, d’autres moyens en supplément ? Non, puisque c’est Jésus qui nous rend libre Jn 8:32 vous connaîtrez la vérité, et la vérité vous affranchira. Il se suffit à lui-même et n’a besoin de rien de plus pour accomplir ses miracles dans une vie. Jn 8:36 Si donc le Fils vous affranchit, vous serez réellement libres.

Une fois que nous recevons la lumière (Jésus), nous nous repentons et sommes délivrés de la puissance des ténèbres.


Mais cette lumière pénètre petit à petit dans le coeur du régénéré, car il serait incapable de supporter sa puissance d’un seul coup. Plus il se nourrit de la Parole (La vérité, Jésus), plus la lumière agrandit son rayon et lui permet de voir les choses qui doivent être éliminées ou sanctifiés.

C’est la vérité qui libère, c’est Jésus qui affranchit.


Aujourd’hui, certains chrétiens courent encore après des délivrances, car ils sentent une oppression dans leur vie et ont des difficultés à lâcher certaines choses. Ils pensent que l’ennemi a encore un pouvoir sur eux, mais Satan et ses démons agissent uniquement par le mensonge.

De la même manière qu’un éléphant adulte reste attaché à une cordelette sans bouger parce qu’il a été éduqué ainsi depuis son plus jeune âge, certains chrétiens pensent encore être l’esclave de celui qui les dominait avant. Pharaon a envoyé ses troupes pour récupérer les hébreux, mais jamais les égyptiens n’ont pu reprendre ceux que Dieu avait libérés ! Satan n'a plus aucune autorité sur un enfant de Dieu, parce qu'il ne lui appartient plus ! Cela ne l'empêchera pas de le tenter afin de le faire chuter et de se rebeller, mais il n'a plus la main mise sur lui, il est à présent sur une rive opposée qu’il ne peut plus atteindre.


Regardons quels sont les cas de délivrance dans la Bible :


1- Des enfants

Math 17 14-21 « Jésus menaça le démon, qui sortit de l’enfant » (18) (Mc 9:20 et Lc 42 même histoire)

Mc 7:25 car une femme dont la fillette avait un esprit impur entendit parler de lui


2- Des adultes qui n’ont pas le Saint-Esprit (pas nés de nouveau)

Mat 12:22 alors on lui amena un démoniaque aveugle et muet (même histoire Lc 11:14)

Mc 5:2 un homme vint à sa rencontre ; il sortait des tombeaux et il était animé par un esprit impur

(Même histoire Lc 8:27 et aussi Mt 8:28 qui parle de 2 démoniaques au lieu d’1)

Mc 1:23 Il y avait dans leur synagogue un homme qui avait un esprit impur (même histoire Lc 4:31)


Comment Le Saint-Esprit pourrait-il demeurer dans un corps déjà occupé par une puissance démoniaque ? « Personne ne peut entrer dans la maison d’un homme fort et piller ses biens sans avoir d’abord attaché cet homme fort; alors seulement il pillera sa maison » (Mc 3:27). Si le Saint-Esprit a fait sa demeure dans une personne, cela veut dire qu'il est seul, pour la simple et unique raison qu'il ne cohabitera avec aucune autre puissance ! Selon Jésus, il est impossible que deux royaumes puissent subsister ensemble « si un royaume est confronté à des luttes internes, ce royaume ne peut pas subsister » Mc 3:24.

De toute évidence, lorsque Jésus envoie les disciples chasser des démons, c’est toujours vers des juifs croyants ou non, mais qui ne sont ni nés de nouveau et qui n'ont par conséquent pas reçu l’Esprit de Dieu.

Le problème est que nous oublions une chose fondamentale, qui est la base même du problème de l’humanité, c’est le péché !

L’homme peut de son plein gré pécher et se rebeller contre Dieu, comme nous pouvons le voir dans le désert lorsque les hébreux se retrouvent seuls avec Moïse et Dieu. L’ennemi n’est plus là, ils ont vécu une totale délivrance et pourtant bien des combats internes ont lieu, combats qui n’ont rien à voir avec le diable et ses démons. L’homme n’est plus esclave d’un dictateur, il est à présent parfaitement libre ! Mais il se retrouve face à lui-même, à sa chair qui manifeste encore l’orgueil, la rébellion et l’insoumission. Il a été libéré de la loi du péché et de la mort (Rom 8:1), mais il doit apprendre à marcher selon l’esprit et à faire taire sa chair définitivement. C’est un long travail, celui de la sanctification qui dure toute une vie.


Les affections de celui qui est vraiment régénéré ont changé. Bien qu’il tombe encore très souvent au début de sa conversion, son état d’esprit a changé et il n’aspire plus aux mêmes choses. Le véritable chrétien a été libéré une fois pour toute à sa nouvelle naissance, il est devenu une nouvelle créature, toutes les choses anciennes sont passées et sont devenues nouvelles.


La délivrance s’opère à la sortie d’Egypte, c’est à dire à la conversion, cependant le diable aime venir dans le désert pour tenter l’enfant de Dieu afin de le faire tomber. L’enfant de Dieu n’est plus dépendant de lui, il ne lui appartient plus, mais il doit maintenant apprendre à combattre et à lutter contre la tentation qui s’offre à lui. De plus, son âme a besoin de guérison et c’est le Seigneur lui-même qui fera son oeuvre à travers sa Parole et les moments d’intimité passé avec lui. Le processus de guérison est parfois long, mais il aboutit toujours. Il s’opère principalement dans la relation intime avec le Seigneur.


Alors pourquoi autant de chrétiens se conduisent-ils encore comme avant ? Il y a plusieurs raisons à cela :


1- Le manque de maturité

Un bébé fait encore beaucoup de bêtises, c'est pourquoi il doit grandir et devenir un adulte, il faut donc à la fois prendre patience et à la fois le corriger


2- Le manque de connaissance

- mauvais enseignement ou doctrines légères "Dieu m'aime, alors il me pardonnera"

- négligence de la Parole de Dieu "Mon peuple périt faute de connaissance" Os 4:6


3- La tiédeur et la fausse conversion

Le compromis est devenu la ligne du conduite de ce soit disant "chrétien". Il s'est érigé son propre dieu, un veau d'or. Il n'est pas obéissant à la Parole et vit selon la chair.

Beaucoup se croient sauvés mais n’ont jamais réellement donné leur vie au Seigneur. Ils ont vécu des expériences mais n’ont pas le Saint-Esprit en eux.


Un enfant a besoin de grandir pour comprendre les choses. Plus il sera obéissant, plus il arrivera à maturité rapidement. Le risque d’une mauvaise croissance est la tiédeur ou le manque de connaissance. C’est pourquoi il est déplorable de voir la légèreté de certains enseignements qui conduisent des milliers de gens en enfer. Jésus lui-même l'avait reproché aux pharisiens et c'est encore ce qu'il dit aujourd'hui à certains conducteurs spirituels Mat 15:14 Laissez–les : ce sont des aveugles qui conduisent des aveugles ; si un aveugle conduit un aveugle, ils tomberont tous deux dans une fosse.


La sortie d’Egypte jusqu’à Canaan est la représentation de notre vie chrétienne. Nous voyons à travers l'exode du peuple juif, tout ce qu’un chrétien rencontre sur sa route, que ce soient les difficultés, les épreuves, mais aussi les idolâtres et les rebelles. Nous y découvrons également l’abondance que Dieu donne à ses enfants et le culte que nous devons lui vouer.

Cependant beaucoup se sont infiltrés dans la foule et ne sont pas nés de nouveau, mais la Parole de Dieu est claire, car elle nous dit que seuls ceux qui persévéreront jusqu'au bout seront sauvés. Le blé et l’ivraie seront triés, Jésus viendra à la fin et nettoiera son aire avec son van à la main. C’est alors que notre libération sera totale, parce que l'oppression disparaitra à tout jamais.


L’Eternel Dieu a délivré les hébreux qui étaient prisonniers des égyptiens, tout comme le messie est envoyé pour délivrer les élus de l’esclavage de Satan. C’est Jésus qui nous rend libre, qui brise nos chaines d’esclavage Jn 8:32 Vous connaitrez la Vérité et la Vérité vous affranchira (rendra libre). Nous étions esclaves du péché mais Jésus a été fait justice pour délivrer tout ceux qui croiraient en son sacrifice à la croix. La délivrance est réelle et complète. Il est séparé définitivement de l’ennemi car la mer rouge a englouti sa vieille nature ainsi que ses ennemis. Une nouvelle créature est né, et elle a besoin de grandir dans la sainteté, elle est mise à part pour se consacrer à son nouveau maitre : Jésus.


Pourquoi devrait-on vivre d’autre délivrance par la suite, puisque Jésus nous a libérés une fois pour toutes ? Jn 8:36 Si donc le Fils vous affranchit, vous serez réellement libres


Dès lors qu’une personne a reçu le sceau de Dieu sur sa vie, elle est libre. 2 Cor 3:17 Or le Seigneur c’est l’Esprit ; et là où est l’Esprit du Seigneur, là est la liberté.

Elle est devenue la propriété du Saint Esprit et n’appartient plus au malin.1 Cor 6:20 Car c’est à un grand prix que vous avez été rachetés. Honorez donc Dieu et rendez-lui gloire par votre corps même, aussi bien que par votre esprit, car tous deux appartiennent à Dieu.


Cependant, c’est à nous de ne plus nous laisser à nouveau asservir par le diable, c’est notre responsabilité. Nous avons été graciés, remis en liberté, et c’est à nous de ne plus nous laisser à nouveau enfermer dans les chaines de l’esclavage. Gal 5:1 C’est pour la liberté que Christ nous a affranchis. Demeurez donc fermes et ne vous laissez pas mettre de nouveau sous le joug de la servitude.


Comment pourrions-nous encore faire les oeuvres des ténèbres, puisque nous avons été transportés dans sa lumière ? 1 Pi 2:9 Vous au contraire, vous êtes une race élue, un sacerdoce royal, une nation sainte, un peuple acquis, afin que vous annonciez les vertus de celui qui vous a appelés des ténèbres à son admirable lumière.


Alors, oui, il y a des luttes et des combats dans notre âme ! Oui, il y a encore des tentations qui nous font chuter, mais le combat est gagné d’avance parce que nous avons été rendus parfaitement libres en Christ. La victoire est là, c’est à nous de la saisir par la foi. Il n’y a plus de délivrance à avoir, elle a été faite une fois pour toute à la croix du calvaire, il y a surtout une position à prendre face au tentateur et face à notre nature qui ne veut pas rentrer dans cette nouvelle vie. Tout nous a été donné, c’est à nous de vouloir vivre en nouveauté de vie et cela va se faire par la mort à soi-même ! Rom 6:11 Ainsi vous-mêmes, regardez-vous comme morts au péché et comme vivants pour Dieu en Jésus-christ.


C’est notre regard sur les choses qui doit changer. Si nous pensons que lutter est trop difficile et qu’à la moindre occasion nous chutons parce que nous ne voulons pas combattre, alors l’ennemi se réjouira de voir que son mensonge paralyse le chrétien. Le Saint-Esprit est là pour nous aider à prendre notre place définitive et si nous nous confions en lui, il fera son travail. L’ennemi ne cessera de nous harceler pour reprendre du terrain, mais nous avons notre part à faire pour le chasser de notre vie, c’est à dire obéir aux commandements de Dieu. Rom 6:17 Mais grâces soient rendues à Dieu de ce ce que, après avoir été esclaves du péché, vous avez obéi de coeur à la règle de doctrine dans laquelle vous avez été instruits.


La mer nous a séparés une fois pour toute de l'emprise du diable. En la traversant, nous sommes devenus des nouvelles créatures par l’Esprit. Nous ne sommes pas seuls et nous ne devons jamais l’oublier ! Le Saint-Esprit est là pour nous aider. Il veut nous remplir et nous aider à avancer dans la sainteté jour après jour. L’ennemi, ainsi que notre vieille nature, tenteront de nous faire penser que c’est impossible, qu’il faut autre chose, mais la clé de la délivrance, c’est notre foi en ce que Jésus a fait à la croix et l’obéissance à ses commandements. Puisque nous avons reçu la liberté gratuitement, donnons nos vies à notre tour gratuitement pour la justice de Dieu. Rom 6:19 De même donc que vous avez livré vos membres comme esclaves à l’impureté et à l’iniquité, pour arriver à l’iniquité, ainsi maintenant livrez vos membres comme esclaves à la justice, pour arriver à la sainteté.


Le problème majeur de l’église actuelle, est qu’elle veut un évangile facile sans aucun effort à faire. Jésus ne nous a pas promis que ce serait facile, mais il nous a donné sa grâce et nous a rendus plus que vainqueur en Lui. Il a tout accompli à la croix, c'est pourquoi la seule chose qu'il nous reste à faire est de saisir cette victoire par la foi et à marcher dans ses pas.

Il y aura cependant des renoncements et une croix à porter, l’accepterons-nous ?

Mais nous avons des promesses certaines que nous devons saisir pour nos vies :

  • le diable a été vaincu,

  • nous sommes plus que vainqueurs en Jésus-Christ,

  • et nous sommes des nouvelles créatures, libres en Jésus-Christ,

Il nous reste juste à le croire !


Il y a un prix à payer, et oui ! Celui de donner notre vie en sacrifice et de nous soumettre à la volonté de Dieu. Pour le reste, il nous a donné le pouvoir de marcher sur les serpents et les scorpions, c’est pourquoi nous devons combattre le bon combat, celui de la foi et non un combat qui a déjà été gagné à la croix de Golgotha. Si l’ennemi nous assaille, quoi de plus normal, c’est un menteur et veut nous empêcher de vivre libre. Soumettons-nous à la volonté de Dieu en obéissant à sa Parole, ainsi parce que nous résisterons au diable, il fuira loin de nous !


L. Gilman



360 vues

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
bottom of page