Rechercher
  • L.GILMAN

EXODE 4




Verset 1

Moïse ne croit pas un instant que les hébreux vont l’écouter et le suivre. Il se souvient de la réaction de l’un d’entre eux lorsqu’il a voulu les calmer.


Et pourtant Dieu vient de lui dire tout ce qui allait se passer, que les anciens le suivraient et que le peuple finirait par trouver grâce aux yeux des Egyptiens, mais Moïse n’y croit pas, il regarde à ce qu’il à sa condition actuelle et refuse en quelque sorte de croire en l’impossible.

Dieu l'appelle à croire à ce qui est impossible humainement.


N’est-ce pas ce que Dieu nous demande aussi très souvent ? Croire en des choses totalement impossible humainement ! Et notre première réaction est très souvent celle de Moïse : « ça ne marchera pas, ce n’est pas possible ! » Et pourtant, la parole nous dit tout le contraire, mais nous n’y croyons pas. Nous sommes dans le concret et refusons de croire dans les promesses qui nous paraissent totalement abstraites ! Mais les promesses sont écrites pour que nous y croyons et que nous nous les approprions. La parole, c’est tout simplement Dieu qui nous parle et qui nous dit ce qui va arriver si nous avons la foi.


Verset 2 à 5

Alors Dieu, dans sa grande patience, ne va pas s’irriter, mais au contraire, il va montrer un signe à Moïse, premièrement pour lui prouver que ce qu’il lui dit est vrai, et deuxièmement pour lui donner une marque d’autorité vis à vis du peuple.

Avec cette verge, Moïse reçoit l’autorité de Dieu et sa puissance pour faire des prodiges et des miracles.


Souvent nous pensons que Moïse est un homme hors du commun parce qu’il a vu et entendu Dieu, parce qu’il a vu des choses extraordinaires, telle que la mer s’ouvrir devant lui, mais Moïse n’est que la représentation de ce qu’un chrétien a reçu et de ce qu’il peut également voir dans sa vie. Le chrétien a reçu l’autorité de Christ et ainsi, parce que nous demeurons en Lui, nous serons, nous aussi capables de marcher sur les serpents comme Moïse pouvait le faire Ps 91:13 Tu marcheras sur le lion et sur l’aspic, Tu fouleras le lionceau et le dragon.

Jésus avait déjà donné cette puissance à ses disciples avant même de partir de rejoindre son Père Lc 10:19 Voici, je vous ai donné le pouvoir de marcher sur les serpents et les scorpions, et sur toute la puissance de l’ennemi ; et rien ne pourra vous nuire.


Verset 6 à 9

Mais Dieu ne va pas se contenter de lui donner un seul signe, il va en ajouter 2 autres : la lèpre et l’eau changée en sang. Ainsi en lui donnant tout cela, Moïse est à présent pleinement équipé pour affronter la lourde tâche qui lui est demandé.


Nous avons reçu, nous aussi, un équipement complet pour affronter l’adversité et gagner le plus grand nombre d’âmes à Christ. En plus, du salut, du zèle de l’évangile, de la vérité, de la justice, de la foi et de la parole de Dieu, nous avons également la prière et la louange. Toutes ces armes sont puissantes et efficaces et l’ennemi ne peut pas résister devant une telle menace si nous sommes convaincus que la victoire nous appartient.


Verset 10

Mais cela ne convint pas Moïse. Malgré tout cet équipement, il ne se sent pas à la hauteur ! Il n’est pas à l’aise en public, la parole n’est pas ce qu’il manie le mieux, bien au contraire.


La grande majorité d’entre nous sommes dans ce cas et combien de fois, nous n’osons pas parler, à cause de la peur des autres. Le Seigneur nous a donné une mission précise, nous avons l’équipement complet comme Moïse, mais nous n’osons pas ouvrir la bouche, car la peur nous paralyse. Jérémie avait eu le même propos envers Dieu lorsqu’il lui a également demandé de parler au peuple Jer 1:6 Je répondis : Ah ! Seigneur Eternel ! voici, je ne sais point parler, car je suis un enfant.

Paul n’était pas non plus à l’aise devant les hommes 1 Cor 2:3 Moi–même j’étais auprès de vous dans un état de faiblesse, de crainte, et de grand tremblement ;


Verset 11 et 12

Le Seigneur ne nous envoie pas avec nos propres moyens et nos propres forces, mais en plus de l’équipement complet, il nous donne Son Esprit afin que nous parlions de sa part et que nous le fassions avec puissance. Seul l’Esprit convainc ! Sans Dieu nous ne pouvons rien faire, mais avec Dieu, nous ferons des exploits et nous devons le croire. Que notre prière soit comme celle de David Ps 143:10 Enseigne–moi à faire ta volonté ! Car tu es mon Dieu. Que ton bon esprit me conduise sur la voie droite !


Moïse n’a pas le talent approprié, c’est à dire la facilité d’élocution, mais c’est justement avec ce genre de personne que Dieu peut se glorifier, car sinon à qui rendrait-on la gloire ? Elle irait à l’homme, à ses capacités !

Dieu nous a donné des talents naturelles, et il s’en sert également, mais il veut surtout se glorifier au travers de nos incapacités, c’est pourquoi nous pouvons nous attendre à ce que le Seigneur nous utilise dans des choses que jamais nous ne ferions par nous-mêmes. 2 Cor 12:10 10 C’est pourquoi je me plais dans les faiblesses, dans les outrages, dans les calamités, dans les persécutions, dans les détresses, pour Christ ; car, quand je suis faible, c’est alors que je suis fort.


Verset 13

Mais Moïse regarde à lui, à ses capacités propres et ne se sent pas à la hauteur.

En clair, Moïse n’accepte pas la mission quand il dit : « envoie qui tu voudras envoyer ». C’est trop pour lui et il ne saura jamais y répondre.


Nous ne sommes que des instruments dans les mains du Seigneur. C’est Dieu qui agit au final et pas nous, la seule chose qu’il nous demande c’est de lui obéir et de lui faire confiance, le reste, c’est lui qui le fait. En avons-nous réellement conscience ? Tout ce que Moïse doit faire, c’est parler au peuple hébreu et à pharaon, pour le reste, c’est Dieu qui convaincra les anciens et le peuple et c’est Dieu qui fera sortir le peuple d’Egypte. Aucune gloire ne revient à Moïse, ni à aucun homme.


Verset 14 à 16

J’imagine que lorsque Dieu se met en colère, cela doit être terrifiant. Mais malgré sa colère, YHWH va apporter une solution à Moïse et ne pas lui imposer ce qu’il se sent incapable de faire. Dieu n’est pas content, mais dans sa grande bonté, il soulage Moïse en lui apportant de l’aide. Ainsi Aaron, son frère de sang, deviendra son partenaire pour la mission qui lui est demandée.


Aaron est déjà en train de le rejoindre, car Dieu l’a envoyé vers lui afin de ne plus perdre de temps. Aaron représente ici le Saint-Esprit, celui qui vient pour nous aider et pour parler à notre place Mc 13:11 Quand on vous emmènera pour vous livrer, ne vous inquiétez pas d’avance de ce que vous aurez à dire, mais dites ce qui vous sera donné à l’heure même ; car ce n’est pas vous qui parlerez, mais l’Esprit–Saint.


Tout comme Aaron, le Saint-Esprit se réjouit de nous assister à tout moment de la journée. Il est entièrement disponible pour nous, il ne demande qu’une seule chose, que nous le laissions parler à notre place.


Ainsi, Moïse est la préfiguration de Dieu le père qui donne les instructions, mais aussi de Dieu le fils qui veut sauver le peuple, et Aaron est la préfiguration du Saint-Esprit qui parle aux hommes de la part de Dieu.


Verset 17

C’est avec ce bâton que Dieu fera des prodiges devant les égyptiens et le peuple hébreu. Entre autre, il changera les eaux du Nil en sang et il ouvrira la mer en deux.


Verset 18 à 20

Moïse va donc obéir à Dieu et partir avec sa femme et ses fils. Il n’explique pas à son beau père, ni à sa femme ce qu’il s’est passé sur la montagne, il prend simplement pour prétexte de vouloir retrouver sa famille.


Lorsque Dieu nous parle personnellement, il est bon de se taire et de ne pas le divulguer aux autres, à part à ceux que le Seigneur nous montre.


Moïse fait preuve de sagesse car qui pourrait comprendre ? En parlant, peut-être aurait-il était pris pour un fou, ou un orgueilleux. Peut-être que Jéthro ne l’aurait pas laissé partir.

Mais au contraire, grâce à sa discrétion, Jéthro ne s’oppose pas à son départ et le laisse partir en paix. Moïse est prévenu que ceux qui en voulaient à sa vie sont morts, c’est à dire plus précisément le pharaon ainsi que ceux qui le servaient.


Il y a un temps pour chaque chose. Pendant toutes ces longues années, c’est à dire 40 ans, Moïse a été mis à part pour être formé et apprendre l’humilité, mais maintenant c’est le temps d’accomplir la mission que Dieu lui a confiée. Il ne part pas seul mais accompagné de sa famille et surtout de la présence et de l’autorité de Dieu avec lui. Dieu lui a confié un bâton avec lequel il prendra autorité sur pharaon et sur le peuple.


Verset 21

Moïse est averti que les choses ne se passeront pas facilement, Dieu va endurcir le coeur de pharaon afin qu’il s’oppose à la libération du peuple hébreu.


Pourquoi endurcir le coeur de Pharaon ? Pour montrer Sa gloire, non seulement au pharaon, mais au peuple également.


Si tout était simple, comment glorifiions-nous le Seigneur ? C’est parce que tout parait impossible que nous crions à Dieu et que sa main puissante peut agir. Mais pour crier, il faut que nous soyons malheureusement acculé, dos au mur, en ne sachant plus comment faire.


Verset 22

Israël est considéré comme le fils de Dieu, son premier né. Dans l’ancienne alliance, c’est le peuple d’Israël qui est considéré comme le fils de Dieu Os 11:1 Quand Israël était jeune, je l’aimais, Et j’appelai mon fils hors d’Egypte. Mais sous la nouvelle alliance, ce sont tous les circoncis de coeur qui sont appelés « fils », car Dieu est devenu leur Père. 2 cor 6:18 Je serai pour vous un père, Et vous serez pour moi des fils et des filles, Dit le Seigneur tout–puissant.


Mais plus qu’un fils, Dieu dit qu’Israël est son « premier né ».

Aux hébreux, Paul dit qu’il y a plusieurs « premiers nés » heb 12:22-23 Mais vous vous êtes approchés de la montagne de Sion, de la cité du Dieu vivant, la Jérusalem céleste, des myriades qui forment le chœur des anges, de l’assemblée des premiers–nés inscrits dans les cieux, du juge qui est le Dieu de tous, des esprits des justes parvenus à la perfection,

Avant la fondation du monde, Dieu avait déjà choisi ceux qui seraient ses enfants Jc 1:18 Il nous a engendrés selon sa volonté, par la parole de vérité, afin que nous soyons en quelque sorte les prémices de ses créatures. Nous sommes tous les « premiers nés », parce que Dieu est intemporelle, et qu’il connaissait toute chose avant qu’elles ne soient.


Verset 23

Déjà dans ce passage, nous savons que le fils de pharaon mourra. L’original hébreu dit « et je t’ai dit « laisse partir mon fils et il me servira et tu as refusé de le laisser partir, me voici tuant ton fils, ton premier-né. » C’est un avertissement que pharaon entendra, mais nous savons déjà qu’il refusera de s’y plier.


Verset 24 à 26

Dieu avait donné pour ordre à Abraham de circoncire tous les mâles, faute de quoi, il serait exterminé du milieu de son peuple. C’est une loi perpétuelle pour tous les juifs et dans ce passage, on s’aperçoit que le fils de Moïse n’a pas été circoncis. Pourquoi Dieu ne l'a-t-il pas reprit avant ? Sans doute parce que Moïse s’apprête à être son porte parole et qu’il ne peut le faire tant que cette situation n’a pas été régularisée. Comme Jacob, Moïse est attaqué pendant la nuit par Dieu lui même. Moïse ne se bat pas avec lui, mais sent la menace de la mort sur lui. La demande est urgente, car ce n’est que lorsque la circoncision est effectuée que l’Eternel le laissa. Est-ce une angoisse immense, une grosse fièvre ou une attaque dans son corps qui l’a mis en danger ? En tous les cas, c’est lui qui est visé et non son fils comme la loi le prévoyait, parce qu’il n’est encore qu’un enfant Gen 17:14 Un mâle incirconcis, qui n’aura pas été circoncis dans sa chair, sera exterminé du milieu de son peuple : il aura violé mon alliance.


Séphora va elle même circoncire son fils, très certainement parce que Moïse est en incapacité de le faire. C’est douloureux pour une mère de pratiquer ce genre de chose, mais Séphora n’a pas le choix, aussi elle va éprouver de la colère envers son mari, car c’est un acte barbare à ses yeux.

Ce passage n’est pas très clair, car Moïse a été circoncis dès son plus jeune âge, alors est-ce par négligence ou par ignorance qu’il ne l’avait pas fait à son propre fils ?


Nous ne pouvons servir le Seigneur si nous ne sommes pas en règle avec sa parole. La loi exigeait la circoncision et Moîse n’était pas en règle avec la loi, c’est pourquoi avant de se mettre en route, il fallait à tout prix que cela soit fait. Il en est de même pour nous aujourd’hui. Notre vie est en danger si nous ne sommes pas en règle avec la parole de Dieu. Dieu a dit que celui qui l’aimait, était celui qui obéissait à ses commandements Jn 14:21 Celui qui a mes commandements et qui les garde, c’est celui qui m’aime ; et celui qui m’aime sera aimé de mon Père, je l’aimerai, et je me ferai connaître à lui.


Verset 27

L’Eternel a appelé Moïse et il appelle ensuite Aaron. On voit que Dieu s’occupe de tout. Moïse n’a pas à aller chercher son compagnon de route, c’est Dieu qui lui envoie directement.


Verset 28

Aaron sera donc le premier qui entendra tout ce que le Seigneur a dit à Moïse.


Verset 29

Moïse a du poids grâce à Aaron qui est connu parmi les hébreux. De plus les signes miraculeux vont impressionner et convaincre le peuple tout entier que Moïse a vraiment reçu l’ordre de sortir le peuple d’Egypte. En s’inclinant et se prosternant, ils reconnaissent l’autorité que Moïse a reçu de la part de Dieu, mais surtout que le Seigneur a entendu leur cri et qu’il a eu compassion d’eux.

Dieu a préparé également le coeur du peuple, afin qu'il ne s'oppose pas à l'oeuvre qu'il a décidé d'accomplir.



5 vues