top of page

REPRENDRE CEUX QUI S'ÉGARENT



Mes frères, si quelqu’un parmi vous s’est égaré loin de la vérité, et qu’un autre l’y ramène, qu’il sache que celui qui ramènera un pécheur de la voie où il s’était égaré sauvera une âme de la mort et couvrira une multitude de péchés. Jc 5:19-20


Qu’est-ce que la conversion ? C’est un changement radical. C’est la transformation d’une personne en une autre personne. L’apôtre Jacques nous parle ici, dans ce passage, d’un pécheur qui est parmi nous et qui s’est égaré loin de la vérité, c’est à dire de quelqu’un qui n’a jamais été régénéré.


S’égarer loin de la vérité ne signifie pas que quelqu’un a forcément accepté un jour la vérité dans son coeur, mais plutôt qu’il l’a entendue et qu’il en a peut-être même adopté les principes pour sa vie, sans avoir été transformé à l’intérieur. Son coeur de pierre n’a jamais été remplacé par un coeur de chair. Il a eu l’occasion de se repentir et de crier à Dieu, mais au lieu de cela, il s’est érigé un dieu à sa convenance. Quelqu'un qui a accepté la vérité dans son coeur ne peut plus s'égarer, parce que le Seigneur le garde dans ses voies et bien qu'il chute encore de manière régulière, il persévèrera jusqu'à la fin, selon le plan parfait de Dieu pour tous ceux qu'il a connus d'avance. Car ceux qu’il a connus d’avance, il les a aussi prédestinés à être semblables à l’image de son Fils, afin que son Fils fût le premier–né entre plusieurs frères. Et ceux qu’il a prédestinés, il les a aussi appelés ; et ceux qu’il a appelés, il les a aussi justifiés ; et ceux qu’il a justifiés, il les a aussi glorifiés. Rom 8:29-30


Malheureusement les bancs de nos églises comptent beaucoup de faux convertis. Ils ont vécu une ou plusieurs expériences agréables, se sont fait baptisés, mais n’ont jamais vécu la nouvelle naissance. Bien qu’ils aient accepté Jésus officiellement, les uns pourtant continuent de se livrer au péché et les autres à ne pas sonder les écritures.

Confesser Le salut ne consiste pas seulement à accepter Jésus, encore faut-il le suivre et marcher dans ses voies. C’est cela croire en lui !


L’apôtre nous rappelle ici l’importance de reprendre ceux qui pensent faussement être en sécurité. Il met le doigt sur ceux qui nous entourent et plus précisément sur ceux qui sont à l’intérieur de l’église « quelqu’un parmi vous ». Et si la Bible nous enseigne à reprendre ceux qui pêchent volontairement, ici plus particulièrement Jacques nous demande de reprendre ceux qui s’éloignent de la doctrine biblique.


La vérité est difficile à entendre, elle redresse sévèrement parfois. C’est une arme à double tranchant qui sépare l’âme et l’esprit. Elle ne permet ni le compromis, ni le moindre mensonge. C’est pourquoi beaucoup la rejettent soit parce qu’ils ne veulent pas réellement suivre Christ, ou soit parce qu’ils ne reçoivent pas le bon enseignement. Ils seront néanmoins responsables devant Dieu, car ils ne cherchent pas à confronter ce qu’ils entendent avec la Parole de Dieu, parce qu’ils n’ont pas reçu l’amour de la vérité dans leur coeur et se laissent par conséquent, entrainer à tout vent de doctrine.


Reprendre quelqu’un pour le conduire dans la vérité est un acte d’amour et il faut beaucoup de courage pour le faire. Et le Seigneur aidera tous ceux qui ont soif de vouloir sauver les âmes des flammes de l’enfer.


Notre mission est le salut des âmes, et c’est ce qui doit préoccuper en premier lieu chaque enfant de Dieu. C’est pourquoi, n’ayons pas peur d’avoir parfois un message radical, pourvu qu’il annonce la Vérité et uniquement la vérité. N’ayons pas peur des autres, de leur rejet et des « qu’en dira-t-on », car c’est ce qui paralyse en grande partie le peuple de Dieu. Soyons au contraire, des vaillants soldats de Christ en brandissant avec fierté la Parole de Vie au plus grand nombre. Le salut des âmes en dépend !


L. Gilman

133 vues

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
bottom of page