1 CORINTHIENS 8 et 9


Chapitre 8


Verset 1 à 2

Paul va parler d’un sujet qui ne devrait normalement pas posé de problèmes si en effet tout le monde connaissait bien la vérité. Le souci, c’est que même si nous connaissons, nous ne connaissons qu’en partie, et si nous connaissons en partie, nous n’avons pas à nous enfler d’orgueil, car c’est l’Amour qui est le plus important !


Verset 3

Mais si quelqu’un aime Dieu, celui-là est connu de lui.

Verset très fort qui pourrait être dit également à l’inverse : « Si quelqu’un n’aime pas Dieu, Dieu ne le connait pas » Qu’est ce qu’aimer Dieu : 1 Jean 5:3 Car voici ce qu’est l’amour de Dieu : que nous gardions ses commandements. Et ses commandements ne sont pas un fardeau,

Donc, si quelqu’un obéit à la parole de Dieu, il l’aime et Dieu le connait, mais à l’inverse,

Quelqu’un qui n’obéit pas à la parole de Dieu n’est pas connu de lui !

Jésus l’a affirmé Matthieu 7:23 Alors je leur déclarerai : Je ne vous ai jamais connus ; écartez-vous de moi, vous qui commettez l’iniquité !


Verset 4 à 8

Verset 4 Pour ce qui est donc de manger des viandes sacrifiées aux idoles, nous savons qu’il n’y a point d’idole dans le monde, et qu’il n’y a qu’un seul Dieu. Verset 7 Mais cette connaissance n’est pas chez tous.

À Corinthe, presque toute la viande présentée sur les étals des marchands avait déjà été sacrifiée aux idoles. Les prêtres en gardaient une partie, et le reste revenait aux commerçants. La question des Corinthiens était donc de savoir s’ils pouvaient en manger. Paul leur répond ceci (Français courant) : … une idole ne représente rien de réel.

Par conséquent, il n’y a pas de différence entre une viande qui a été sacrifiée aux idoles et une viande qui ne l’a pas été. Consommer de cette viande ou non n’a aucune espèce d’importance. Voilà pourquoi Paul déclare qu’il est possible d’en consommer.


Il y a ici un point important à saisir. Manger de la viande qui a été sacrifiée aux idoles n’est pas la même chose qu’adorer un esprit mauvais


Paul n’y voit pas d’inconvénients, car ce qui importe c’est ce que nous pensons réellement dans notre cœur.


Verset 9 à 13

Manger de cette viande en adorant le seul vrai Dieu n’a donc aucune importance. Par contre, le faire en présence de quelqu’un pour qui cela a eu de l’importance est très dangereux ! Cela risque de troubler sa conscience et de le le faire chuter verset 9 Prenez garde, toutefois, que votre liberté ne devienne une pierre d’achoppement pour les faibles.

Exemples concrets actuels : manger du porc devant un ex musulman, boire de l’alcool en présence d’un ancien alcoolique, etc…

Il ne faut pas prendre cela à la légère verset 12 En péchant de la sorte contre les frères, et en blessant leur conscience faible, vous péchez contre Christ.


Devant ces personnes fragiles, nous devons nous abstenir afin de les protéger !



Chapitre 9


Verset 1 à 3

Paul rappelle qu’il est un homme comme un autre et qu’il a des droits légitimes.

Il dit clairement qu’il est libre, apôtre, qu’il a vu Jésus et que les corinthiens sont son œuvre dans le Seigneur. Il ne se vante pas de cela, il le rappelle pour bien leur faire prendre conscience qu’il aurait des droits normalement et qu’il ne les revendique pas.


Verset 4 à 12

Paul est en train de leur dire qu’ ils pourraient, lui et son compagnon de route, Barnabas, bénéficier de choses tout à fait normales, comme avoir une aide qui les aiderait pour les travaux domestiques, être nourris aux frais de la communauté et arrêter de travailler pour se consacrer à 100% à l’œuvre. Or ce n’est pas le cas !

verset 12 Si d’autres jouissent de ce droit sur vous, n’est-ce pas plutôt à nous d’en jouir ? Mais nous n’avons point usé de ce droit ; au contraire, nous souffrons tout, afin de ne pas créer d’obstacle à l’Evangile de Christ.

Ils ne l’ont pas fait pour ne pas créer d’obstacle à l’évangile ! Sans doute pour les murmures, les médisances. Ils ont tout pris à leur charge sans attendre rien de personne.

Tout travailleur travaille pour recevoir un salaire, mais Paul le fait par amour pour l’évangile. IL n’a jamais voulu être à la charge de qui que ce soit.

Ceux qui annoncent l’évangile et s’occupent des brebis ne devraient pas avoir de charges supplémentaires, mais pouvoir se consacrer à fond à cette tâche verset 9 Car il est écrit dans la loi de Moïse : Tu n’emmuselleras point le bœuf quand il foule le grain.


Verset 13 à 14

En principe, tous ceux qui servent dans le temple doivent être rémunérés de cela. Cela a été mis en place pour les lévites. Ils sont chargés de faire le service dans le temple et en contre parti, ils reçoivent la dîme du peuple Nombres 18:24 Je donne comme possession aux Lévites les dîmes que les enfants d’Israël présenteront à l’Eternel par élévation ; c’est pourquoi je dis à leur égard : Ils n’auront point de possession au milieu des enfants d’Israël.

Ce qui était valable au départ et toujours valable aujourd’hui. Il est normal que ceux qui s’investissent à fond pour le Seigneur soit rémunéré par le peuple.


Verset 15 à 18

Paul est fier d’annoncer l’évangile sans recourir à ses droits. Fier, parce qu’il veut donner gratuitement ce que lui-même a reçu gratuitement. Il a des droits, mais préfère de loin, ne pas les utiliser car pour lui, c’est là, sa récompense : Donner gratuitement.

Cette récompense, c’est verset 18 Quelle est donc ma récompense ? C’est d’offrir gratuitement l’Evangile que j’annonce, sans user de mon droit de prédicateur de l’Evangile.


Verset 19 à 23

Paul est libre en Christ, mais son but c’est de sauver le plus d’âmes possibles, aussi pour le faire, il s’est rendu « esclave » de tous.


En grec "douloo" (doo-lo’-o) = servitude, esclaves, liés, esclavage, adonné ;

1) rendre esclave de, réduire à l’esclavage au passif être asservi par quelqu’un, sous la domination de asservir pour soi, soumettre à sa puissance

2) métaph: se donner entièrement, se rendre esclave de


Paul ne veut pas dire qu’il fait ce que les autres font, mais qu’il se met à leur niveau pour qu’ils ne sentent pas de différence. Il n’est plus sous la loi, mais se conforme à la loi de Christ et cela ne l’empêche pas de se faire accepter partout, même auprès de ceux qui pratiquent la loi et de ceux qui ne pratiquent aucune loi.

Lorsque Paul a pris Timothée sous sa coupe, il l’a fait circoncire et pourtant, Paul n’est plus pour la circoncision de la chair, mais il l’a fait à cause des juifs afin qu’il soit admis et que ça ne soit pas un sujet de scandale.

Concrètement, voici des exemples :

  • si je vais évangéliser chez des