Rechercher

HÉBREUX 9





Verset 1 à 7

Dans l’ancienne alliance, l’accès à Dieu était strictement réservé au souverain sacrificateur. Nul ne pouvait rentrer dans le saint des saints, sinon il mourrait. C’est un lieu parfaitement saint où seul un homme reconnu par Dieu peut y rentrer, et à la condition qu’il apporte le sang du sacrifice d’un animal. Les règles sont très précises et sans les conditions requises, ce lieu est fermé sous peine de mort immédiate.


Bien que ces règles aient changé, la sainteté de Dieu reste la même, c’est pourquoi nul ne peut s’approcher de Dieu s’il n’est pas recouvert du sang de Jésus. Le souverain sacrificateur a été remplacé par Jésus qui a offert le sacrifice ultime et qui nous a ainsi ouvert l’entrée pour aller au Père. Nous sommes devenus des sacrificateurs au service de Dieu et nous avons accès nous aussi au trône de la grâce. Le grand souverain sacrificateur a ouvert le passage, parce qu’il est lui-même le chemin pour aller au Père.


Verset 8 à 10

Il a fallu que Dieu établisse des choses matérielles pour nous entrainer dans les choses spirituelles. Le tabernacle et les sacrifices ont toujours été nécessaires, c'est pourquoi ils sont passés d’un état physique à un état céleste. Les choses visibles étaient indispensables pour nous aider à comprendre les choses spirituelles.


Verset 11 à 14

Jésus est à la fois le sacrificateur et le sacrifice du tabernacle céleste. C’est grâce à Lui que le temple physique n’a plus eu besoin d’être. Tant que le sacrifice ultime n’avait pas été donné, le temple de Jérusalem était nécessaire, car Dieu réclamait des sacrifices pour pardonner le péché du peuple, mais par son sacrifice, Jésus a justifié une fois pour toute tout ceux qui croiraient en Lui. Le sacrifice de Jésus n’a aucune commune mesure avec les sacrifices d’animaux, car lui seul est parfaitement saint et par dessus tout cela, il est Dieu lui-même donnant sa vie pour sauver le monde.


Tout comme nous ne sacrifions plus d’animaux, nous ne devons plus faire d’oeuvres charnelles, parce qu’elles sont mortes et non aucune valeur aux yeux de Dieu. Tout ce qui vient de nous n’a aucun prix, mais seul ce qui provient d’une conscience pure et qui est dirigée par le Saint-Esprit sera agréable à Dieu. Nous avons été libérés du péché, c’est pourquoi nous ne devons plus vivre comme nous le faisions auparavant 1 Pi 4:1-2 Ainsi donc, Christ ayant souffert dans la chair, vous aussi armez–vous de la même pensée. Car celui qui a souffert dans la chair en a fini avec le péché, afin de vivre, non plus selon les convoitises des hommes, mais selon la volonté de Dieu, pendant le temps qui lui reste à vivre dans la chair.


Verset 15

« Ceux qui sont appelés (kaléo) », c’est à dire pas tout le monde. Dieu a donné sa promesse en premier lieu à un peuple en particulier, mais sous la nouvelle alliance, il l’ouvre à toutes les nations. Cependant l’auteur de la lettre précise que l'héritage promis est pour ceux qui sont appelés. Tous n’ont pas été prédestinés à marcher avec Dieu. Rom 8:30 Et ceux qu’il a prédestinés, il les a aussi appelés (kaléo) ; et ceux qu’il a appelés, il les a aussi justifiés ; et ceux qu’il a justifiés, il les a aussi glorifiés. Beaucoup sont appelés, mais pas tous. "Beaucoup d'appelés (kletos), très peu d'élus" Mat 22:14, il n'est pas dit "tous sont appelés"..

il est important de noter que les deux mots employés sont identiques en français, mais le grec les démarque de manière significative :

Kaléo veut dire : nommer par le nom, donner un nom à quelqu'un

Kletos veut dire : inviter

Beaucoup sont invités à entendre et recevoir la bonne nouvelle de l'évangile, mais seul ceux qui sont nommés par leur nom recevront l'héritage céleste.


Verset 16 à 26

Tout ce qui est dans le ciel a été reproduit sur la terre, mais les choses célestes sont plus grandes que les choses terrestres, elles ont un poids éternel. Si nous comprenons que tout a été fait dans l’ancienne alliance pour notre instruction, nous avancerons à grand pas. 1 Cor 10:11 Ces choses leur sont arrivées pour servir d’exemples, et elles ont été écrites pour notre instruction, à nous qui sommes parvenus à la fin des siècles.

Rien n’a été fait par hasard, nous devons en comprendre le sens pour notre vie personnelle.


Verset 27

L’homme nait une seule fois physiquement et ne meurt par conséquent qu'une seule fois. Ce verset met fin à toutes les théories de réincarnation. C’est pourquoi il est très important de mettre notre vie en règle devant Dieu au plus vite, car ne connaissant pas le jour de notre mort, nous n’aurons aucune autre occasion pour nous repentir devant Dieu, lorsque nous serons morts. La vie nous est offerte sur la terre et c’est à nous de choisir entre la vie ou la mort pour l’éternité. Si nous suivons Jésus et marchons dans ses pas, nous choisissons la vie, mais si nous le rejetons ou ne voulons pas lui obéir tout simplement, c’est la mort qui nous attendra. Mais ne nous méprenons pas, ce n’est pas une mort où tout est paisible, où l’on dort et plus rien ne se passe, la Bible nous dit que ceux qui n’auront pas reconnu Jésus seront jetés dans la Géhenne, dans le feu qui ne s’éteint point. Ap 20:15 Quiconque ne fut pas trouvé écrit dans le livre de vie fut jeté dans l’étang de feu. C'est un lieu de tourment terrible qui n'aura jamais de fin.


Verset 28

Pour sauver le monde de la perdition, Dieu s’est incarné en homme en la personne de Jésus et pour se faire, il a suivi le parcours normal d’un humain en passant par le ventre d’une femme. Mais lorsqu’il reviendra, ce sera pour juger le monde et rendre à chacun selon ses oeuvres. Il est précisé que Jésus est venu pour porter le péché de "plusieurs". Ce qui enlève toute espérance à ceux qui penseraient que Jésus a payé pour le monde entier. Le salut est offert uniquement à ceux qui reconnaissent ce qu'il a fait et qui remettent leur confiance en lui.




4 vues