Please reload

DEMEUREZ EN CHRIST PAR LE SAINT-ESPRIT

 

L’onction que vous avez reçue de lui demeure en vous…demeurez en lui comme elle vous l’a enseigné 1 Jn 2:2,7

Comme il est beau d’imaginer une vie où l’on demeure constamment en Christ !  Plus nous y pensons, plus cela nous attire. Et cependant ces précieuses paroles : « demeurez en moi » sont souvent accueillis par un soupir quand c’est un jeune disciple qui les entend. Il semble qu’il comprenne très mal ce que cela signifie réellement, qu’il ne puisse guère réaliser comment on peut parvenir à jouir pleinement de cette vie. Il a besoin de quelqu’un qui puisse l’éclairer parfaitement et qui lui rappelle sans cesse que cette communion est, en fait à sa portée. S’il voulait seulement écouter ces paroles que nous recevons de Jean aujourd’hui, quelle espérance et quelle joie cela lui apporterait ! Nous y trouvons la divine assurance que nous avons reçu l’onction du Saint-Esprit pour nous enseigner toutes choses et pour nous enseigner aussi comment demeurer en Christ. 

 

Hélas, dira-t-on, ce verset ne me réconforte pas du tout. Il ne fait que me décourager davantage car il parle d’un autre privilège dont je n’ai gère la jouissance : je ne comprends ni comment le Saint-Esprit enseigne, ni où et comment je suis percevoir sa voix. Connaissant si mal l’enseignant , rien d’étonnant à ce que la promesse de son enseignement sur le fait de demeurer en Christ ne me soit pas d’un grand secours ! 

 

De telles pensées viennent d’une erreur très commune parmi les croyants. Ils s’imaginent que l’enseignement de l’Esprit doit révéler d’abord les mystères de la vie spirituelle leur intellect et après seulement dans leur expérience. Or la voie de Dieu est exactement l’inverse. Ce qui est vrai de toute vérité spirituelle est particulièrement vrai en ce qui concerne le fait de demeurer en Christ. Il nous faut vivre et mettre en pratique la vérité afin de la connaître. 

 

Une vie de communion avec Jésus est la seule école qui nous enseigne les choses célestes. "Ce que je fais, tu ne le sais pas maintenant, mais tu le comprendras dans la suite " Jn 13:7 Cette parole a été dite pour la première fois dans le contexte de la purification quotidienne ; c’et là sa première application. Mais en tant que loi du royaume, elle concerne aussi notre marche spirituelle de tous les jours : 

  • Reçois ce que tu ne peux pas saisir,

  • soumets-toi à ce que tu ne peux pas comprendre,

  • accepte et espère ce qui ne te parait pas raisonnable,

  • crois ce qui te semble impossible,

  • marche dans la voie que tu ne connais pas ! 

Telles sont les premières leçons de l’école de Dieu. 

 

Si vous demeurez dans ma parole… vous connaitrez la vérité Jn 8:31-32

Par ces paroles et par bien d’autres, Dieu nous enseigne qu’il y a une manière de penser et de vivre qui doit précéder la compréhension de la vérité. Être un vrai disciple du Seigneur, c’est d’abord le suivre et ensuite le connaitre. S’abandonner avec foi à Christ, se soumettre à sa Parole pour attendre ce qui nous semble tout à fait improbable, c’est la seule voie qui nous conduise à la pleine bénédiction de sa connaissance.

Ces principes prennent toute leur valeur en ce qui concerne l’enseignement par le Saint-Esprit. Il  nous enseigne en guidant notre vie spirituelle profonde sans que nous sachions toujours comment. Fort de la promesse de Dieu, s’appuyant sur sa fidélité, le croyant se soumet à la direction du Saint-Esprit, sans exiger que ce qu’il va faire soit d’abord bien clair dans sa pensée. Il consent à le laisser d’abord oeuvrer dans son âme et à ne savoir qu’ensuite comment il a travaillé. La foi fait confiance à l’oeuvre invisible du Saint-Esprit au plus profond de la vie intérieure. Ainsi la parole de Christ et le don du Saint-Esprit garantissent bien assez au croyant que l’Esprit lui enseignera à demeurer en Christ. 

 

Par la foi, il se réjouit de ce qu’il ne voit pas ou ne sent pas encore : il sait et il a l’assurance que l’Esprit béni, au-dedans de lui, fait son oeuvre silencieusement mais sûrement, le conduisant à demeurer pleinement en Christ, dans une communion permanente. Le Saint-Esprit est l’Esprit de vie en Jésus-Christ. Son travail n’est pas simplement d’insuffler la vie en nous, mais encore de nous faire croître et de nous fortifier, et ainsi de rendre parfaite notre vie nouvelle. Quand le croyant se soumet lui-même, par un acte de foi, à la loi de l’Esprit qui, invisible mais sûre, agit en lui, alors et en proportion, sa foi se transforme en connaissance. Il reçoit en retour par la lumière de l’Esprit, la révélation dans la Parole de ce que la puissance de l’Esprit a déjà accompli dans sa vie.

 

Appliquons cela maintenant à la promesse selon laquelle l’Esprit nous apprendra à demeurer en Christ. Le Saint-Esprit est véritablement la merveilleuse puissance de Dieu. Venant du coeur de Christ, il nous apporte la vie de Christ, il nous révèle et nous communique Christ lui-même au-dedans de nous. L’expression « la communion du Saint-Esprit » nous enseigne en quoi consiste son oeuvre principale.

  • Il est le lien de communion entre le Père et le Fils : par lui ils sont un.

  • Il est le lien de communion entre les croyants : par lui ils sont un.

  • Par dessus tout, il est le lien de communion entre Christ et les croyants. Il est la sève vivante qui fait croître le cep et les sarments dans une unité réelle et vivante. Par lui nous sommes un. 

Nous pouvons être assurés de cela :

  • si seulement nous croyons à sa présence et à son action,

  • si seulement nous veillons à ne pas l’attrister, sachant qu’il est en nous,

  • si seulement nous prions et nous attendons à être remplis par lui,

alors

  • Il nous enseignera à demeurer en Christ.

  • Il guidera d’abord notre volonté pour que nous nous attachions à Christ d’un coeur entier,

  • puis il amènera notre foi à une confiance et une attente toujours plus grandes.

  • Il insufflera en nos coeurs une paix et une joie qui surpassent toute compréhension.

C’est ainsi qu’il nous apprendra à demeurer en Christ, sans que nous sachions comment cela s’est fait.

 

Alors, pénétrant dans notre intelligence au travers de notre coeur et de notre vie, il nous fera connaître la vérité. Non seulement comme vérité abstraite, mais comme la vérité qui est dans le Christ Jésus, une lumière qui réfléchit dans notre pensée la réalité qu’il a déjà accomplie dans notre vie. La vie était la lumière des hommes. Jn 1:4

 

Dans la perspective de cet enseignement, on voit clairement que, si nous voulons que l’Esprit nous guide dans une vie de communion, notre premier besoin est une foi paisible et tranquille. Au milieu de toutes les incertitudes, de toutes les difficultés qui peuvent surgir du fait de nos efforts pour demeurer en Christ, au milieu du désir que nous éprouvons souvent d’être aidés par un chrétien d’expérience, au milieu de la conscience pénible que nous avons bien souvent de nos défaillances, de nos ignorances, de nos impuissances, gardons fermement cette assurance : nous possédons l’onction de l’Esprit Saint qui nous enseignera à demeurer en Christ. 

 

L’onction que vous avez reçue de lui habite en vous… demeurez en lui comme elle vous l’a enseigné ». 1 Jn 2:27 Que votre foi s’applique tout spécialement à cet enseignement que l'Esprit-Saint nous donne quant à notre habitation en Christ.

  • Croyez que, aussi sûrement que vous avez part avec Christ, vous avez part au Saint-Esprit.

  • Croyez qu’il accomplira son oeuvre avec puissance pourvu que vous ne l’en empêchiez pas.

  • Croyez qu’il est à l’oeuvre, même quand vous ne le discernez pas;

  • croyez qu’il agira puissamment si vous le demandez au Père. 

Il est impossible de vivre une vie de totale habitation en Christ sans être rempli du Saint-Esprit.

  • Croyez que la plénitude du Saint-Esprit est réellement votre partage quotidien.

  • Ayez soin de vous tenir sur le marchepied du trône de Dieu, et de l’Agneau.

  • Prenez le temps de vous y placer dans la prière. C’est là que coule le fleuve d’au de la vie Ap 22:1. C’est là seulement que vous pourrez être remplis du Saint-Esprit.

  • Cultivez soigneusement l’habitude quotidienne, constante même, de l’honorer par l’assurance paisible, tranquille, qu’il réalise son oeuvre en vous. 

  • Que la certitude qu’il demeure en vous, vous rende vigilant contre tout ce qui pourrait l’attrister, que ce soit l’esprit du monde ou les actions de la chair et du moi.

  • Que cette foi cherche sa nourriture dans la Parole et dans tout ce qu’elle dit de l’Esprit, de sa puissance, de ses consolations, de son travail.

  • Par dessus tout, que cette foi dans la présence de l’Esprit en vous, vous conduise tout particulièrement à regarder à Jésus. 

C’est de lui que nous avons reçu l’onction et elle découle de lui d’autant plus puissamment que nos pensées sont tournées vers lui seul. Christ est l’oint. Quand nous regardons à lui, l’onction sainte coule comme l’huile la meilleure qui, répandue sur la tête d’Aaron… descend sur le bord de ses vêtements Ps 133:2. C’est la foi en Jésus qui apporte l’onction, et l’onction conduit à Jésus pour demeurer en lui, et en lui seul. 

 

Croyant, demeure en Christ, dans la puissance de l’Esprit.

 

Qu’en penses-tu ? Cette habitation en christ te semble-t-elle encore quelque chose d’effrayant ou de pesant ? Sûrement non. Oh, si seulement nous connaissions la grâce de notre saint Consolateur ! Si nous savions quelle bénédiction apporte un abandon total à sa direction, nous éprouvions alors le divin réconfort que procure la certitude d’être gardés en Christ par un tel Maître en toute sécurité. C’est à cette fin que le Saint- Esprit nous a été donné : pour que la rédemption glorieuse et la vie en Christ puissent nous parvenir et nous être communiquées avec une puissance divine. Le Saint-Esprit nous est donné afin que le christ vivant, avec toutes sa puissance salvatrice, avec la plénitude sa victoire sur le péché, soit constamment présent au dedans de nous. 

 

C’est en cela qu’il est le Consolateur : à cause de lui, nous n’avons jamais besoin de mener deuil sur un Christ absent. Par conséquent, chaque fois que nous lisons, méditons, prions au sujet de notre habitation en Christ, rappelons-nous comme une chose bien établie que nous avons en nous l’Esprit de Dieu lui-même pour nous enseigner, nous garder, nous façonner.

 

Réjouissons-nous dans la certitude que nos désirs se réaliseront parce que le Saint-Esprit est constamment à l’oeuvre dans l’âme avec une puissance secrète mais divine, si l’incrédulité n’entrave pas son action.

 

Andrew Murray

 

 

 

 

Please reload