Rechercher

LA FEMME VERTUEUSE (étude)


Dans le proverbe 31, il semble qu’il soit parlé d’une femme, mais c’est à mon avis, avant tout le portrait de l’Épouse de Christ ! Cette épouse que Jésus sanctifie par sa Parole afin qu'elle paraisse devant lui sans tâche, ni ride, ni rien de semblable, mais sainte et irrépréhensible.


Ce proverbe nous permet de voir les caractéristiques précises de ce qu’elle doit être. Il est également important de savoir que dans l'hébreu original, chaque verset de ce poème commence par une lettre de l’alphabet hébraïque, dans l’ordre alphabétique. C’est ici déjà l’image de la femme parfaite !


Nous allons étudier en détail les qualités de cette épouse :


1) Qui peut trouver une femme vertueuse ? Elle a bien plus de valeur que les perles (v10)


Dans l’hébreu original, ce verset commence par la lettre Aleph א qui a plusieurs représentation.

C’est la lettre qui représente Dieu (1ère lettre d’Elohim). Et parce que c’est la première lettre de l’alphabet, elle symbolise aussi l’unité. Dieu est un et en lui, nous sommes un avec lui.


La femme vertueuse est une femme qui aime Dieu. C’est quoi aimer Dieu ?

  • C’est déjà ne faire qu’un avec lui ! Et ne faire qu’un avec Dieu, c’est penser comme lui et agir comme lui.

  • c'est obéir aux commandements de Dieu Celui qui a mes commandements et qui les garde, c’est celui qui m’aime ; Jn 14:21

  • ce n'est plus vivre pour soi, mais vivre pour lui.

  • c'est chercher à faire la volonté de Dieu uniquement.

Dieu est le centre de sa vie ! Tout est fait en fonction de lui, et autour de lui.


L’Epouse de Christ (c'est à dire tous les véritables enfants de Dieu) est « vertueuse ». Mais que signifie « Vertueuse » ?

C’est le mot « RAYIL » חַיִל en hébreu qui veut dire : force, puissance, valeur, courage, bravoure


Ainsi, nous pouvons en déduire que l’Épouse de Christ :

  • puise sa force et sa puissance en Christ,

  • qu’elle a de la valeur aux yeux de Dieu,

  • qu'elle est pleine de courage pour l’oeuvre de Dieu

  • et qu’Elle se donne toute entière pour le royaume.


Son prix est loin des perles (traduction littérale) (v10)


C’est merveilleux, parce qu’avant de commencer par les détails de ce qu’elle doit être, le Seigneur met d’abord l’accent sur ce qu’elle représente à ses yeux : Elle a de la valeur !

Parce que nous avons été rachetés par le sang de Jésus, nous sommes devenus précieux aux yeux de Dieu ! 1 Pi 2:4 Approchez–vous de lui, pierre vivante, rejetée par les hommes, mais choisie et précieuse devant Dieu

Elle n’est cependant pas parfaite, mais le Seigneur la voit sans défaut parce qu’il l’a lavée par son sang Can 4:7 Tu es toute belle, mon amie, Et il n’y a point en toi de défaut.


Dieu veut que nous reconnaissions notre état misérable ! Sans lui, nous ne sommes rien et ne pouvons rien faire. Ce n'est pas notre personne qu'il aime, car notre chair lui déplait, mais c'est Christ en nous qui le ravit ! Ainsi nous sommes précieux parce que Christ vit en nous ! C’est pourquoi il ne perdra aucun de ceux qu'il a choisi avant la fondation du monde !



2) Le cœur de son mari a confiance en elle, Et les produits ne lui feront pas défaut. (V11)


la lettre Beth ב représente la maison, un endroit saint.

Dieu a fait de la femme vertueuse son temple. Il demeure en elle, c'est pourquoi sa maison doit être une maison de paix, un lieu saint.


Qui est le mari ? C’est Jésus.

Pourrions-nous penser que Jésus a confiance en nous ? Dieu habite dans le coeur de l’épouse de Christ et c’est son esprit qui la dirige. C’est en Son Esprit Saint qu’il fait confiance (et non à la chair). C’est pourquoi la Parole nous dit de vivre par l’Esprit si nous voulons vivre et non mourir Rom 8:13-14 Si vous vivez selon la chair, vous mourrez ; mais si par l’Esprit vous faites mourir les actions du corps, vous vivrez, car tous ceux qui sont conduits par l’Esprit de Dieu sont fils de Dieu.

Ainsi, il confie sa maison à son épouse afin qu’elle s’en occupe, parce qu’il sait qu’elle le fera de tout son coeur.


Sa maison ? ce sont les enfants de Dieu qu’il a mis à sa disposition. L’épouse de Christ a pour mission de prendre soin d’eux en les nourrissant et en les éduquant.


Et les produits ne lui feront pas défaut


David ne nous dit-il pas dans le psaume 23 « Je ne manquerai de rien ». Il est écrit dans la version hébraïque « et le butin ne manquera pas ».

La femme vertueuse a compris le principe fondamental : Cherchez premièrement le royaume et la justice de Dieu ; et toutes ces choses vous seront données par–dessus. Mat 6:33

C’est une loi physique ! Comme la loi de la gravité.

Parce qu’elle a mis Dieu au centre de sa vie et qu’elle vit en communion avec lui, alors elle ne manquera jamais du nécessaire. C’est une promesse divine. « et toutes ces choses vous serons données par dessus ». Dieu pourvoit aux besoins de ses enfants (le nécessaire).

Et en retour elle a confiance en lui ! Elle sait qu’il ne la délaissera jamais, parce qu’il est fidèle dans ses promesses. Ce qu’il dit, il le fait, elle n’en doute pas !



3) Elle lui fait du bien, et non du mal, Tous les jours de sa vie (v12)


Le ג guimel représente l’équilibre entre le bien et le mal, la punition et la récompense, la pauvreté et la richesse. Il est le signe de la maturité.


On peut voir ici que l’épouse de Christ est stable dans sa vie (tous les jours elle fait du bien). Elle prend plaisir à faire du bien, cela fait parti de son quotidien. Ce n’est pas le dimanche seulement et à la réunion de la semaine, mais TOUS LES JOURS DE SA VIE !


Que pouvons-nous apporter de mieux à quelqu’un qui nous fait confiance ?

Lui faire du bien !

C’est quoi faire du bien à Dieu ? FAIRE SA VOLONTÉ

Et sa volonté est simple : AIMER DIEU ET AIMER NOTRE PROCHAIN

  • Aimer Dieu :

Obéir à ses commandements, le louer, l’adorer, prendre du temps avec lui, demeurer dans sa présence.

  • Aimer notre prochain :

Nous avons besoin du fruit de l’Esprit « l’amour, la joie, la paix, la patience, la bonté, la bénignité, la fidélité, la douceur, la tempérance » Gal 5:22


Nous n’avons pas été choisis pour être sauvés uniquement, mais pour servir dans le Royaume. Selon la Parole, nous sommes tous comparables à des arbres, c’est pourquoi nous devons porter du fruit ! Et tout au long de ce proverbe, on le verra.



4) Elle se procure de la laine et du lin, Et travaille d’une main joyeuse. (v13)


Le ד Daleth représente une porte

Cette lettre ouvre la porte vers la richesse spirituelle. De pauvre (son sens premier), elle s’ouvre vers la richesse (le Hé).

Avant de devenir l’épouse de Christ, nous étions pauvres, mais en Christ nous sommes devenus riches.

Dal veut dire « perdre, vacillant »

C’est une porte qui nous conduit dans l’humilité, la mort à soi-même.


L’épouse de Christ est riche parce qu’elle travaille pour le royaume de Dieu. Elle a mis de côté ses désirs égoïstes.


Elle se procure… elle travaille


L’épouse de Christ est en action, elle ne reste pas à rien faire. Dieu déteste la paresse. C’est pourquoi, Il nous appelle tous à être des soldats, des athlètes et des laboureurs : soumis, disciplinés et courageux pour son Royaume.


Elle travaille avec joie à l’oeuvre de Dieu « Ainsi, mes bien–aimés, comme vous avez toujours obéi, travaillez à votre salut avec crainte et tremblement, non seulement comme en ma présence, mais bien plus encore maintenant que je suis absent ; » Php 2:12


Son seul et unique but, c’est le royaume, ce qui consiste à apporter la vie autour d’elle, par divers moyens. Elle le fait avec joie et non par contrainte.

Notre préoccupation première doit être d’accomplir les oeuvres que Dieu a préparées d’avance pour nous. Et nous savons qu’en tant que corps de Christ, nous avons tous une place et reçu au moins un talent.

5) Elle est comme un navire marchand, Elle amène son pain de loin. (v14)


La lettre ה hé symbolise le souffle de Dieu, son Saint-esprit. Il est présent 2 fois dans le tétragramme יהוה

L’épouse de Christ est animé par l’esprit de Dieu et c’est pour cette raison qu’elle est comparée à un navire marchand.


Un navire est fait pour faire de longs voyages

L’épouse est comparé à un navire, parce qu’elle aime voyager dans la Parole.

Qu’est-ce que le pain ? C’est la nourriture quotidienne, la manne céleste.

Jésus est le pain de vie et Jésus est la Parole de Dieu car le pain de Dieu, c’est celui qui descend du ciel et qui donne la vie au monde. Ils lui dirent : Seigneur, donne–nous toujours ce pain. Jésus leur dit : Je suis le pain de vie. Celui qui vient à moi n’aura jamais faim, et celui qui croit en moi n’aura jamais soif. Jn 6:33-35


Le pain, c’est la Parole écrite, incarnée.

Le pain vient de loin, parce qu’il vient du ciel directement. Elle va loin pour chercher sa nourriture, dans les profondeurs de la Parole. Elle aime prendre du temps dans les Écritures saintes pour recevoir des nouvelles révélations.


Avez-vous faim de la Parole ? La faim de mieux connaitre Jésus ?

De mieux connaitre le Père et le Saint-Esprit ?

6) Elle se lève lorsqu’il est encore nuit, Et elle donne la nourriture à sa maison et la tâche à ses servantes (v15)


le vav ו représente un clou. Cette lettre est une conjonction de coordination qui représente, par conséquent, l'union. C’est l’assemblage, la connexion.


L’épouse de Christ vit en connexion avec le Seigneur, parce qu’elle est unie à lui. Elle ne fait qu’un avec lui. « Ce n’est plus moi qui vit, c’est Christ qui vit en moi » Gal 2:20. Et c’est parce qu’elle ne fait qu’un avec lui, qu’elle est zélée pour le Royaume de Dieu, mais aussi pour sa propre maison.


On voit que l’épouse de Christ est courageuse, elle ne se laisse pas aller !

Dieu déteste la paresse et Paul exhortait les chrétiens à travailler de leur mains afin de n’avoir besoin de personne. 1 Th 4:11- 12 et à mettre votre honneur à vivre tranquilles, à vous occuper de vos propres affaires, et à travailler de vos mains, comme nous vous l’avons recommandé, en sorte que vous vous conduisiez honnêtement envers ceux du dehors, et que vous n’ayez besoin de personne.


Qui sont les servantes ? Ce sont les serviteurs de Dieu (hommes et femmes). Nous avons besoin les uns des autres, et l’Épouse de Christ travaille en équipe avec ses frères et soeurs, parce qu’elle est bien consciente qu’elle ne peut pas tout faire toute seule. Les dons et les talents sont distribués différemment à chacun, c’est pourquoi, nous avons besoin les uns des autres.


3 points importants ici à retenir pour nous :

  • Avoir une relation intime et constante avec le Seigneur

  • Avoir du zèle pour son oeuvre « aie donc du zèle »

  • Nous avons besoin les uns des autres

7) Elle pense à un champ, et elle l’acquiert ; Du fruit de son travail elle plante une vigne. (v16)


Le ז zaïn symbolise le combat intérieur, le but à atteindre, et les forteresses à abattre.


C’est une femme qui se débrouille et qui veut faire fructifier ce qu’elle a reçu.

Nous avons l’exemple de la parabole des talents. Cependant, il y a des luttes, soit parce que nous n’osons pas, soit parce que nous pensons que nous valons mieux que ça, ou parce que nous sommes paresseux et que nous ne voulons pas nous investir.


Réfléchissons à nos talents et demandons au Seigneur ce qu’il attend de nous pour les faire fructifier. Si nous sommes en connexion avec lui, nous n’aurons pas de mal à recevoir sa direction. Dieu nous a tous donné au moins quelque chose pour servir à son oeuvre. Qu’en faisons-nous ?

Est-ce qu’aujourd’hui, les fruits et les talents se sont multipliés par rapport au début de notre conversion ?

8) Elle ceint de force ses reins, Et elle affermit ses bras. (v17)


le ח Heth symbolise la vitalité, l’énergie, mais aussi la limite, la frontière, la vie.


La femme vertueusse est une femme pleine de volonté. Elle prend des décisions dans sa vie, car elle ne veut pas se laisser abattre par quoi que ce soit. « elle ceint », « elle affermit ».

Comme la Parole l’enseigne, elle fortifie sa foi pour gagner le combat. C’est une combattante, parce qu’elle n’a qu’un seul but : gagner la course, pour remporter le prix de la victoire.


Si nous voulons avancer dans la vie chrétienne, il n’y a pas d’autres solutions que de prendre des décisions.

  • décider de pardonner,

  • décider de se discipliner,

  • décider d’abandonner des choses,

  • décider de combattre notre moi,

  • décider de renoncer à soi

  • etc…

Notre vie est faite de décision et si nous ne les prenons pas, d’autres les prendront à notre place. « Le royaume appartient aux violents, à ceux qui s’en emparent ».

Il faut saisir le royaume, il faut se battre et prendre des décisions qui parfois nous coûtent et nous font mal.

9) Elle sent que ce qu’elle gagne est bon ; Sa lampe ne s’éteint point pendant la nuit. (v18)


le ט le thet exprime la sûreté et le refuge, l’introspection et la quête spirituelle. Cette lettre représente le bien en règle générale, car la 1ère fois qu’elle apparait dans la bible, c’est pour le mot "TOV" « Et Dieu vit que cela était bon (tov) » (Gen 1:4)

On pourrait ici mettre en parallèle avec le psaume 1 verset 3 « Il est comme un arbre planté près d’un courant d’eau, Qui donne son fruit en sa saison, Et dont le feuillage ne se flétrit point : Tout ce qu’il fait lui réussit. »


Sa lampe, c’est la lumière qui brille en elle. Elle ne s’éteint jamais, parce qu’elle est dans la paix, parce qu’elle a trouvé en Dieu son refuge et qu’elle est en connexion avec lui ! Dieu est le centre de sa vie ! Tout ce qu’elle fait est pour lui et elle fait tout en lui !


Avons-nous vraiment fait de Dieu notre refuge ? Selon le psaume 1 :

  • Trouvons-nous notre plaisir dans la Parole de Dieu ?

  • Avons-nous fait le ménage dans nos relations ?

  • Quelle compagnie aimons-nous ?

De tout cela dépendra notre succès.

10) Elle met la main à la quenouille, Et ses doigts tiennent le fuseau. (v19)


Le י Youd vient de yad (la main). Il symbolise la main avec le poignet et les doigts étendus. Elle vient de la racine yadad ou yadah qui est le verbe jeter ou lancer, rôle que l’on confie à la main.


C’est une travailleuse, elle fait preuve de courage pour le bien de sa maison.


Nous ne devons jamais oublier que notre 1ère église, c’est notre foyer. Certains délaissent leur famille pour l'église des murs, pour les oeuvres, et il ne doit pas en être ainsi. La famille passe avant l’église. (Dieu, famille, église, ..)

11) Elle tend la main au malheureux, Elle tend la main à l’indigent. (v20)

La racine du Kaf כ est Kapah, qui signifie courber, incliner, apprivoiser, dompter. C’est aussi le mot « kefi » qui signifie « le rocher » représentant la force et la stabilité.


L’épouse de Christ n’oublie pas son devoir envers les malheureux. Elle leur tend la main, parce qu’elle ne se croit pas supérieure à eux. C’est pourquoi, elle n’a pas honte de s’incliner devant les démunis et de leur porter secours.


N’oublions jamais les nécessiteux, que ce soit avec notre argent ou par des services (associations ou dons). Beaucoup de gens souffrent et parmi eux, peut-être y a t-il des anges ? Qui sait ? Chaque fois que nous faisons du bien à un malheureux, c’est à Jésus que nous le faisons.

Car j’ai eu faim, et vous m’avez donné à manger ; j’ai eu soif, et vous m’avez donné à boire ; j’étais étranger, et vous m’avez recueilli ; j’étais nu, et vous m’avez vêtu ; j’étais malade, et vous m’avez visité ; j’étais en prison, et vous êtes venus vers moi. Les justes lui répondront: Seigneur, quand t’avons–nous vu avoir faim, et t’avons–nous donné à manger ; ou avoir soif, et t’avons–nous donné à boire ? Quand t’avons–nous vu étranger, et t’avons–nous recueilli ; ou nu, et t’avons–nous vêtu ? Quand t’avons–nous vu malade, ou en prison, et sommes–nous allés vers toi ? Et le roi leur répondra: Je vous le dis en vérité, toutes les fois que vous avez fait ces choses à l’un de ces plus petits de mes frères, c’est à moi que vous les avez faites. Mat 25:35-40

12) Elle ne craint pas la neige pour sa maison, Car toute sa maison est vêtue de cramoisi. (v21)


Le lamed ל signifie : être instruit, apprendre par expérience, unir attacher, frapper. Cette lettre indique un but vers lequel aller, mais aussi la transition dans laquelle on se trouve avant d’aboutir à un état nouveau. « la parole sans les actes ne vaut rien ! » La connaissance doit amener à l’action.


Ce verset est très important.

Le cramoisi est un rouge, qui représente le sang de Jésus. Dans l’ancien testament, le cramoisi est souvent présent. Il est la couleur prédominante du tabernacle, la plupart du temps assemblé avec deux autres couleurs (bleu et pourpre)

  • le rideau de la porte du parvis,

  • le rideau de l’entrée de la tente,

  • le voile qui sépare le lieu saint et le lieu très saint,

  • les tapis qui le recouvraient

  • la ceinture du souverain sacrificateur,

  • Et son éphod,

Et la neige représente ici les difficultés, les épreuves.


L’épouse de Christ ne craint pas pour les siens, pour ses proches, car toute sa maison est recouverte du sang de Jésus. Parce qu’elle appartient à Christ, ceux qui habitent sous son toit, bénéficient de la protection de Dieu sur leur vie.

Paul a dit que tous ceux qui vivaient sous le toit d’un croyant était sanctifié Car le mari non–croyant est sanctifié par la femme, et la femme non–croyante est sanctifiée par le frère ; autrement, vos enfants seraient impurs, tandis que maintenant ils sont saints. 1 Cor 7:14

Les non croyants bénéficient de la protection de Dieu, tant qu’ils vivent sous le toit du croyant conjoint ou parent. Ils ne sont pas sauvés pour autant, mais ils ont le privilège d’entendre la Parole de Dieu et de voir le témoignage de Christ à travers celui ou celle qui est sauvé. Les prières et le témoignage sont le meilleur moyen pour l’évangélisation. C’est pourquoi l’Épouse de Christ n’a pas peur, elle sait que ses proches sont sous la protection de Dieu tant qu’elle les a auprès d’eux.

Nous avons l’exemple de Rahab et de sa famille qui a été sauvée sous la condition d’être sous son toit au moment où le peuple juif viendrait prendre possession de Canaan. La ville sera dévouée à l’Eternel par interdit, elle et tout ce qui s’y trouve ; mais on laissera la vie à Rahab la prostituée et à tous ceux qui seront avec elle dans la maison, parce qu’elle a caché les messagers que nous avions envoyés. Nb 6:17


L’Épouse de Christ a un témoignage auprès des siens. Elle reflète la lumière autour d’elle, elle brille et ils le voient. Elle connait la Parole, mais surtout, elle la met en pratique. Pourquoi ? Parce qu’elle aime Dieu et parce qu’elle a un but : le salut de toute sa maison.


Il est extrêmement important d’être un témoignage vivant de Christ dans notre maison, c’est ce à quoi nous sommes appelés. Bien que nous ne serons jamais parfaits, nous devons absolument marqués la différence avec le monde. Notre famille doit voir du changement, elle doit voir Christ en nous !

Si nous avons été choisis, c’est pour briller auprès de ceux qui nous entourent. Nous ne devons jamais l’oublier. Jésus est la lumière et nous devons le représenter auprès de ceux qui ne le connaissent pas encore.

13) Elle se fait des couvertures, Elle a des vêtements de fin lin et de pourpre (v22)

Le mem מ est la lettre de l’introspection qui nous pousse à descendre en nous et à nous interroger sur notre existence. C’est aussi la lettre qui représente l’eau, c’est à dire la vie. Ainsi elle révèle en nous ce qui est caché.

Parce que nous avons reçu la vie en nous grâce au sacrifice de Jésus sur la croix, nous sommes par conséquent devenus le temple du Saint-Esprit.


Les couvertures représentent le tabernacle, c’est à dire le Temple de Dieu 1 Cor 6:19. Elles étaient de 3 rouges différents : cramoisi, pourpre violet et pourpre. Le rouge représente le sang de Jésus, mais le pourpre représente aussi le vêtement du sacrificateur et nous savons que l’épouse de Christ est devenu devant Dieu un sacrificateur Ap 1:6. Et cette vie qui coule en nous, nous purifie jour après jour en révélant à note coeur ce qui a besoin d’être sanctifié.


Quant au vêtement de fin lin, il représente notre sanctification. Les enfants de Dieu sont tous revêtus d’un vêtement blanc. Sans ce vêtement, il est impossible de faire parti du royaume Mat 22:12-13. Et nous savons que l’Épouse de Christ se sanctifie, selon Heb 12:14 Et qu’elle se consacre pleinement à Dieu, parce qu’il est sa seule raison d’être Rom 12:1-2


Être le temple du Saint-esprit implique automatiquement la sanctification. La grâce qui nous a été offerte pour le salut nous enseigne aussi à renoncer au péché et à nous purifier.

14 - Son mari est connu aux portes des villes, Lorsqu’il siège avec les anciens du pays (v23)


Le noun נ est le symbole du fondement. Et ce fondement, c’est Jésus, la pierre angulaire sur laquelle l’enfant de Dieu bâtit sa vie.


Le mari, c’est Jésus. Il est le fondement de la vie de tout chrétien.

Est-il vraiment celui qui siège au centre de ma vie ?

15 - Elle fait un vêtement de fin lin et le vend, Et elle donne une ceinture au marchand (v24)


Le Samekh ס représente l’appui, le soutien.


La ceinture est le symbole de la vérité « Mettez à vos reins La ceinture de la vérité » Eph 6:14. "Elle livre une ceinture" (dans l’hébreu original). En d'autres mots, l'Épouse de Christ apporte la bonne nouvelle autour d’elle. Et elle le fait parce qu’elle a fondé sa vie sur Christ et s’appuie ainsi sur lui.


Suis-je un bon témoignage pour les non chrétiens ? Est-ce que je suis porteur de la bonne nouvelle ?



16 - Elle est revêtue de force et de gloire, Et elle se rit du jour d’après. (v25)


Ayin ע est la vision, la perception, la révélation, la source.


Peu importe ce que l’Épouse de Christ voit de ses yeux, elle regarde au delà du visible, parce qu’elle a mis tout son espérance en Christ. Elle sait qu’elle n’est pas seule, parce que Jésus vit en elle.


L’Eternel est la force de son peuple, Il est le rocher des délivrances de son oint. Ps 28:8

C’est important de prendre conscience que nous sommes revêtue de force et de gloire, à chaque instant ! En avons-nous conscience ?


L’avenir ne lui fait pas peur, parce qu’elle sait qu’elle vivra éternellement et que Dieu s’occupe de ses affaires, parce qu’elle lui fait confiance. La peur n’évite pas le danger, mais par contre elle nous paralyse. Le Seigneur nous assure sa protection, son secours, son soutien et surtout la vie éternelle. Alors pourquoi craindre ? Il est écrit 365 fois dans la bible de ne pas craindre !

17 - Elle ouvre la bouche avec sagesse, Et des instructions aimables sont sur sa langue. (v26)


Le פּ représente la bouche.


Que dit Jacques au sujet de notre langue ? Que c’est le plus petit membre et qu’il peut pourtant être un venir mortel. La mort et la vie sont en son pouvoir et il ne faut pas qu’il en soit ainsi. Un seul mot peut tuer ! C’est pourquoi, il nous invite à demander à Dieu la sagesse, parce qu’il nous la donnera.

L’Épouse de Christ maitrise sa bouche et ne pas dit pas de grossièretés. Qu’il ne sorte de votre bouche aucune parole mauvaise, mais, s’il y a lieu, quelque bonne parole, qui serve à l’édification et communique une grâce à ceux qui l’entendent. Eph 4:29

18 - Elle veille sur ce qui se passe dans sa maison, Et elle ne mange pas le pain de paresse (v27)


Le Tsadé צ vient du mot Tsadah qui signifie : poursuivre, traquer. Mais aussi du mot araméen testa qui signifie : dessein, plan.


L’Épouse de Christ observe et prie (c’est une sentinelle). Elle attend patiemment sans être passive pour autant. Elle voit et agit dans l’ombre. Elle n’est pas aveugle, ni insouciante. Elle examine ce qui se passe et agit dans la prière, parce qu’elle sait que Dieu peut tout ! Elle lui fait confiance.