Rechercher
  • L. GILMAN

ROMAINS 10


Verset 1 à 4

Paul rappelle à nouveau son profond désir de voir les juifs sauvés. Il sait qu’ils ont beaucoup de zèle mais que ce n’est pas suffisant pour le salut. La justice de Dieu s’obtient par la foi en Jésus-Christ, et non par les oeuvres de la loi.

Jésus a été fait justice, il est le sacrifice parfait. Tout sacrifice d’animal ne pardonnait les péchés que pour un laps de temps précis, car chaque fois, il fallait recommencer, mais le sacrifice de Jésus a effacé le péché de l’humanité et de manière définitive. C’est pour tous, en tout temps et pour toujours.

Jésus est ainsi devenu « Justice de Dieu » 1 Cor 1:30 Or, c’est par lui que vous êtes en Jésus–Christ, lequel, de par Dieu, a été fait pour nous sagesse, justice et sanctification et rédemption,

Par le sang de Jésus, nous avons été mis à part une fois pour toute. Heb 10:10 C’est en vertu de cette volonté que nous sommes sanctifiés, par l’offrande du corps de Jésus–Christ, une fois pour toutes.


Verset 5 à 10

Pour être juste devant Dieu, avant que Jésus ne vienne sur la terre et ne se donne en sacrifice, il fallait mettre la loi en pratique, mais depuis la résurrection de Jésus, il suffit de croire que Jésus est mort pour racheter nos fautes et le confesser publiquement. Cependant le mot "croire" est bien plus profond qu'une simple croyance religieuse, croire dans son coeur, c'est décider de suivre Christ définitivement, c'est vivre pour lui et non plus pour nous-mêmes, c'est faire sa volonté et renoncer à la notre et c'est obéir à toute sa Parole. Beaucoup de personnes prétendent être sauvées et pourtant elles ne vivent pas pour Christ. Ce n'est pas de cette croyance dont nous parle Paul. Jésus a résumé ce qu'était un vrai disciple dans Mat 16:24 Alors Jésus dit à ses disciples: Si quelqu’un veut venir après moi, qu’il renonce à lui–même, qu’il se charge de sa croix, et qu’il me suive. Ce verset définit parfaitement l'expression "croire dans son coeur".


Verset 11 à 13

Le salut est offert à tous. Bien que n'étant réservé au départ qu’aux juifs, la promesse s’est élargie pour l’humanité dans son ensemble. Ep 3:6 Ce mystère, c’est que les païens sont cohéritiers, forment un même corps, et participent à la même promesse en Jésus–Christ par l’Evangile,

Il n’y a plus d’esclave, comme ce fut le cas d’Agar, la mère D’Ismaël, il n’y a plus de différence entre païens et les juifs, entre les hommes et les femmes, la foi en Jésus-Christ rassemble et offre le salut tout simplement. Il n’y a plus un héritier, mais des héritiers. Si la postérité d’Abraham était donnée par un seul fils, Isaac, aujourd’hui sa postérité s’est transformée en une multitude d’hommes et de femmes de toutes races qui croient en Jésus-Christ Gal 3:28 Il n’y a plus ni Juif ni Grec, il n’y a plus ni esclave ni libre, il n’y a plus ni homme ni femme ; car tous vous êtes un en Jésus–Christ. Et si vous êtes à Christ, vous êtes donc la postérité d’Abraham, héritiers selon la promesse.

Isaac est un type de Christ, il est le fils qui devait être mis en sacrifice, mais Jésus a pris sa place quelques siècles plus tard. Isaac n’aurait pu satisfaire le coeur de Dieu, puisqu’il était un homme imparfait, mais Jésus est venu en tant qu’homme parfait sur cette terre pour racheter la faute d’une multitude. La colère de Dieu ne pouvait être définitivement apaisée que par le sacrifice d'un agneau sans tâche et sans défaut, comme ce fut toujours le cas, mais cette fois l'agneau immolé allait être son propre Fils, c'est à dire ce qu'il avait de plus cher. C’est pourquoi quiconque croirait en lui obtiendrait le salut. Ainsi la foi a remplacé les oeuvres de la loi, et c’est par elle uniquement maintenant que nous sommes justifiés.


Verset 14 à 17

il est impossible de croire sans entendre la Vérité, et pourtant la bonne nouvelle avait été annoncée par les prophètes pendant des siècles, sans pour autant être accueillie dans le coeur des juifs, lorsqu'elle s'est présentée à eux. Si la foi ne vient pas, c'est que la Vérité ne pénètre pas les coeurs, parce qu'ils sont endurcis.


Verset 18 à 21

Certains pourraient dire que c’est injuste, car puisqu’ils ne savent pas, ils ne peuvent pas croire. Mais Paul est très clair à ce sujet : ils ont entendu et ils n’ont pas cru, c’est différent.

Les prophètes avaient annoncé de tout temps la venue du messie, et les descriptions précises auraient du les alerter sur Jésus. De plus, Jésus a enseigné dans les synagogues et partout dans les villes, les apôtres ont continué à leur tour le travail d’évangélisation, mais rien n’y a fait, leur coeur est rebelle et ils ne veulent pas entendre la vérité. Jér 25:4 L’Eternel vous a envoyé tous ses serviteurs, les prophètes, il les a envoyés dès le matin ; et vous n’avez pas écouté, vous n’avez pas prêté l’oreille pour écouter.

C’est pourquoi, au lieu de leur apporter le salut, Jésus est devenu leur pierre d’achoppement 1 Pi 2:7-8 L’honneur est donc pour vous, qui croyez. Mais, pour les incrédules, La pierre qu’ont rejetée ceux qui bâtissaient Est devenue la principale de l’angle, une pierre d’achoppement Et un rocher de scandale ; ils s’y heurtent pour n’avoir pas cru à la parole, et c’est à cela qu’ils sont destinés.




5 vues