Please reload

JONAS 1 et 2

 

CHAPITRE 1

 

Verset 1 à 3

Jonas reçoit un commandement du Seigneur et il fait tout l’inverse. Le Seigneur lui demande de se lever pour aller à Ninive, et il va effectivement se lever mais pour aller à Tarsis dans le sens inverse. Et Jonas se leva pour fuir à Tarsis, loin de la face de YHWH (original)

Jonas fuit la présence de Dieu, il ne veut pas obéir ! 

 

Verset 4 à 16

Nul ne peut se cacher devant la face de l’Eternel, il est puissant et souverain et c’est lui qui décide, quoi que nous puissions parfois en penser. YHWH voulait se servir de Jonas, mais ce dernier ne voulait pas obéir à l’ordre de Dieu, alors le Seigneur va devoir employer les grands moyens pour le résoudre à se plier à ses ordres. 

Jonas n’a pas de compassion dans son coeur. Il sait que Dieu en a et rien que le fait de penser au fait que Ninives pourrait être pardonnée, ne lui plait pas. Le Seigneur ne lui a pas dévoilé ses plans, mais Jonas sait qu’il est bon et miséricordieux et que si les Ninivites se repentent, YHWH leur pardonnera. Et cela n’est pas envisageable pour Jonas, donc, il préfère partir pour ne pas obéir. 

Jonas ne se préoccupe que de lui, il est centré sur lui et plus rien d’autre ne l’intéresse. Même la tempête ne le réveille pas,  il « dormait profondément » !

 

Nous pouvons fuir nos responsabilités, mais Dieu ne nous lâchera pas pour autant. Lorsque nous nous opposons au projet de Dieu, Dieu peut faire souffler sur notre vie un vent impétueux afin de nous réveiller.

 

Lorsque Jonas est réveiller, il n’a pas de mal à avouer qu’il est la cause de cette tempête, car il sait qu’il est en train de désobéir à Dieu. Jonas préfère mourir plutôt que de se repentir ! Il aurait pu avoir peur lui-même et implorer le pardon de Dieu afin qu’il ne périsse pas lui et les autres hommes. Mais au lieu de cela, il propose à ces hommes de le jeter dans la mer et ainsi de périr noyer. 

L’attitude de Jonas est très surprenante, car tout homme censé aurait pris peur et aurait imploré Dieu de lui épargner la vie. On a l’impression que Jonas n’a pas peur et qu’il est décidé à aller jusqu’au bout de ses convictions. Peu importe le prix à payer, il ne veut pas que Ninives ait la moindre occasion de se repentir !

 

N’avons-nous pas parfois cette attitude envers des personnes du monde ? Ils vivent dans le péché à outrance et en aucun cas, nous ne voudrions les voir sauvés ! Tous peuvent se repentir, même le pire des pêcheurs ! 

Qu’en sera t-il pour ses pêcheurs par la suite, nous ne savons pas ? Mais nous savons qu’ils furent saisis d’une grande crainte de l’Eternel et qu’ils lui offrirent un sacrifice . A l’époque les sacrifices étaient courants dés qu’il s’agissait de remercier un dieu. 

 

 

CHAPITRE 2

 

Verset 1 à 11

Jonas a connu l’abime. Le temps qu’il a passé dans le poisson ressemblait au séjour des mort. Dans sa détresse Jonas a crié à l’Eternel et il l’a délivré. 

Jonas était dans un poisson, il ne pouvait que vivre l’enfer ! Alors il s’est « souvenu de l’Eternel » et a crié vers lui. Dans sa grande bonté et sa fidélité, YHWH l’a fait sortir du poisson. Jonas était repentant.

 

le verset 9 est bien différent dans l’original : « Ceux qui s’appliquent à des vanités de rien (des choses vaines et fausses), abandonnent leur fidélité. » Lorsque nous nous attachons à des idoles de tout genre, c’est à dire des choses sans importance et qui n’ont aucun intérêt et qui conduisent dans le mensonge, finissent par ne plus être fidèles à Dieu, c’est inévitable. Si Dieu n’est plus le premier, il n’a plus lieu d’être. 

 

Nous vivons parfois des moments enfermés dans un poisson parce que nous ne voulons pas obéir à l’ordre du Seigneur. Ce sont des moments de grandes angoisses où tout parait fermé, sans issu. Mais il y a toujours une sortie possible à la condition de crier vers Dieu avec sincérité de coeur. Dieu nous met parfois à l’écart de tout pour nous faire comprendre des choses. Il n’a pas eu besoin de parler, mais les circonstances étaient suffisantes pour que Jonas n’en puisse plus et comprenne que résister à Dieu le mènerait à sa perte. Jonas aurait pu se noyer tout simplement et sa vie s’achever à ce moment précis. Mais Dieu voulait, d’une part le sauver physiquement et le sauver spirituellement. Jonas reconnait là, l’amour de son créateur et finit par abdiquer devant lui. 

 

 

 

 

Please reload