Please reload

L'ÉGLISE DE SARDES

  

Ap 3:1-6 Ecris à l’ange de l’Eglise de Sardes : Voici ce que dit celui qui a les sept esprits de Dieu et les sept étoiles : Je connais tes œuvres. Je sais que tu passes pour être vivant, et tu es mort. Sois vigilant, et affermis le reste qui est près de mourir ; car je n’ai pas trouvé tes œuvres parfaites devant mon Dieu. Rappelle–toi donc comment tu as reçu et entendu, et garde, et repens–toi. Si tu ne veilles pas, je viendrai comme un voleur, et tu ne sauras pas à quelle heure je viendrai sur toi. Cependant tu as à Sardes quelques hommes qui n’ont pas souillé leurs vêtements ; ils marcheront avec moi en vêtements blancs, parce qu’ils en sont dignes. Celui qui vaincra sera revêtu ainsi de vêtements blancs ; je n’effacerai point son nom du livre de vie, et je confesserai son nom devant mon Père et devant ses anges. Que celui qui a des oreilles entende ce que l’Esprit dit aux Eglises ! 

 

 

FÉLICIATIONS :

 

"Je connais tes oeuvres"

L’église de Sardes fait des oeuvres, cela va de soi, mais ce ne sont pas les oeuvres que Dieu lui demande.

Beaucoup d’oeuvres peuvent être faites, sans qu’elles soient du Saint-Esprit et par conséquent voulues de Dieu. Il existe une quantité d’oeuvres humanitaires et sociales, qui en soi sont très bonnes, mais qui pourtant n’apporteront jamais le salut. 

Un chrétien peut également s'investir énormément pour son assemblée, être pris chaque soir en  plus de son travail, par des oeuvres totalement charnelles, qui n’ont jamais été inspirées par le Saint-Esprit. 

D’autres encore font des oeuvres pour être vus, pour être reconnus aux yeux des hommes Mat 23:5 Ils font toutes leurs actions pour être vus des hommes. Ainsi, ils portent de larges phylactères, et ils ont de longues franges à leurs vêtements ; 

 

Nous ne connaissons pas les oeuvres de l’église de Sardes, mais tout laisse à penser que ses oeuvres ne sont pas de Dieu et par conséquent purement charnelles.

 

 

REPROCHES : 

 

L’Eglise de Sardes passe pour être vivante, c’est à dire que de l’extérieur, les gens pensent qu’il y a de la vie. C’est la réputation qu’elle a. 

La version Martin traduit : « tu as le bruit de vivre ». 

Il est possible en effet de paraitre vivant par beaucoup d’artifices ! Le bruit en fait partie. On peut penser par exemple aux dons que l'on met en avant (telle la prophétie, la guérison et la délivrance…), à la musique qui va fort, aux spectacles, mais aussi aux oeuvres déployées un peu partout pour venir en aide aux autres et se faire connaitre. 

Par toutes ces choses visibles, l’église de Sardes semble être vivante pour ceux qui la connaissent.

 

Mais le Seigneur lui reproche d’être morte, c’est à dire tout le contraire de ce qu’elle parait aux yeux des autres. Et si elle est morte, forcément les oeuvres qui en découlent ne peuvent pas être bonnes aux yeux du Seigneur, car elles ne proviennent pas de son Esprit. 

 

Qu’est-ce qu’une église morte

Par définition, c’est une église qui ne suit pas Jésus. La vie, c’est Jésus et tous ceux qui marchent dans les pas de Jésus ont la vie. 

 

La bible définit ceux qui sont morts de cette manière : 

 

  • ce sont d’une part, ceux qui n’ont jamais entendu l'évangile ou ne l’ont jamais accepté :

Eph 2:5 nous qui étions morts par nos offenses, nous a rendus à la vie avec Christ (c’est par grâce que vous êtes sauvés) ; 

 

  • Mais aussi, ceux qui l’ont entendu mais qui ne vivent pas conformément à la vérité. Ils se disent « chrétiens », mais sont pourtant morts, ils n’ont jamais été régénérés par le Saint-Esprit. Ils passent pour être vivants, parce qu’ils ont le langage biblique, confesse Jésus sans scrupules, mais ne vivent pas comme des disciples. Ils aiment encore le monde et vivent encore dans les plaisirs charnelles. Ils se rendent ainsi ennemis de Dieu.

1 Tim 5:6 Mais celle qui vit dans les plaisirs est morte, quoique vivante. 

Jc 4:4 Adultères que vous êtes ! ne savez–vous pas que l’amour du monde est inimitié contre Dieu ? Celui donc qui veut être ami du monde se rend ennemi de Dieu

 

Ils ont beau faire des oeuvres et penser ainsi plaire à Dieu, mais c’est en vain qu’ils travaillent, car aucune oeuvre ne peut sauver un homme. 

Leur apparence est trompeuse et sont finalement comme les pharisiens et les religieux que Jésus a repris très sévèrement Mat 23:27-28 Malheur à vous, Scribes et Pharisiens hypocrites: car vous êtes semblables aux sépulcres blanchis, qui paraissent beaux par–dehors, mais qui au–dedans sont pleins d’ossements de morts, et de toute ordure. Ainsi vous paraissez justes par–dehors aux hommes, mais au–dedans vous êtes pleins d’hypocrisie et d’iniquité. 

 

Un chrétien vivant, régénéré aura le désir, non pas d’être actif, mais de répondre à ce que Dieu lui met dans le coeur. S’il ne répond pas à son appel, sa foi est donc vaine, elle ne sert ni à lui, ni aux autres.

 

Et enfin, ce sont nos fruits qui prouveront que nous sommes vraiment des chrétiens authentiques. Mat 7:18-20 Un bon arbre ne peut porter de mauvais fruits, ni un mauvais arbre porter de bons fruits. Tout arbre qui ne porte pas de bons fruits est coupé et jeté au feu. C’est donc à leurs fruits que vous les reconnaîtrez

 

Dire « je suis chrétien » ne veut plus dire grand chose de nos jours ! L’enfant de Dieu se reconnait par ses actes. Tout homme peut faire beaucoup de bonnes choses totalement louables aux yeux des autres, mais s’il n’obéit pas à la parole, il ne fera que servir sa propre gloire Jc 1:22-24 Mettez en pratique la parole, et ne vous bornez pas à l’écouter, en vous trompant vous–mêmes par de faux raisonnements. Car, si quelqu’un écoute la parole et ne la met pas en pratique, il est semblable à un homme qui regarde dans un miroir son visage naturel, et qui, après s’être regardé, s’en va, et oublie aussitôt quel il était

 

  • Et puis il y a ceux qui ont entendu et reçu l’évangile, mais l’ont déformé. Jésus a dit que pas un iota ne devait disparaitre, et que rien ne devait être rajouté. L’église catholique en est l'exemple type : le culte des saints, le culte à Marie, le chapelet, ainsi que des rites et des traditions qui ne sont pas bibliques. Et Elle a surtout retiré toute la puissance et la signification véritable de la  croix ! 

La mort entraine la mort ! les églises catholiques sont vides, parce que la vie n’y est pas. Elle passe pour être vivante, parce qu’elle garde encore une grande place dans le monde chrétien, mais elle est morte aux yeux du Seigneur, parce qu’elle désobéit à sa parole. 

 

Il en est de même pour toutes les dénominations, même chez les évangéliques. Toute église peut mourir spirituellement, si elle ne laisse pas le Saint-Esprit au contrôle, si elle décide de laisser Jésus à la porte. 

C’est le Saint-Esprit qui lui donne la vie et rien d’autre. Si l’Esprit n’a pas sa place, on peut considérer que cette église est morte ou qu’elle est en train de mourir.

 

Le véritable évangile a été prêché à Sardes, ils ont connu et entendu la voix du Seigneur , mais à un moment donné, ils ont dévié et délaissé la vérité.

 

Jésus met en avant la parole de Dieu, parce que c’est ce sur quoi nous devons impérativement nous appuyer. La vérité doit être enseignée en chair et surtout être méditée chez soi, individuellement ! 

 

On peut croire en Jésus et cependant ne pas avoir la vie ! On peut se prétendre chrétien, aller à l’église tous les dimanches, prier tous les jours et cependant demeurer dans la mort. La vie se manifeste à travers les fruits de l’Esprit en chacun de nous. Si un arbre ne porte pas de fruit, c’est qu’il est prêt à mourir ou qu’il est déjà mort. La vie transmet la lumière et l’amour de Jésus. Combien malheureusement de gens dans les églises sont morts, la lumière ne jaillit pas de leur coeur, ils sont secs et ont si peu d’amour pour leurs frères et soeurs. Combien revêtent leur plus beau sourire et leur plus belle apparence devant les autres, alors qu’à l’intérieur d’eux mêmes, ils n’ont que du mépris et de l’indifférence pour ces mêmes personnes. La vie est absente, ils demeurent encore dans la mort.

 

 

REMÈDE

 

Le « reste » désigne non des personnes, mais des réalités spirituelles. Il ne reste apparemment plus qu’une infime partie de vérités dans cette assemblée, juste très peu car l’évangile est prêchée avec beaucoup d’erreurs. Jésus les interpelle à stopper l’hémorragie avant qu’il ne soit trop tard.

 

Le mot d’ordre est de revenir à la parole de Dieu, à la vérité dans sa globalité « souviens-toi donc des choses que tu as reçues et entendues, et garde-les ».

 

Les chrétiens de Sardes avaient entendu le bon évangile, mais ont fini par l’abandonner petit à petit… N’est-ce pas ce que beaucoup de chrétiens ont tendance à faire également ? La vérité est diluée dans un message qui plait davantage à la chair. La parole est remodelée au goût du jour et on s’accommode fort bien du salut par grâce de Jésus, sans accepter d’en payer le prix. Le Dieu de la Bible se change au fil du temps en veau d’or que chacun façonne à sa convenance.

On parle de Christ mais n’obéissons pas à ce qu’il nous enseigne de faire !

Heb 2:1 C’est pourquoi nous devons d’autant plus nous attacher aux choses que nous avons entendues, de peur que nous ne soyons emportés loin d’elles. 

 

Le vrai chrétien persévère jusqu’au bout, et il y a en a dans cette église (nous les voyons au verset 4). Ceux là n’ont rien à craindre, par contre, ceux qui ne se réveillent pas sont en train de prouver que la semence n’est pas tombée dans la bonne terre. Ils ont entendu l’évangile, mais ne s’y conforment pas comme un authentique enfant de Dieu le ferait. Ils donnent l’impression d’être vivants, mais ce n’est qu’une apparence qui ne trompe pas le Seigneur !

 

Il y a une menace imminente pour eux, celle de ne pas être enlevés au retour de Jésus ! 

A la fin de ce livre, Jésus le dit à nouveau Ap 16:15 Voici, je viens comme un voleur. Heureux celui qui veille, et qui garde ses vêtements, afin qu’il ne marche pas nu et qu’on ne voie pas sa honte ! 

C’est pourquoi Paul nous a tous mis en garde Thes 5:6 Ne dormons donc point comme les autres, mais veillons et soyons sobres. Le véritable chrétien ne se laissera pas prendre au piège, parce qu’il veillera jusqu’à la fin.

 

 

RÉCOMPENSE

 

Dans chaque église, il y des personnes remplies de l’Esprit, qui marchent avec le Seigneur dignement. Ils ne vivent pas dans le péché, ils ne se sont pas souillés, ils portent du fruit, font les oeuvres de l’Esprit, et n’aiment pas le monde. Ecc 9:8 Qu’en tout temps tes vêtements soient blancs, et que l’huile ne manque point sur ta tête. 

Aux noces de l’agneau, l’épouse revêtira un vêtement de fin lin blanc, en guise de vêtement de sainteté et de justice Ap 19:7-87 Réjouissons–nous et soyons dans l’allégresse, et donnons–lui gloire ; car les noces de l’agneau sont venues, et son épouse s’est préparée, et il lui a été donné de se revêtir d’un fin lin, éclatant, pur. Car le fin lin, ce sont les œuvres justes des saints. 

 

Jésus promet à ses élus de ne jamais effacer leur nom du livre de vie. Aucun nom inscrit depuis la fondation du monde ne sera retiré, parce que Dieu a promis à ses enfants qu’aucun ne périrait et que nul ne les ravirait de sa main Jn10:27-29 Mes brebis entendent ma voix, et je les connais, et elles me suivent. Et moi, je leur donne la vie éternelle, et elles ne périront jamais: et personne ne les ravira de ma main. Mon Père, qui me les a données, est plus grand que tous; et personne ne les peut ravir des mains de mon Père

Certains pensent que c’est une menace, mais si cela avait été le cas, il aurait dit : « Attention, sinon je vais effacer ton nom ! » Dans le cas présent, c’est le contraire, il leur assure qu’ils sont en sécurité parce qu’ils sont revêtus de l’habit du salut.

 

 

CONCLUSION :

 

Examinons où en est notre foi, nous dit Paul. Sommes-nous réellement vivants ? 

Nos oeuvres ne nous sauveront jamais, mais à l’inverse si notre foi ne produit pas d’oeuvres, elle est vaine également. Vivons-nous par l’esprit ou écoutons nous plus particulièrement la voix des hommes. Paul a dit aux romains Rom 8:13 Si vous vivez selon la chair, vous mourrez ; mais si par l’Esprit vous faites mourir les actions du corps, vous vivrez.

C’est le sang et uniquement le sang de Jésus qui nous justifie. Par contre, les oeuvres qui découleront de cette vie nouvelle seront des oeuvres que le Saint-Esprit aura mis dans notre coeur, des oeuvres qui ne seront pas là pour glorifier l’homme, mais uniquement là pour glorifier Dieu. Ce n’est pas à nous de juger ce qui glorifie Dieu, lui le sait, c’est pourquoi, cherchons sa face et n’écoutons pas ce qui peut parfois nous sembler très beau car n’oublions jamais que notre coeur est tortueux et que la chair a des désirs contraires à ceux de l’Esprit. Que le Seigneur conduise nos pas, et surtout que nous ayons ce désir de lui être agréable et de toujours rester dans l’humilité. 

Aimons-nous encore le monde et les plaisirs qu’il offre ? 

Portons-nous les fruits de l’esprit ? Sommes nous des lumières pour ceux qui nous entourent ? 

 

Il est toujours temps de se repentir, Dieu prend plaisir aux coeurs contrits et brisés et il fait grâce aux humbles. Nous pouvons nous tromper, mais nous pouvons surtout revenir à lui en lui demandant pardon. Dieu nous pardonnera et nous guidera dans ses sentiers. 

 

L. Gilman

 

 

Please reload