Rechercher
  • L. GILMAN

JUGER OU NE PAS JUGER ?


Certains passages dans la bible nous laissent parfois perplexes parce qu’ils nous donnent l’impression de se contredire les uns, les autres.


Le problème est que nous avons des versions qui ne peuvent pas toujours traduire la réalité de ce qui a été clairement dit, parce que notre langue française ne possède pas les mots adaptés. Si nous prenons l’exemple du mot « aimer », nous employons ce mot aussi bien pour le chocolat, que pour un chien, notre conjoint ou Dieu. Et pourtant, si nous aimons Dieu comme nous aimons le chocolat, c’est plutôt triste et surtout très alarmant pour notre avenir. Nous sommes bien d’accord, qu’il y a une grande différence d’amour entre l’un et l’autre et pourtant sur le papier, rien ne l’indique.

Il en est de même pour beaucoup de mots dans la bible, et je voudrais ici plus particulièrement vous parler du mot « juger ».


3 mots sont employés en grec pour le verbe juger :

KRINO, ANAKRINO et DIAKRINO,

mais seul 2 sont utilisés très fréquemment :

KRINO ET ANAKRINO


Quel est le sens de chacun ?


KRINO :

Condamner, mettre en jugement, faire justice


ANAKRINO :

Interroger, examiner, faire des recherches, questionner, estimer


DIAKRINO :

discerner, distinguer, prononcer, distinction, contester


Qu’est-ce que la Bible nous demande de faire et de ne pas faire ?


Nous entendons très souvent que « nous ne devons pas juger » et pourtant la parole nous demande de le faire à certains endroits et de s'en abstenir à d'autres. C’est pourquoi, Il est important de se pencher sur la question afin de savoir ce qui est biblique et ce qui ne l’est pas.


En tant que chrétien avons-nous le droit juger ? Je dirais oui et non !

Oui dans certains cas, et non dans d’autres et c’est important d'approfondir le sujet, car nous avons des responsabilités en tant qu’enfant de Dieu et nous ne pouvons nous dérober sous prétexte que nous n’avons pas compris.


Que devons-nous juger et à l’inverse ne pas juger ?


1 - CE QUE NOUS NE DEVONS PAS JUGER


1 Corinthiens 4:5 C’est pourquoi ne jugez (KRINO) de rien avant le temps, jusqu’à ce que vienne le Seigneur, qui mettra en lumière ce qui est caché dans les ténèbres, et qui manifestera les desseins des cœurs. Alors chacun recevra de Dieu la louange qui lui sera due.


Jésus a dit à ses disciples :


Lc 6:37 Ne jugez (KRINO) point, et vous ne serez point jugés (KRINO) ; ne condamnez point, et vous ne serez point condamnés ; absolvez, et vous serez absous.


  • Nous ne devons pas juger les gens qui ne connaissent pas Dieu, parce que c’est Dieu qui les jugera.

  • Nous ne devons pas juger selon les apparences, car bien trop souvent, nous allons nous tromper.

  • Nous n’avons pas le droit de juger par suppositions, sans connaitre les faits, sans savoir réellement le comment du pourquoi.

  • Nous ne devons pas juger selon nos propres critères de sélection

  • Le jugement que Dieu interdit, c’est un jugement sans amour, un esprit qui cherche l’erreur, une disposition à condamner sans examiner les raisons, un esprit malveillant, rude, critique, hargneux.

Ces personnes là seront jugés de la même manière qu’ils auront jugés les autres.



2 - CE QUE NOUS DEVONS JUGER


"L’homme dirigé par l’Esprit, au contraire, juge (Anakrino) de tout et n’est lui-même jugé (Anakrino) par personne." 1 Cor 2:15


Pour juger convenablement, c’est à dire selon la parole, il faut déjà que la personne soit spirituelle, c’est à dire qu’elle soit dirigée par l’Esprit de Dieu. Rappelons que la personne spirituelle n’est pas parfaite, elle pèche encore, mais ne vit plus dans un péché récurrent qu’elle affectionne, ex: fornication, adultère, mensonge, impudicité, etc… C'est une personne qui ne pêche plus, selon Jean, parce que même s'il lui arrive encore de tomber, elle rejette et hait son péché. 1 Jn 3:9 Quiconque est né de Dieu ne pratique pas le péché, parce que la semence de Dieu demeure en lui ; et il ne peut pécher, parce qu’il est né de Dieu.


Ainsi l'homme ou la femme dirigé par l'Esprit pourra examiner les personnes qu’elle rencontre, les questionner et estimer la situation dans laquelle elles se trouvent, c’est à dire bonne ou mauvaise. Sans les condamner, elle doit pouvoir apporter un jugement sain selon la parole de Dieu.

Elle pourra ainsi mettre le doigt sur un mauvais comportement, un péché, une addiction, une situation ambigüe et malsaine, etc…


En tant que chrétien, nous devons faire la différence entre ce qui est biblique et ce qui ne l’est pas, entre ce qui est bien et ce qui est mal. Nous avons un enseignement, la parole de Dieu, qui est notre lumière et c’est grâce à elle que nous pouvons avancer.

C’est par la parole que nous allons juger (ANAKRINO), c’est à dire examiner, faire des recherches et estimer.


Il y a malheureusement de plus en plus de faux enseignants, c'est la raison pour laquelle nous devons juger l’authenticité des enseignements apportés par l’un et par l’autre. C’est exactement ce que faisaient les chrétiens de Bérée en écoutant Paul. Ils aimaient Dieu et ne voulaient pas se laisser séduire par un homme.

C’est pourquoi nous devons à notre tour juger ce que nous entendons afin de ne pas tomber nous mêmes dans le piège et d'avertir ceux qui sont le moins affermis dans la foi. Act 17:11 Ces Juifs avaient des sentiments plus nobles que ceux de Thessalonique ; ils reçurent la parole avec beaucoup d’empressement, et ils examinaient (ANAKRINO) chaque jour les Ecritures, pour voir si ce qu’on leur disait était exact. Tout homme, si bon, si proche de Dieu soit-il, si éloquent, peut se tromper.

En jugeant ce qu’on lui enseigne, l’homme spirituel se protège lui-même, et peut aussi avertir ses frères et sœurs !


Trop de chrétiens ne veulent plus porter de jugement sur quoi que ce soit, de peur de pécher. Mais c'est un piège dans lequel le diable les a emprisonnés, car en tant qu'enfant de Dieu, nous avons besoin d’être conduit pas l’Esprit de Dieu pour juger sainement et cela afin de mettre nos pieds là où il faut et de fuir les endroits, voir même les personnes dangereuses.


La traduction de 1 Cor 2 :15 en parole vivante est très explicite :

Celui qui possède cet Esprit, par contre, est capable de tout comprendre et approfondir ; il sait apprécier les faits et les idées à leur juste valeur et peut se former un jugement équitable sur tout, tandis qu’il reste lui-même indépendant du jugement d’autrui.


Jésus, lui-même, a enseigné aux disciples :


Jn 7:24 Ne jugez (KRINO) pas selon l’apparence, mais jugez (KRINO) selon la justice.

Plus clairement, il leur a dit :

Ne condamnez pas selon l’apparence, mais condamnez selon la justice.


C’est très fort !


Et Paul va nous aider à comprendre ce verset en adressant aux corinthiens :


1 Cor 5:12 Qu’ai–je, en effet, à juger (KRINO) ceux du dehors ? N’est–ce pas ceux du dedans que vous avez à juger (KRINO) ? Pour ceux du dehors, Dieu les juge (KRINO). Otez le méchant du milieu de vous.

En clair, il dit que nous n’avons pas à condamner les gens du monde, mais plutôt ceux qui sont à l’intérieur de l’église !


Les gens du monde, ceux qui ne connaissent pas Dieu, n’ont pas à recevoir un jugement quelconque de notre part, ils sont étrangers de Dieu et ne sont pas conscients qu’ils vivent dans les ténèbres. Nous devons tenter de les amener à la lumière et pour le reste, c’est Dieu qui les jugera. Par contre, nous devons condamner toute injustice dans le peuple de Dieu, dans sa maison, dans son oeuvre. « Jugez selon la justice » et « n’est-ce pas ceux du dedans que vous avez à juger ».

Le mot ici est très fort, car c’est le mot KRINO, qui veut clairement dire « CONDAMNER ».

Nous ne devons avoir aucune tolérance envers le péché dans le peuple de Dieu. Il est condamnable et Dieu nous autorise, plus encore, il nous ordonne de le condamner !


Le péché rentre de plus en plus dans l’église et beaucoup se taisent par peur de s’entendre dire « tu n’as pas le droit de juger ! » Il est évident que quelqu’un qui vit dans le péché (volontaire), n’a pas à se prononcer, car cette personne doit d’abord se mettre en règle devant Dieu avant de porter un jugement sur les autres. Mais la personne spirituelle peut le faire, parce que Jésus lui demande de juger (KRINO) les gens à l’intérieur de l’église selon la justice de Dieu (c'est à dire selon la parole de Dieu, selon ses commandements).


Et c’est parce qu’elle a sa vie en règle devant le Seigneur, qu’elle se permet de juger ceux qui vivent dans le désordre et le péché. Elle ne les condamne pas dans le sens qu’ils n’ont plus la possibilité de se repentir et de revenir, non, elle les avertit afin qu’ils cessent et qu’ils reviennent sur la bonne voie. Elle le fait par amour pour leur âme, parce qu’elle ne veut pas qu’ils se perdent. Jc 5:19-20 Mes frères, si quelqu’un parmi vous s’est égaré loin de la vérité, et qu’un autre l’y ramène, qu’il sache que celui qui ramènera un pécheur de la voie où il s’était égaré sauvera une âme de la mort et couvrira une multitude de péchés.


Jésus a d’ailleurs donné la manière de procéder lorsque le péché est révélé chez un frère ou une soeur en Christ

Mat 18:15-17 Si ton frère a péché,

  1. va et reprends–le entre toi et lui seul. S’il t’écoute, tu as gagné ton frère.

  2. Mais, s’il ne t’écoute pas, prends avec toi une ou deux personnes, afin que toute l’affaire se règle sur la déclaration de deux ou de trois témoins.

  3. S’il refuse de les écouter, dis–le à l’Eglise ;

  4. et s’il refuse aussi d’écouter l’Eglise, qu’il soit pour toi comme un païen et un publicain.

Par ailleurs, les faux prophètes sont de plus en plus nombreux et les doctrines de plus en plus légères, ce qui conduit une quantité innombrable de gens vers la perdition, parce qu'on leur fait croire qu’ils sont sauvés. Le Seigneur nous demande également de juger ces faux enseignants et la doctrine qu’ils enseignent. Nous ne devons pas nous taire, car c’est la vie de milliers, voir de millions de gens qui est en danger !

L’homme et la femme spirituels doivent dénoncer ces choses, les mettre à la lumière afin que le plus grand nombre soit sauvé, selon la mission que le Seigneur nous a donnée.


Enfin, Dieu n’interdit pas non plus le jugement civil devant la justice envers les malfaiteurs, car partout nous retrouvons ce genre de situation dans la bible.


Selon ce que nous venons de voir, nous nous apercevons qu’il y a deux sortes de jugements : le bon et le mauvais. Celui que l’on peut nommer le jugement de l’ivraie, qui vient de notre chair et qui ne produit aucuns bons fruits et le jugement divin, qui vient de l’Esprit de Dieu pour purifier son église.


Le jugement de l’ivraie est malheureusement celui que nous utilisons encore trop souvent, alors que le jugement divin, nous le délaissons.


Voici quelques exemples de jugement divin fait par des hommes dans la parole de Dieu :


Jésus a jugé des hommes religieux (parce qu’ils se disaient appartenir à Dieu). Le ch 23 de Matthieu est rempli de jugement envers eux.


Alors vous me direz : « Oui, mais c’est Dieu ! »


Alors examinons ce qu’il en est des apôtres :


Ils ont toujours jugé selon la parole de Dieu qui dit clairement : 1 Jn 3:8-10 Celui qui pèche est du diable, car le diable pèche dès le commencement. Le Fils de Dieu a paru afin de détruire les œuvres du diable. Quiconque est né de Dieu ne pratique pas le péché, parce que la semence de Dieu demeure en lui ; et il ne peut pécher, parce qu’il est né de Dieu. C’est par là que se font reconnaître les enfants de Dieu et les enfants du diable. Quiconque ne pratique pas la justice n’est pas de Dieu, non plus que celui qui n’aime pas son frère.


Paul a dénoncé et jugé certaines personnes.

  • Il a jugé le magicien

Act 13:10 Homme plein de toute espèce de ruse et de fraude, fils du diable, ennemi de toute justice, ne cesseras–tu point de pervertir les voies droites du Seigneur ?

  • Il n’a usé d’aucun ménagement envers les chrétiens qui vivaient dans le péché

2 Cor 13:2 Lorsque j’étais présent pour la seconde fois, j’ai déjà dit, et aujourd’hui que je suis absent je dis encore d’avance à ceux qui ont péché précédemment et à tous les autres que, si je retourne chez vous, je n’userai d’aucun ménagement,

  • Il a jugé les corinthiens

1 Cor 3:3 parce que vous êtes encore charnels. En effet, puisqu’il y a parmi vous de la jalousie et des disputes, n’êtes–vous pas charnels, et ne marchez–vous pas selon l’homme ?

1 Cor 5:2 Et vous êtes enflés d’orgueil ! Et vous n’avez pas été plutôt dans l’affliction, afin que celui qui a commis cet acte fût ôté du milieu de vous !

  • Il a jugé Hyménée et Alexandre

1 Tim 1:19-20 Cette conscience, quelques–uns l’ont perdue, et ils ont fait naufrage par rapport à la foi. De ce nombre sont Hyménée et Alexandre, que j’ai livrés à Satan, afin qu’ils apprennent à ne pas blasphémer.

  • Il a jugé Alexandre le forgeron

2 Tim 4:14-15 Alexandre, le forgeron, m’a fait beaucoup de mal. Le Seigneur lui rendra selon ses œuvres. Garde–toi aussi de lui, car il s’est fortement opposé à nos paroles.

  • Il a jugé Hyménée une seconde fois et Philète

2 Tim 2:16-18 Evite les discours vains et profanes ; car ceux qui les tiennent avanceront toujours plus dans l’impiété, et leur parole rongera comme la gangrène. De ce nombre sont Hyménée et Philète, qui se sont détournés de la vérité, disant que la résurrection est déjà arrivée, et qui renversent la foi de quelques uns.

  • Il a jugé l’adultère incestueux à l’église de Corinthe

1 Cor 5:3-7 Pour moi, absent de corps, mais présent d’esprit, j’ai déjà jugé (KRINO), comme si j’étais présent, celui qui a commis un tel acte. Au nom du Seigneur Jésus, vous et mon esprit étant assemblés avec la puissance de notre Seigneur Jésus, qu’un tel homme soit livré à Satan pour la destruction de la chair, afin que l’esprit soit sauvé au jour du Seigneur Jésus.

  • Il a jugé les Galates

Gal 3:1 O Galates, dépourvus de sens ! qui vous a fascinés, vous, aux yeux de qui Jésus–Christ a été peint comme crucifié ?

Gal 3:3 Etes–vous tellement dépourvus de sens ? Après avoir commencé par l’Esprit, voulez–vous maintenant finir par la chair ?

  • Il a porté un jugement sévère sur certains personnes sans citer de noms précis

Ph 3:18-19 Car il en est plusieurs qui marchent en ennemis de la croix de Christ, je vous en ai souvent parlé, et j’en parle maintenant encore en pleurant. Leur fin sera la perdition ; ils ont pour dieu leur ventre, ils mettent leur gloire dans ce qui fait leur honte, ils ne pensent qu’aux choses de la terre.

  • Il a jugé certains chrétiens de Thessalonique

2 The 3:11 Nous apprenons, cependant, qu’il y en a parmi vous quelques–uns qui vivent dans le désordre, qui ne travaillent pas, mais qui s’occupent de futilités.

Jusqu’à recommander de ne plus les fréquenter s’ils ne changent pas

2 The 3: 14-15 Et si quelqu’un n’obéit pas à ce que nous disons par cette lettre, notez–le, et n’ayez point de communication avec lui, afin qu’il éprouve de la honte. Ne le regardez pas comme un ennemi, mais avertissez–le comme un frère.

  • Il a jugé très sévèrement les faux enseignants dans plusieurs de ces lettres

Gal 1:7-9 Non pas qu’il y ait un autre Evangile, mais il y a des gens qui vous troublent, et qui veulent renverser l’Evangile de Christ. Mais, quand nous–mêmes, quand un ange du ciel annoncerait un autre Evangile que celui que nous vous avons prêché, qu’il soit anathème ! Nous l’avons dit précédemment, et je le répète à cette heure : si quelqu’un vous annonce un autre Evangile que celui que vous avez reçu, qu’il soit anathème !


1 Tim 3:3-5 Si quelqu’un enseigne de fausses doctrines, et ne s’attache pas aux saines paroles de notre Seigneur Jésus–Christ et à la doctrine qui est selon la piété, il est enflé d’orgueil, il ne sait rien, et il a la maladie des questions oiseuses et des disputes de mots, d’où naissent l’envie, les querelles, les calomnies, les mauvais soupçons, les vaines discussions d’hommes corrompus d’entendement, privés de la vérité, et croyant que la piété est une source de gain.


  • Pierre a jugé Saphira et Ananias

Ac 5:3-4 Pierre lui dit : Ananias, pourquoi Satan a–t–il rempli ton cœur, au point que tu mentes au Saint–Esprit, et que tu aies retenu une partie du prix du champ ? S’il n’eût pas été vendu, ne te restait–il pas ? Et, après qu’il a été vendu, le prix n’était–il pas à ta disposition ? Comment as–tu pu mettre en ton cœur un pareil dessein ? Ce n’est pas à des hommes que tu as menti, mais à Dieu.


  • Jacques a jugé les chrétiens qui agissent mal

Jc 4:1-4 D’où viennent les luttes, et d’où viennent les querelles parmi vous ? N’est–ce pas de vos passions qui combattent dans vos membres ? Vous convoitez, et vous ne possédez pas ; vous êtes meurtriers et envieux, et vous ne pouvez pas obtenir ; vous avez des querelles et des luttes, et vous ne possédez pas, parce que vous ne demandez pas. Vous demandez, et vous ne recevez pas, parce que vous demandez mal, dans le but de satisfaire vos passions. Adultères que vous êtes ! ne savez–vous pas que l’amour du monde est inimitié contre Dieu ? Celui donc qui veut être ami du monde se rend ennemi de Dieu.


  • Jean a jugé les faux chrétiens

1 Jn 2:18-19 Petits enfants, c’est la dernière heure, et comme vous avez appris qu’un antéchrist vient, il y a maintenant plusieurs antéchrists : par là nous connaissons que c’est la dernière heure. Ils sont sortis du milieu de nous, mais ils n’étaient pas des nôtres ; car s’ils eussent été des nôtres, ils seraient demeurés avec nous, mais cela est arrivé afin qu’il fût manifeste que tous ne sont pas des nôtres.


  • Jude a jugé aussi les faux chrétiens

Jd 1:4 Car il s’est glissé parmi vous certains hommes, dont la condamnation est écrite depuis longtemps, des impies, qui changent la grâce de notre Dieu en dissolution, et qui renient notre seul maître et Seigneur Jésus–Christ.



Nous venons de voir qu'il y a par conséquent 2 sortes de jugements, un bon et un mauvais. l'un que Dieu nous demande d'avoir et l'autre qui est à rejeter. C'est très important de les comprendre car nous ne devons pas rester ignorants par rapport à ces choses.


le mauvais jugement est :


LE JUGEMENT DE L’HOMME CHARNEL


Celui qui vient de notre chair ! Il est terrible, parce qu’il ne provient pas de l’amour, mais de nos préjugés, nos expériences passées, nos a priori, nos raisonnements humains, nos goûts, tout ce qui en fait se rapporte à notre « moi ».


Combien de gens n’ont jamais voulu s’approcher de Dieu à cause de ces jugements dévastateurs ! Combien de personnes ont fait une avancée vers le Seigneur et sont très vite repartis, à cause du regard ou des réflexions de certains chrétiens religieux. Ce jugement provient de l’ivraie, parce qu'il est destructeur et c’est pourquoi Dieu nous commande de ne jamais l’exercer !


Nous ne devons jamais oublier qu’avant de regarder la paille chez notre voisin, nous avons d’abord à nous occuper de notre poutre. Mat 7:5 Hypocrite, ôte premièrement la poutre de ton œil, et alors tu verras comment ôter la paille de l’œil de ton frère.


La critique et le murmure font des ravages et gangrènent l’Église de Christ. Les dégâts peuvent malheureusement être considérables et des tas de personnes se sont perdues à cause de ces fléaux. La parole de Dieu est claire à ce sujet Ph 2:14-15 Faites toutes choses sans murmures ni hésitations, afin que vous soyez irréprochables et purs, des enfants de Dieu irrépréhensibles au milieu d’une génération perverse et corrompue, parmi laquelle vous brillez comme des flambeaux dans le monde,


Sans aucune parole, un seul regard peut parfois tuer ! Les yeux en disent souvent plus que la bouche. Et puis il y a ceux à qui l'on donnerait "le bon Dieu sans confession" parce qu'ils se taisent et qui ne disent jamais rien, mais pourtant leurs pensées sont mauvaises et sournoises. Ils jugent dans leur coeur sans même connaitre les faits ou les personnes.


Nous avons tous connu ces jugements qui nous ont blessés et qui ont parfois même mis beaucoup de temps avant d’être cicatrisées. Il est si facile de coller une étiquette, de critiquer ce qui ne va pas, de pointer du doigt sur les défauts ou d’apporter un jugement sur une situation sans même connaitre le contexte.


Nos différences sont souvent aussi sources de jugement, parce que nous n’avons pas le même tempérament, pas le même niveau social et pas reçu la même éducation. Inconsciemment, il arrive que l’autre nous dérange et nous nous laissons aller à la critique, quelle soit en parole ou en pensée, cela ne change rien au final.


C’est de ce jugement là que le Seigneur nous demande de nous abstenir, parce qu’il est mauvais et qu’il lui revient à Lui seul. Il est le seul à connaitre ceux qui lui appartiennent. Il connait leur coeur, leur vie, leurs pensées, leur situation, leur passé, leur présent et même leur avenir.


Juger sur tous ces critères démontrent notre manque de communion avec le Seigneur. L’homme charnel manque d’amour, il a besoin de changer son regard sur les autres. Seul une vraie relation avec le Seigneur lui permettra de regarder les autres comme Dieu nous le demande Ph 2:3-5 Ne faites rien par esprit de parti ou par vaine gloire, mais que l’humilité vous fasse regarder les autres comme étant au–dessus de vous–mêmes. Que chacun de vous, au lieu de considérer ses propres intérêts, considère aussi ceux des autres. Ayez en vous les sentiments qui étaient en Jésus–Christ,



et puis il y a le bon jugement :


LE JUGEMENT DE L’HOMME SPIRITUEL


C'est le jugement qui provient de l’Esprit de Dieu et il très PRIMORDIAL pour plusieurs raisons :

  • ERADIQUER LE PÉCHÉ ET DE NE PAS LAISSER LE LEVAIN FERMENTÉ AU SEIN DE L’ÉGLISE.

1 Cor 5:6-7 C’est bien à tort que vous vous glorifiez. Ne savez–vous pas qu’un peu de levain fait lever toute la pâte ? Faites disparaître le vieux levain, afin que vous soyez une pâte nouvelle, puisque vous êtes sans levain, car Christ, notre Pâque, a été immolé.

Reprendre quelqu'un ou mettre le doigt sur une dérive et la mettre à la lumière demande du courage, mais le Saint-Esprit nous aide à agir dès lors que l'amour de la Vérité est dans notre coeur.

  • INSTAURER LA CRAINTE DE DIEU DANS L’ÉGLISE

1 Pi 1:15-17 Mais, puisque celui qui vous a appelés est saint, vous aussi soyez saints dans toute votre conduite, selon qu’il est écrit : Vous serez saints, car je suis saint. Et si vous invoquez comme Père celui qui juge selon l’œuvre de chacun, sans acception de personnes, conduisez–vous avec crainte pendant le temps de votre pèlerinage,

Si les chrétiens avaient davantage la crainte de Dieu dans leur coeur, ils se conduiraient d'une toute autre façon et ne laisseraient pas le péché, le compromis et les dérives s'infiltrer au sein du corps de Christ.

  • COMBATTRE L’APOSTASIE

Apporter un bon jugement est l’antidote le plus efficace contre l’apostasie.

Il est nécessaire afin de ne pas tomber dans les pièges que l’ennemi met sur notre chemin. Paul a averti Timothée que plus nous avancerons dans le temps, plus le diable tentera de séduire les chrétiens pour les ramener à lui 1 Tim 4:1 Mais l’Esprit dit expressément que, dans les derniers temps, quelques–uns abandonneront la foi, pour s’attacher à des esprits séducteurs et à des doctrines de démons,


Moins nous exerçons ce jugement, plus nous sommes démissionnaires face à la tâche que le Seigneur nous a confiée.


Nous devons, quoi qu’il en soit, toujours garder de vue que l’amour doit être notre ingrédient principal afin de n’avoir qu’un seul objectif : celui de vouloir redresser et non de casser. Le jugement que Dieu nous autorise est nécessaire pour l’édification de chacun et la croissance de son Royaume. Si tel est notre vision, alors nous n’aurons pas de mal à agir dans la vérité et dans l’amour en nous laissant guider par l’Esprit de Dieu qui vit en nous.


En conclusion, le jugement doit toujours être fait dans le but de redresser, corriger et de protéger. Il est très important de préciser que sans le jugement de l’homme spirituel, les portes de l’Eglise s’ouvrent largement pour accueillir l’apostasie et c’est malheureusement ce que nous constatons aujourd’hui, avec beaucoup de regret !


N’attendons pas que les autres aient compris, mais soyons chacun vigilants quand à la mission que le Seigneur nous a confiée et surtout exerçons le jugement comme Dieu nous le demande. Nous sommes tous responsables et nul ne pourra dire au Seigneur que cela ne le concernait pas !


L. Gilman



146 vues