Please reload

NE VOUS MÉPRENEZ PAS SUR LA VRAIE SIGNIFICATION DE LA CROIX

 

 

Quant à moi, certes non ! Je ne me glorifierai de rien d'autre que de la Croix de notre seigneur Jésus-Christ, par qui le monde a été crucifié pour moi, comme je le suis pour le monde ! Gal 6:14

 

Les temps modernes ont vu apparaître à l'improviste et de façon subtile une nouvelle croix dans les cercles évangéliques populaires.

 

Elle ressemble à l'ancienne croix, mais elle est différente : les ressemblances sont superficielles, les différences fondamentales !

 

Cette nouvelle Croix a donné naissance à une nouvelle philosophie de la vie chrétienne et encourage une approche nouvelle est radicalement différente de l'évangélisation. L’évangéliste moderne s’efforce de montrer que le christianisme ne présente aucune exigence désagréable ; au contraire, il offre la même chose que le monde, mais à un niveau supérieur. Dans la conception moderne, la nouvelle croix ne tue pas le pêcheur, elle me réoriente.

 

La philosophie qui sous-entend cette présentation est peut-être sincère, mais elle est fausse et aveugle. Elle passe complètement à côté de toute la signification de la Croix.

 

L'ancienne croix est un symbole de mort. Elle symbolise la fin abrupte et violente de l'être humain. À l'époque romaine, celui qui portait sa croix et s'engageait sur le chemin conduisant à son exécution ne revenait jamais. Il ne s'attendait pas à une réorientation de sa vie. Il savait qu'elle prenait fin à la Croix. La croix ne cherchait pas à rester en bons termes avec ses victimes. Elle frappait cruellement et durement ; quand elle avait achevé son œuvre, l'homme avait cessé d’exister.

 

La race d'Adam se trouve sous la sentence capitale. Dieu ne peut approuver aucun des fruits du péché. En venant à Christ, nous n’élevons pas notre ancienne vie à un niveau plus élevé ; nous l'abandonnons à la Croix. Dieu sauve ainsi l’individu en le supprimant, puis en le ressuscitant pour une vie nouvelle.

 

A.W. TOZER

 

 

 

Please reload