Rechercher
  • WILLIAM LUJ

LA COUVERTURE SPIRITUELLE


Le mouvement de la Couverture Spirituelle appelé d'abord le « Discipleship and Shepherding Movement » (Mouvement des Disciples et des Bergers), a été initié par le « groupe des cinq de Fort Lauderdale » qui comprenait Don Basham, Ern Baxter, Bob Mumford, Derek Prince et Charles Simpson. Leur but était de remédier à certaines déficiences de l'Église moderne en affirmant que chaque chrétien doit avoir un berger chargé d'assurer sa direction spirituelle. Ce berger doit devenir le conducteur spirituel du jeune converti, le conseiller, et même prendre certaines décisions à sa place. Ce berger est « l'autorité divine déléguée », et ses avis doivent toujours être suivis. Le berger devient en quelque sorte « l'ambassadeur de Dieu » chargé de communiquer les messages de Dieu au disciple. Le fait de désobéir au messager de Dieu revient donc à désobéir à Dieu lui-même.


Par conséquent, le disciple doit toujours faire confiance au jugement de son berger, plutôt qu'à son jugement propre. Le disciple est ainsi censé être protégé en toute occasion, même quand le berger prend des mauvaises décisions à son égard. Le berger est aussi censé protéger le disciple des attaques de Satan, qui pourrait l'influencer dans le mauvais sens, pour prendre de mauvaises décisions. L'un des dirigeants, Charles Simpson, a déclaré : « Nous sommes protégés par l'autorité à laquelle nous nous soumettons. Si nous ne sommes pas soumis, nous ne sommes plus protégés. » Un autre dirigeant du mouvement, Derek Prince, écrit : « En tant que chrétiens, nous ne devons pas obéir à ceux qui sont en position d'autorité parce qu'ils ont raison. Nous leur obéissons simplement parce qu'ils sont en position d'autorité. Car toute autorité a été instituée par Dieu lui-même. »


Face à toutes ces hérésies, il est bon de rappeler que le chrétien doit se soumettre uniquement à celui qui a payé le prix de sa rédemption, le Seigneur Jésus-Christ. C'est à lui seul que nous devons obéir.


William Luj



105 vues