Rechercher

MARC 16



Verset 1 à 5

Les 3 femmes qui étaient au chevet de Jésus lorsqu’il était sur la croix, se rendent au tombeau le dimanche matin pour embaumer son corps, selon la tradition. Mais le tombeau est ouvert, et au lieu de voir le corps de Jésus, elle voit un ange assis qui les attend. Comment ne pas être effrayé ?


Verset 6 à 8

En clair, l’ange leur annonce que Jésus est vivant et qu’il les attend en Galilée.

Les 3 femmes ne savent plus quoi penser.


Verset 9 à 11

Marie madeleine a le privilège de voir Jésus en premier. Jean rapporte qu’elle ne l’avait pas reconnu jusqu’à ce qu’il l’appelle par son nom (Jn 20:14-16). L’aspect de Jésus a changé, et il ne peut être touché (Jn 20:17).

Elle porte la nouvelle mais sans succès, car personne ne veut la croire. Ils auraient pourtant du se rappeler ce que Jésus leur avait annoncé lors du repas de la pâque qu’il avait célébrée avec eux, qu’il ressusciterait et qu’il les attendrait en Galilée (Mc 14:28). Mais ils sont incrédules, cela dépasse leur entendement et c’est en plus annoncé par une femme, ce qui rend le témoignage sans importance.


Verset 12 à 13

Jésus a discuté avec ces deux disciples sur la route d’Emmaüs. Ce récit nous est rapporté dans Lc 24:13-32. Ils passèrent un long moment avec lui sans le reconnaitre, ce n’est qu’au moment du repas que leur yeux s’ouvrirent. Comme ce fut le cas avec Marie Madeleine, on en conclue que son aspect n’était plus le même physiquement.


Verset 14

Bien que le corps de Jésus soit réel, les disciples l’ont pris pour un esprit (Lc 24:37) car il leur est apparu devant tous, sans passer par la porte (Jn 20:19-20).


Verset 15

C’est la grande mission pour tous les chrétiens du monde entier et pour tous les temps : annoncer la bonne nouvelle à tous. C’est le verbe grec « Kerusso » qui veut dire : être un hérault, c’est à dire proclamer de manière formelle, avec autorité et gravité afin que le message soit pris au sérieux.

Le but de cette mission est de faire des disciples et non des adhérents (Mat 10:5-6). Et pour ce faire, il est essentiel de prêcher la repentance et le pardon des péchés, comme l’indique Luc (24:47)


Verset 16

Croire, c’est le verbe « pisteuo » qui signifie : penser être vrai, être persuadé, placer sa confiance en, confier sa fidélité.

Beaucoup croient en Jésus, mais peu le suivent réellement, place leur confiance en lui et lui sont fidèles jusqu’à la mort. Celui qui croit bibliquement, est régénéré par l’Esprit, voit sa vie totalement transformée et porte du fruit. Des fleuves d’eaux vives coulent de son sein (Jn 7:38)

Celui dont le coeur ne change pas démontre qu’il ne croit pas. Il croit peut-être au Jésus historique, au fils de Dieu qui a souffert et qui est allé à la croix, mais il ne se confie pas en lui, ne lui remet pas les clés de sa vie et ne porte pas de fruits. On reconnait celui qui croit à ses fruits Si vous portez beaucoup de fruit, c’est ainsi que mon Père sera glorifié, et que vous serez mes disciples. Jn 15:8


Verset 17 à 18

D’après ce verset tous les chrétiens de la terre devraient faire ces choses, mais Paul précise dans sa lettre aux corinthiens que tous ne les feront pas. (1 Cor 12:29-30). La voix par excellence n’est pas toutes ces choses, mais l’amour que nous aurons les uns envers les autres ainsi que pour notre Seigneur. Beaucoup d’ailleurs feront de grandes choses et entendront pourtant Jésus leur dire ouvertement « je ne vous ai jamais connus » Mat 5:23

Nous avons reçu l’autorité en Jésus Christ et lorsque le Seigneur nous pousse à agir, il nous donne aussi la puissance pour le faire. Ne cherchons pas le sensationnel, soyons juste des serviteurs humbles qui obéissons à notre Maitre. C’est lui et uniquement lui qui doit être glorifié.


Verset 19

Les disciples ont regardé Jésus partir sous leurs yeux. Et des anges leur ont dit que c’est également de cette manière qu’il reviendra (Ac 1:11).

Jésus n’est plus avec nous, mais son Esprit a pris le relais, ce qui est bien plus avantageux pour nous, car il est en chacun de ceux qui croient et ne les quitte jamais. En attendant son retour glorieux pour établir son Royaume sur la terre pendant 1000 ans, Jésus est à la droite du Père et il intercède pour tous ceux qui lui appartiennent (Rom 8:34).


Verset 20

Bien que l’Esprit saint n’était pas encore en chacun d’eux, les disciples n’ont pas attendu pour se mettre à l’action, et le Saint-Esprit les accompagnait partout et agissait au milieu d’eux et avec eux.

Comme les disciples, n’attendons pas de grandir et de recevoir plus de puissance, pour prêcher l’évangile et délivrer les captifs. Le Seigneur nous accompagne et agit à travers nous. Proclamons la bonne nouvelle et faisons-lui confiance, c’est lui qui détient la puissance pour convaincre les coeurs et les conduire vers lui.




12 vues