Rechercher
  • S et D HATZAKORTZIAN

LE PARDON


Un des obstacles majeurs à l’épanouissement du chrétien est le ressentiment. En refusant de pardonner, le chrétien se détruit lui-même spirituellement, moralement et physiquement. Cette vérité, qui occupe pourtant une place si importante dans les Ecritures, est malheureusement trop souvent négligée. Que de vies, de foyers et d’églises sont ravagés par ce fléau !

L’esprit de pardon, est sans conteste, le fondement sûr et indispensable d’une vie chrétienne heureuse et victorieuse, une condition incontournable dont nous essayerons de découvrir ensemble toute la portée. Le Seigneur est très clair à ce sujet. Il nous révèle que pardonner n’est pas un luxe, mais une nécessité. Il connaît nos cœurs, nos difficultés dans ce domaine, c’est pourquoi Il veut nous aider à expérimenter la puissance libératrice du pardon. Le pardon est réellement la clé de nos relations avec Dieu et les hommes. Nous avons pu nous rendre compte maintes fois de ce grand besoin dans l’église. D’autre part combien de fois nous avons pu nous réjouir en voyant l’esprit de pardon opérer des miracles, brisant les cœurs les plus durs, rétablissant des foyers désunis et changeant les situation les plus désespérées....




1) LE PARDON AU SEIN DE L’ÉGLISE


a) Le principe de l’humilité.

En faisant le premier pas vers la réconciliation nous donnons nous-mêmes l’exemple en demandant pardon pour nos fautes, même lorsque nous avons raison... Il n’y a rien de tel pour toucher le cœur de quelqu’un. Il faut cependant reconnaître que malgré notre bonne volonté, les résultats ne seront pas toujours aussi positifs. Néanmoins nous aurons fait notre part devant Dieu.

b) Le principe de l’entretien secret.

« Si ton frère a péché, va et reprends-le « entre toi et lui seul ». Si le Seigneur nous exhorte à rechercher un entretien avec notre frère c’est que, dans certains cas, le problème ne peut être résolu autrement. Toutefois l’esprit dans lequel se déroulera l’entretien est aussi important que l’entretien lui-même.

c) Le principe du pardon immédiat.

Marc 11/25 Et, lorsque vous êtes debout faisant votre prière, si vous avez quelque chose contre quelqu'un, pardonnez, afin que votre Père qui est dans les cieux vous pardonne aussi vos offenses.

Pardonnons donc immédiatement lorsque l’on nous a fait du tort. C’est là l’exhortation du Seigneur dans ce verset. La pire des choses c’est de vouloir ruminer infiniment notre problème. En pardonnant, nous nous libérons de tout ressentiment et nous rétablirons la communion avec celui qui nous a fait du tort. Mais pour que cette communion soit réelle, il faut que notre pardon soit définitif.

d) La calomnie, un obstacle des plus sérieux à la réconciliation.

Les 3 principes que nous venons d’aborder nous montrent comment un chrétien devrait agir quand on lui fait du tort. Mais malheureusement, dans beaucoup de cas, le chrétien réagit d’une manière contraire à ces principes bibliques... Que de réputations ruinées, de vies brisées, d’églises détruites, et tout cela par des accusations mensongères parmi les chrétiens.


e) Le pardon, une réelle source de purification et de réveil.

L’esprit de pardon entre chrétiens amènera le réveil dans l’église. Les obstacles étant balayés, l’Esprit de Dieu pourra se manifester librement... Bien souvent nous attendons que Dieu agisse dans l’église, alors que c’est Dieu qui nous attend. Dès que nous agirons, Dieu agira aussi et alors nous verrons l’Esprit de Dieu répandre ses fleuves d’eau vise sur nous tous.



2) LE PARDON : UNE DÉCISION


Nous allons maintenant souligner une vérité très importante concernant le pardon. L’ignorance de cette vérité est la cause de beaucoup de confusion et de souffrances. Le pardon n’est pas une émotion, mais une décision. Le pardon n’est pas un sentiment, mais un acte de notre volonté. A nous donc le vouloir, et à Dieu le pouvoir...

Nous ne pouvons contrôler nos émotions, mais nous pouvons contrôler nos décisions. Beaucoup de chrétiens, mêmes consacrés, vivent encore au niveau de leurs émotions ou de leurs sentiments. Nous devons apprendre à ne pas nous laisser dominer par nos émotions dans notre vie chrétienne. Cette vérité d’une très grande importance s’applique tout particulièrement au pardon... N’attendez donc pas de sentir quelque chose pour pardonner, vous devez décider à le faire... Rappelez vous donc que vous pouvez décider de pardonner. C’est une question d’obéissance à la Parole de Dieu. Une fois la bonne décision prise, le Saint-Esprit influencera tôt au tard vos sentiments. Mais si vous attendez de bons sentiments pour prendre une décision, vous attendrez longtemps, et vous n’en prendrez jamais. Mettez de côté vos sentiments et décidez de pardonner. Dieu donne toujours la force de pardonner à ceux qui veulent pardonner.



3) COMMENT PARDONNER

« Je pardonne mais je n’oublie pas ! » Voilà une expression que nous avons souvent entendue ou que nous avons dite nous-mêmes... N’oublions donc pas qu’il est aussi grave de mal pardonner que de ne pas pardonner du tout. On peut avoir le pardon sur les lèvres sans l’avoir dans notre cœur...


a) Savoir demander pardon lorsqu’on a tort

Matt 5:23.24 Si donc tu présentes ton offrande à l'autel, et que là tu te souviennes que ton frère a quelque chose contre toi, laisse là ton offrande devant l'autel, et va d'abord te réconcilier avec ton frère; puis viens présenter ton offrande.

Dans une telle situation notre conscience nous dicte d’aller trouver notre frère pour nous réconcilier avec lui. C’est alors seulement que Dieu pourra de nouveau nous bénir.


b) Savoir demander pardon dans un bon esprit :

Reconnaissez vos fautes et soyez rempli d’amour. Ne ressemblez donc pas à ceux qui viennent vous demander pardon, mais qui vous laissent en définitive l’impression que c’est vous êtes en faute.


c) Savoir pardonner en cherchant à comprendre

Nous pardonnerons plus facilement si nous cherchons à comprendre les raisons qui ont motivé certains actes. Il y a toujours une raison, et si nous la connaissons, nous agirons différemment à l’égard de notre prochain.


d) Savoir pardonner en cherchant à oublier

Pour pardonner vraiment, apprenons à oublier... Oublier n’est pas « avoir un blanc », une sorte d’amnésie qui efface notre passé. Une expérience douloureuse peut nous revenir en mémoire, mais elle ne nous fait plus mal, nous ne la revivons plus.


e) Savoir pardonner immédiatement

Apprenons à pardonner d’emblée, avant que le mal ne s’aggrave. Et pardonnons avant qu’on vienne nous demander pardon.


f) Savoir pardonner continuellement

Notre pardon doit être un pardon sans mesure ... Mais comment ? En réalisant que pour un pardon complet, nous devons considérer notre frère comme s’il ne nous avait jamais rien fait de mal.


g) Savoir pardonner définitivement

Pardonnons et ne revenons plus sur ce qui a été pardonné !... Veillons à ce que notre pardon soit totalement désintéressé et offert sans condition.


h) Savoir pardonner en priant

Rappelons nous que c’est en priant pour ses ennemis que Jésus a pardonné sur la croix. A notre tour, prions nous aussi pour ceux qui nous ont offensés.


S et D HATZAKORTZIAN



16 vues