Rechercher
  • L.GILMAN

2 CORINTHIENS 7



Verset 1

Quelles sont les promesses ?

  • je vous accueillerai 6:17

  • Je serai pour vous un père et vous serez pour moi des fils et des filles 6:18

Le fait de savoir que Dieu nous aime à ce point, comment pourrions-nous rester comme nous sommes ? Cela devrait nous donner l’envie de lui être agréable.

Paul parle à l’impératif une fois de plus, ce qui ne nous laisse pas de choix. La purification et la sanctification ne sont pas optionnelles, c’est obligatoire si nous voulons voir le Seigneur ! Heb 12:14 Recherchez la paix avec tous, et la sanctification, sans laquelle personne ne verra le Seigneur.

Tout chrétien doit rechercher la sainteté en toute chose. 1 Pi 1:15-16 Mais, puisque celui qui vous a appelés est saint, vous aussi soyez saints dans toute votre conduite, selon qu’il est écrit : Vous serez saints, car je suis saint.


Verset 2 à 3

Paul demande aux corinthiens de leur faire confiance, il les reprend par amour et non pour les offenser. Paul veut les réveiller parce qu’ils les aiment. Mais la plupart du temps, lorsque les gens sont repris, ils ne comprennent pas que c’est pour les faire grandir. Ils ne veulent pas entendre certaines choses et vont immédiatement les interpréter comme des reproches.


Il n’est pas facile de dire la Vérité, mais si nous sommes conduits à le faire dans certaines occasions, n’ en ayons ni honte et ni crainte ! C'est à Dieu que nous devons plaire et non aux hommes. 1 Thes 2:4 mais, selon que Dieu nous a jugés dignes de nous confier l’Evangile, ainsi nous parlons, non comme pour plaire à des hommes, mais pour plaire à Dieu, qui sonde nos cœurs.


Verset 4 à 5

Paul leur exprime son amour envers eux, à quel point il les a dans son coeur. Il n’hésite pas non plus à leur dire combien pour lui et ses compagnons, c’est difficile. Bien que grand apôtre et grand serviteur de Dieu, Paul n’est pas épargné par les souffrances. Jésus l’avait dit : « Le serviteur n’est pas plus grand que son maitre » Jn 15:20


Verset 6 à 7

Mais Dieu est bon, car dans chaque épreuve, il sait nous donner la consolation.


En retrouvant Tite, le coeur de Paul fut réjoui, d’une part parce qu’il ne savait pas où il était, et d’autre part, parce que les nouvelles qu’il lui apportait étaient bonnes.

Paul n’avait pas de nouvelles des corinthiens suite à sa 1ère lettre qui était dure. Il ne savait pas comment celle-ci avait été accueillie ! Mais gloire à Dieu, Tite l’a rassuré, car ils avaient en effet envie de changer, ils se sont repentis et ont exprimé leur amour envers Paul.


Verset 8 à 9

Paul ne prenait pas plaisir à corriger, son seul but était de remettre dans le droit chemin les corinthiens. Il est évident que la correction n’est jamais agréable à entendre, et qu’elle peut même faire mal réagir. Mais la tristesse des corinthiens a été bénéfique, car elle les a conduits à la repentance.


Comment réagissons-nous lorsque nous entendons des choses désagréables à notre sujet ? Dieu se sert des uns et des autres pour parler à ses enfants. Le problème est que nous voudrions que ce soit Dieu en personne qui vienne nous dire ce qui ne va pas, mais il n’agit pas comme cela ! Il nous parle à travers ceux qui nous entourent. Il est important d’entendre les reproches et de se remettre devant Dieu pour savoir s’ils sont fondés ou non. Nous ne voyons pas toujours clairs, et c’est pourquoi nous devons écouter et nous placer devant le Seigneur qui répondra à notre demande. Si les reproches ne sont pas justes, Dieu saura également nous rassurer et nous consoler s’il y a lieu, par contre s’ils sont exacts, sachons les reconnaitre et nous repentir afin de continuer notre marche sur la bonne route.


Verset 10

il y a 2 tristesses : celle qui vient du monde, et celle qui vient de Dieu.

Beaucoup de choses peuvent causer de la tristesse : être ruiné, la perte d'un proche ou d'un ami, un divorce, la perte d'un travail, la maladie, etc..

La tristesse du monde n’apporte aucun espoir, parce que la crainte de Dieu et l’amour de Dieu sont totalement absents. Tandis que la tristesse selon Dieu produit une repentance, car nous savons que Dieu peut résoudre toute chose si nous nous humilions et venons à lui de tout notre coeur.

Le monde ne voit pas son péché, il n’est même pas conscient qu’il pêche, pour lui ce qu’il fait n’est pas pire que ce que font les autres. Tandis qu’un chrétien a obligatoirement sa conscience troublée dès qu’il agit mal. Il sait dans son fort intérieur que ce qu’il a fait n’est pas bien et il ne peut rester dans cet état sans être amené à se repentir.

Nous avons Dans la bible l’exemple de deux personnes qui furent tristes : Judas et Pierre. Juda se repentit, mais ce n’était pas une vraie repentance, il était rempli de tristesse et de remords par rapport à ce qu’il avait fait, mais il a fini par se pendre, car il ne s'était pas humilier devant Dieu, il n'avait pas décidé de changer. Quant à Pierre, il pleura amèrement après avoir renié 3 fois son maitre. Ses pleurs démontraient le dégout qu’il avait de lui-même. Bien plus que des remords, Pierre ne voulait pas rester comme il était, il s’est humilié devant Dieu, chose que n’a pas faite Judas. La tristesse de Pierre a conduit à la vie, tandis que la tristesse de Judas l’a mené à la mort. En apparence, il est difficile de faire une différence, mais ce sont les fruits qui définiront le genre de tristesse que cela était.


Verset 11

Les corinthiens ont vécu une vrai repentance dans leur coeur. Suite à la 1ère lettre de Paul, ils se sont repentis de leur état, car leur désir était de plaire à Dieu.

Pourtant Paul n’y était pas allés de main morte 1 Cor 5:2 Et vous êtes enflés d’orgueil ! Et vous n’avez pas été plutôt dans l’affliction, afin que celui qui a commis cet acte fût ôté du milieu de vous ! Au contraire, leur crainte de Dieu les a amenés à reconnaitre qu’ils avaient mal agis et qu’ils devaient changer d’attitude.


Comment réagissons-nous lorsque l’on nous fait un reproche justifié ? Avons-nous tendance à rejeter les accusations ou à les reconnaitre en nous humiliant devant le Seigneur ? Cela fait une énorme différence, car les uns vont devenir amers et charnels et les autres vont progresser dans la sainteté.


Versset 12

Paul n’aurait pas écrit sa 1ère lettre à cause de celui qui a commis l’inceste, ni à cause de celui qui la subit, mais selon le chap 2, ce serait afin qu’ils voient à quel point il les aime et prend soin de leurs âmes.2 Cor 2:4 C’est dans une grande affliction, le cœur angoissé, et avec beaucoup de larmes, que je vous ai écrit, non pas afin que vous fussiez attristés, mais afin que vous connussiez l’amour extrême que j’ai pour vous.

Ici, dans ce contexte, on a plus l’impression que Paul avait aussi tester leur attachement envers lui et à ses compagnons. Allaient-ils avoir suffisamment de zèle pour le Seigneur et de respect envers Paul pour ne pas rejeter les reproches, mais au contraire les prendre en compte ?


Dieu permet certaines de nos épreuves afin de tester notre foi et notre zèle envers lui.


Verset 13 à 16

Paul a été consolé, car Tite lui a donné de bonnes nouvelles les concernant. Ils vont bien et se sont repentis. Paul se réjouit de voir que Tite a été bien reçu par eux et de savoir qu’ils ont obéi à la parole de Dieu.


La lettre de Paul a suscité en eux de la crainte et Tite en a vu les fruits.

La crainte est bonne, parce qu’elle remet les choses à leur place. Ne la rejetons pas comme beaucoup trop de prédicateurs actuels enseignent de le faire, la crainte est un ingrédient indispensable pour grandir dans la sainteté. Ceux qui n’en éprouvent pas, deviennent des chrétiens tièdes et nous savons tous que Jésus les vomira. La crainte est un profond respect, mais c’est aussi et avant tout la peur de ne pas plaire à Dieu, de lui déplaire. La crainte des corinthiens envers Tite, est en fait la démonstration de la crainte qu’ils ont envers Dieu. Et c’est bon, très bon de l’avoir. Voir article sur la crainte de Dieu https://www.iltaime.com/single-post/2017/09/08/LA-CRAINTE-DE-DIEU


1 vue