Rechercher
  • LA PAROLE DE DIEU

FEMMES, JE VOUS AIME !




Ma Fille,


Sois soumise à ton mari comme à moi. Car ton mari est ton chef, tout comme je suis le chef de l’Eglise, le Sauveur de mon corps. Tout comme l’Eglise m’est soumise, je veux que tu sois soumise en tout à ton mari.


Conduis-toi avec ton mari, comme tu le fais pour moi. Aie l’extérieur qui convient à la sainteté, ne soit ni médisante, ni adonnée au vin ; donne de bonnes instructions, dans le but d’apprendre aux plus jeunes femmes à aimer leurs maris et leurs enfants, à être retenues, chastes, occupées aux soins domestiques, bonnes, soumises à leurs maris, afin que la parole de Dieu ne soit pas blasphémée. En moi, tu n’es point sans l’homme, et l’homme n’est point sans toi.


Ma fille, sois soumise à ton mari, afin que, même s’il refuse de croire à la Parole, il soit gagné, sans parole, par ta conduite en la considérant pure et respectueuse. Que ta parure ne soit pas extérieure : cheveux tressés, bijoux d’or, toilettes élégantes ; mais qu’elle soit la disposition cachée de ton cœur, parure incorruptible d’un esprit doux et paisible, qui est d’un grand prix devant moi. C’est ainsi qu’autrefois se paraient les saintes femmes qui espéraient en moi, étant soumises à leurs maris : telle Sara, qui obéissait à Abraham, l’appelant son seigneur, elle dont tu es devenue la fille en faisant le bien, et en ne te laissant troubler par aucune crainte. Tu n’as pas autorité sur son propre corps, mais c’est ton mari ; et pareillement, ton mari n’a pas autorité sur son propre corps, mais c’est toi qui l’a.


Une femme de valeur, qui la trouvera ? Elle a bien plus de prix que le corail. La grâce trompe, la beauté ne dure pas. La femme qui craint le SEIGNEUR, voilà celle qu’on doit louer. Qui peut trouver une femme vertueuse ? Elle a bien plus de valeur que les perles. Le cœur de son mari a confiance en elle, et les produits ne lui feront pas défaut. Elle lui fait du bien, et non du mal, Tous les jours de sa vie. Elle ouvre la bouche avec sagesse, Et des instructions aimables sont sur sa langue. La grâce est trompeuse, et la beauté est vaine ; Une femme vertueuse est la couronne de son mari, Mais celle qui fait honte est comme la carie dans ses os. La femme sage bâtit sa maison, Et la femme insensée la renverse de ses propres mains. Mieux vaut habiter à l’angle d’un toit, Que de partager la demeure d’une femme querelleuse. Mieux vaut habiter dans une terre déserte, Qu’avec une femme querelleuse et irritable.


Deviens cette femme vertueuse. Si tel est le désir de ton cœur, alors fais de moi tes délices et tu deviendras cette femme qui honorera mon nom et qui répandra devant mon trône un parfum de bonne odeur.


La Parole de Dieu

Mise en forme par Laetitia Gilman





11 vues