Rechercher

UNE CALAMITÉ : CONSIDÉRER CE MONDE COMME NOTRE DEMEURE


N'aimez pas le monde, ni ce qui est dans le monde. Si quelqu'un aime le monde, l'amour du Père n’est pas en lui. 1 Jn 2:15


De toutes les calamités qui sont tombés sur ce monde, l'abdication de l'esprit humain devant le monde actuel est incontestablement la pire.

Aucun monarque oriental n'a jamais régné sur ces sujets tremblant devant lui avec une tyrannie plus cruelle que celle que les biens matériels, ces choses visibles, audibles et tangibles, exercent sur l'humanité.

En acceptant de nous installer ici-bas, nous qui avons été créés pour communiquer avec les anges, les archanges, les séraphins et avec Le Dieu qui les a tous créés, nous ressemblons à un aigle sauvage majestueux qui quitterait les hauteurs pour côtoyer les poules de la basse-cour et gratterait le sol avec elles. Je prétends que c'est la pire chose qui puisse arriver dans Le Monde !


C'est incroyable que nous qui avons été créés pour plusieurs mondes, nous acceptions celui-ci comme notre demeure définitive.


L'homme a été créé à l'image de Dieu et est maintenant une créature déchue qui a quitté sa place dans le monde céleste et s'est écrasée ici-bas comme une étoile filante. Aujourd'hui, dans ce monde, il a totalement oublié celui d'origine.


C'est pourquoi le diable s'arrange pour que nous soyons rarement seul avec le temps de réfléchir et de méditer sur la réalité de l'autre monde. En effet, lorsque l'homme se retrouve vraiment seul, il a souvent le sentiment que sa vie dans ce monde n'est pas la réponse sa réflexion; ce n'est pas la fin.

Concrètement et simplement, le chrétien est celui qui s’abandonne à Dieu pour habiter un autre monde, un monde meilleur.


A.W. TOZER

18 vues