Rechercher

LE VÉRITABLE SUCCÈS



Bravo. Excellent travail. Bon boulot. Lorsque nous étions enfants, nous aimions entendre des paroles encourageantes de la part de nos pères, mères, grands-parents, enseignants et entraîneurs. Je me souviens très bien du sourire approbateur de mon père et de l’étreinte affectueuse de ma mère lorsque je faisais du bon travail. À vrai dire, à l’âge adulte, nous voulons toujours qu’on nous dise que nous avons bien travaillé. Nous aimons être encouragés lorsque nous avons réussi.


Dieu nous a donné un désir inhérent de réussite. Nous voulons être des hommes, des femmes, des parents, des grands-parents, des employés, des étudiants et des chrétiens qui réussissent. Nous voulons réussir non seulement parce que cela fait du bien de réussir, mais aussi parce que nous savons que c’est bien de réussir.


Nous voulons réussir pour notre propre sécurité et pour pouvoir subvenir à nos besoins et à ceux de nos familles. Nous voulons que notre vie ait de l’importance, et nous voulons que notre travail ait de l’importance. Nous voulons être appréciés, respectés et aimés. Nous ne voulons pas faire de notre mieux et échouer, et nous ne voulons pas non plus avoir du succès dans tous les mauvais domaines. Nous voulons accomplir de bonnes choses et faire en sorte que nos vies fassent la différence là où cela compte vraiment.


Certains disent que le désir de réussite est intrinsèquement mauvais. D’autres pensent que la réussite terrestre est tout ce qui compte. Les deux ont tort. Dieu nous a donné le désir de réussir, et en nous efforçant d’atteindre une réussite définie par la Bible, nous rendons gloire à notre Créateur. Cependant, le succès tel que défini par la Bible ne ressemble pas toujours à un succès aux yeux du monde.


Dieu nous appelle à être fidèles, car c’est cela le vrai succès. La fidélité est toujours synonyme de fécondité et de succès aux yeux de Dieu. Elle n’est pas toujours synonyme de succès aux yeux des hommes. Dieu nous appelle à être fidèles alors que nous dépendons quotidiennement du Saint-Esprit pour que notre chemin soit prospère et que nous ayons du succès pour sa gloire, et non pour la nôtre (Jos 1.8 ; Ps 118.25). Et alors que nous attendons le retour de Jésus Christ, qui est notre seul espoir de succès véritable et ultime, puissions-nous nous efforcer d’être toujours fidèles afin d’entendre notre Sauveur dire : « C’est bien, bon et fidèle serviteur » (Mt 25.23a).


Burk Parsons

47 vues