L'IMPORTANCE DE LA PRIÈRE




Au sixième chapitre de l’épître aux Ephésiens, verset 18, {Eph 6:18} nous lisons des paroles qui mettent en évidence l’extrême importance de la prière avec une force qui nous saisit et nous subjugue:

«Faites en tout temps par l’Esprit toutes sortes de prières et de supplications. Veillez à cela avec une entière persévérance, et priez pour tous les saints.»


L’enfant de Dieu avisé qui s’arrête pour peser le contenu des mots et pour considérer le contexte est poussé à s’écrier: «Je dois prier, prier, prier. Je dois mettre toute mon énergie et tout mon coeur à la prière. Quoi que je fasse d’autre, je dois prier.»


La version de Lausanne, {1} plus forte encore s’il est possible que la précédente, donne:

«Priant en tout temps dans l’Esprit, par toutes sortes de prières et de supplications, et veillant à cela avec toute persévérance et avec supplications au sujet de tous les saints.»


Remarquez les «en tout temps», «toutes sortes de prières», «avec toute persévérance», «pour tous les saints». Notez l’accumulation et la répétition des mots «priant», «prières», «supplications», «persévérance», «supplications» encore. Pesez enfin la force de l’expression, «veillant à cela»: plus exactement «sans vous endormir». Paul connaissait la paresse naturelle de l’homme spécialement dans le domaine de la prière. Comme il est rare que nous priions sans relâche jusqu’à l’exaucement final. {2} Que de fois il arrive qu’une église ou un individu parvienne dans la prière jusqu’aux abords immédiats d’une grande bénédiction et, à ce moment précis, laissant aller, tombe dans l’assoupissement et abandonne le combat ! Je souhaite que ces mots: «sans vous endormir», que le verset tout entier brûlent au-dedans de nos coeurs.


Mais pourquoi donc cette prière constante, persévérante, éveillée et victorieuse est-elle si nécessaire?


1. C’est avant tout parce que le diable existe


Il est rusé, il est puissant, il ne s’accorde aucun repos, il est sans cesse en train de comploter contre l’enfant de Dieu pour le faire tomber, et si l’enfant de Dieu se relâche dans la prière, le diable réussira à le prendre au piège.


C’est la pensée même exprimée par le contexte. Nous lisons au verset 12: {Eph 6:12} «parce que ce n’est pas contre le sang et la chair qu’est notre lutte, mais contre les principautés, contre les autorités, contre les dominateurs universels des ténèbres de ce siècle, contre les puissances spirituelles de la méchanceté dans les lieux célestes». (L.). Puis au verset 13: {Eph 6:13} «C’est pourquoi, prenez l’armure complète de Dieu, afin que vous puissiez résister dans le mauvais jour, et, après avoir tout accompli, tenir ferme». (L.). Suit alors une description des différentes parties de l’armure du chrétien que nous devons revêtir si nous voulons tenir bon contre le diable et ses puissants artifices. Enfin Paul couronne son exposé en disant au verset 18 {Eph 6:18}, qu’à tout le reste nous devons ajouter la prière constante, persévérante, infatigable et éveillée, prière dans l’Esprit-Saint sans laquelle tout le reste ne compte pas!


2. la prière est le moyen établi par Dieu pour obtenir toute chose et que la cause secrète de toute lacune dans notre expérience, notre vie et notre travail est la négligence de la prière


Jacques met ceci vigoureusement en évidence au chapitre 4 et au verset 2 de son épître: «Vous ne possédez pas parce que vous ne demandez pas». {Jas 4:2} Ces paroles nous révèlent la vraie cause de la pauvreté et de l’impuissance de la plupart des chrétiens: la négligence de la prière.


Maint enfant de Dieu se demande: «Pourquoi donc fais-je si peu de progrès dans la vie spirituelle?»—Dieu répond: «Négligence de la prière, vous ne possédez pas parce que vous ne demandez pas!». Maint serviteur de Dieu se demande: «Pourquoi donc mon labeur porte-t-il si peu de fruit?»—A nouveau Dieu répond: «Négligence de la prière. Vous ne possédez pas parce que vous ne demandez pas.»


Maint moniteur d’Ecole du Dimanche se demande : « Pourquoi vois-je si peu de conversions parmi mes élèves ? » Et Dieu répond toujours: « Négligence de la prière. Vous ne possédez pas parce que vous ne demandez pas. »


Pourquoi donc, se demandent ensemble les assemblées et leurs conducteurs, l’Eglise de Christ gagne-t-elle si peu de terrain sur l’incrédulité, l’erreur, le péché et la mondanité?


Une fois de plus nous entendons Dieu répondre: « Négligence de la prière. Vous ne possédez pas parce que vous ne demandez pas ».


3. Les Apôtres, établis par Dieu pour servir de modèles aux Chrétiens, considéraient la prière comme l’affaire la plus importante de leur vie


Quand les responsabilités de l’Eglise primitive commencèrent à se multiplier et à fondre en foule sur eux, «les douze ayant convoqué la multitude des disciples, dirent: Il ne convient pas que nous laissions la parole de Dieu pour servir aux tables. Voyez donc, frères, parmi vous, sept hommes de bon témoignage, pleins d’Esprit saint et de sagesse, que nous établirons pour ce besoin. Quant à nous, nous persévérerons dans la prière et dans le service de la parole.» {Ac 6:2-4}, (L.).


D’après ce que Paul écrit aux assemblées et aux individus, relativement à ses prières pour eux, il est évident qu’une très grande partie de son temps, de sa force et de sa pensée était consacrée à la prière. {Ro 1:9-10 Eph 1:15-16 Col 1:9 1Th 3:10 2Ti 1:3}


Tous les hommes de Dieu puissants, en dehors même de ceux dont nous parle la Bible, ont été des hommes de prière. Ils ont différé les uns des autres en bien des choses, mais sur ce point ils se sont tous ressemblés.


4. C’est que la prière a occupé une place de tout premier plan et joué un rôle capital dans la vie terrestre de notre Seigneur


Prenons par exemple Mr 1,5:35. {Mr 1:35} Nous lisons: «Le matin, pendant qu’il faisait encore très sombre, il se leva, et sortit pour aller dans un lieu désert, où. il pria». La journée précédente avait été très remplie et très mouvementée, mais Jésus écourta les nécessaires heures de sommeil afin de se lever tôt pour s’adonner à la prière, plus impérieusement nécessaire encore.


Prenons encore Lu 6,5:12, {Lu 6:12} où nous lisons: «En ce temps-là, Jésus se rendit sur la montagne pour prier, et il passa toute la nuit à prier Dieu». Notre Sauveur trouvait donc nécessaire, en certaines circonstances, de consacrer une nuit entière à la prière.


Les mots «prier» et «prière» sont appliqués au moins vingt-cinq fois au Seigneur dans le récit abrégé de Sa vie que nous donnent les quatre Evangiles et le fait qu’il priât est mentionné en plusieurs endroits où ces mots ne figurent pas. De toute évidence, la prière absorbait une grande partie du temps et des forces de Jésus; aussi un homme ou une femme qui ne consacre pas beaucoup de temps à la prière ne saurait être appelé à juste titre disciple de Jésus-Christ.


5. la prière est la partie la plus importante du ministère actuel de notre Seigneur ressuscité


Le ministère de Christ ne s’est par terminé à Sa mort. Là s’acheva seulement Son oeuvre expiatoire, mais lorsqu’il ressuscita et fut élevé à la droite du Père, Il entreprit, à la place, une autre oeuvre tout aussi importante pour nous que Son oeuvre d’expiation. Cette oeuvre ne peut être séparée de Son oeuvre d’expiation; elle repose sur celle-ci comme sur son fondement même, mais elle n’en est pas moins nécessaire à l’accomplissement de notre salut.


Nous lisons ce qu’est cette grande oeuvre par laquelle Il conduit notre salut à son achèvement dans Heb 7:25: «C’est aussi pour cela qu’il peut sauver parfaitement ceux qui s’approchent de Dieu par lui, étant toujours vivant pour intercéder en leur faveur». Ce verset nous dit que Jésus est capable de nous sauver parfaitement, ce qui ne signifie pas seulement qu’il peut nous sauver de l’extrême perdition, mais jusqu’à l’extrême perfection, jusqu’à l’entière plénitude du salut, l’absolue sainteté, parce qu’il n’est pas mort seulement mais qu’il est aussi «toujours vivant». Ce verset nous dit encore pour quel dessein Il vit maintenant et c’est «d’intercéder pour nous», de prier. La prière est Sa principale activité durant cette ère et c’est par Ses prières qu’il nous sauve chaque jour.


La même pensée se retrouve dans le remarquable et triomphant défi de Paul: «Qui accusera les élus de Dieu? C’est Dieu qui justifie! Qui les condamnera? Christ est mort; bien plus, il est ressuscité, il est à la droite de Dieu, et il intercède pour nous!». {Ro 8:34}


Si donc nous voulons être unis à Jésus-Christ dans son oeuvre actuelle, il nous faut passer beaucoup de temps en prière, nous consacrer à la prière sérieuse, constante, persévérante, éveillée et victorieuse.